vendredi 23 juin 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
jeudi 15 juin 2017
Et consultations plus large pour les futurs (...)

dimanche 4 juin 2017
Se conclut aujourd’hui le temps de Pâques, (...)

mardi 30 mai 2017
C’est ce mardi de la 7ème semaine du temps de (...)

lundi 22 mai 2017
Le pape François présidera un consistoire pour (...)


En vrac !
mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)


La caritas est une oasis d’amour dans le désert de ce monde

les Pauvres, d’où qu’ils viennent, sont la prunelle des yeux du Seigneur Jésus

Les Pauvres, d’où qu’ils viennent, sont la prunelle des yeux du Seigneur Jésus

FONCTIONNEMENT DE LA CARITAS DIOCESAINE DE PORTO-NOVO

STRUCTURATION ET TACHES DE LA CARITAS PORTO-NOVO

DIOCESE DE PORTO-NOVO LE FONCTIONNEMENT DE LA COORDINATION DIOCESAINE DE CARITAS ET DEVELOPPEMENT

BP : 380 PORTO-NOVO I-mail : caritasdevpn@yahoo.fr

LA CDCD ? C’EST LA COORDINATION DIOCESAINE DE CARITAS DEVELOPPEMENT

Bref aperçu historique La Caritas Diocésaine et Développement (CDD) Porto-Novo a été créée en 1958 en même temps que la Caritas Bénin (Nationale) mais n’a effectivement commencé à fonctionner de manière autonome qu’en 1980. Elle a son siège social à Wando sur la voie de Dowa non loin du carrefour du cinquantenaire à Porto-Novo. La CDD vient en aide aux personnes démunies sans distinction de religion, de race, de genre ou d’appartenance ethnique. Elle est un instrument de la Pastorale Sociale de l’Église Catholique à Porto-Novo. Elle réunit à la fois la notion de charité et de développement.

Notre Mission La mission recouvre le développement intégral, l’aide en situation d’urgence, l’activité de plaidoyer, la consolidation de la paix, le respect des droits humains et le soutien de la gestion responsable de l’environnement et des ressources de la planète.

Notre Approche : L’approche de la CDD est fondée sur l’enseignement social de l’Église, l’accent étant mis sur la dignité de la personne humaine. Le travail de la CDD à l’égard des pauvres est voué à manifester l’amour de Dieu pour toute la création.

Nos Stratégies : Œuvrer pour avoir un réseau dynamique qui s’étend sur les 14 communes et qui est composé de 54 paroisses et 03 aumôneries. Il s’agit ici de se rendre disponible et le plus proche possible des structures décentralisées de l’Eglise Cette animation de proximité, permet de découvrir les besoins des acteurs de terrain et ceux des populations bénéficiaires. Ainsi, des solutions adaptées sont trouvées C’est donc de manière participative que les axes de renforcement de capacités sont définis et que des activités sont menées dans le cadre des projets ou programmes.

Père Léon SAGBOHAN Directeur diocésain de la Caritas

EXHORTATION A PARTICIPER AUX OEUVRES CARITATIVES DIOCESAINES DU 14 SEPT 2011 et INFORMATION

Ensemble mobilisons nous pour relever notre Caritas Diocésaine et Développement de Porto-Novo.

Révérends Pères Curés, Aumôniers, chers fidèles chrétiens hommes et femmes de bonne volonté, dans le cadre de la Journée Caritative diocésaine qui aura lieu le Mercredi 14 Septembre 2011 à la Croix Glorieuse de GBODJE, la Coordination Diocésaine de CARITAS et Développement (CDCD) en union avec l’Ordinaire du lieu vous rappelle vos gestes habituels à l’endroit de nos frères démunis. Une sensibilisation des fidèles serait bienvenue afin qu’ils comprennent qu’ensemble on peut aider les nécessiteux.

Profitant de la même occasion, nous vous rappelons le Congrès de la Caritas Diocésaine qui a lieu le dernier weekend d’Octobre de chaque année. Celui de cette année se tiendra donc du Samedi 29 au Dimanche 30 Octobre 2011 au Centre Pastoral Saint Charles Lwanga de Wando. Chaque paroisse ou aumônerie devra envoyer comme d’habitude au moins trois membres. Le déplacement et une participation de 2500Fpar participant sont laissés à la charge de chaque paroisse. Toutefois tout membre désirant assister au Congrès à ses propres frais est autorisé sur la recommandation de son Curé ou Aumônier.

Vu l’importance du Congrès, nous vous prions chers pères et aumôniers de ne pas faire rater ce cadre de formation et suivant la doctrine sociale de l’église à vos équipes de Caritas. C’est toujours l’opportunité de la redynamisation de la foi active. Car une foi sans œuvre est une foi morte.

Dans l’espoir que vous ne ménagerez aucun effort pour honorer de votre présence paroissiale ces séances, veuillez recevoir, chers Pères et chers fidèles chrétiens l’expression de nos considérations distinguées.

NB : Pour tous vos dons ou legs, vous pouvez contacter

  • L’évêché de Porto-Novo au (229) 20 21 32 01
  • La Soeur Isabelle GBETIE au (229) 90 90 00 20
  • Le Coordonnateur au (229) 97 51 49 76

Père Léon N. SAGBOHAN, le Coordonnateur Diocésain

COORDINATION DIOCESAINE DE CARITAS ET DEVELOPPEMENT, Porto-Novo le 15 Août 2011

REMERCIEMENT POUR LA FETE DE LA CARITAS DIOCESAINE DU 14 SEPTEMBRE 2011

Qui sait remercier, reçoit davantage. Ainsi la Coordination Diocésaine de Caritas et Développement (CDCD) de Porto-Novo vous remercie pour vos gestes et soutiens pour le service de la Charité dans le Diocèse. Mais elle a toujours les mains tendues pour recevoir, et ouvertes pour distribuer aux vrais nécessiteux.

LA FETE A EU LIEU, ET NOUS VOUS REMERCIONS INFINIMENT !

En cette année où nous fêtons les 150 ans d’évangélisation au Bénin, l’Eglise notre Famille fête en ce 14 Septembre 2011 la Croix Glorieuse de notre Seigneur Jésus-Christ. De même, la Caritas et Développement du Diocèse de Porto-Novo n’a pas voulu laisser inaperçu cette occasion sans manifester son attention à l’endroit des malades et nécessiteux. Ainsi, à Gbodjè une foule impressionnante venue de divers horizons était attendue pour se nourrir spirituellement et pour partager aussi leur joie et leurs dons avec ceux qui sont dans le besoin. Notons que depuis la veille, comme des pèlerins en marche vers la Cité Eternelle, des fidèles s’étaient réunis déjà pour la messe et l’adoration nocturne.

Mais, la journée du 14 a commencée à 1O heure par une messe pontificale présidée par son Excellence Monseigneur René- Marie EHOUZOU, l’Odinaire du lieu, entouré de ses nombreux prêtres. Au cours de cette journée, les malades et les nécessiteux étaient les prioritaires ou invités de marque. Ils avaient les premières places lors de la célébration eucharistique.

De nombreux dons en espèce et en nature sont offerts par les diverses paroisses et personnes de bonne volonté. Ces dons ont été distribués dans des centres tels que : Le centre des malades mentaux d’Avrankou, l’aumônerie des prisons, l’orphelinat de Sakété, l’Internat Saint François d’Assise, l’orphelinat St Gérard de Koutongbé, la communauté des petites servantes des pauvres de Tokan à Calavi, etc. En dehors de ces centres de petits colis de 2 ou 4 kilo de céréale ont été distribués à plus de 200 de nos invités de marque présents. Avec ces derniers, à l’issue de la Grande messe, nous avions eu à partager nos joies à travers repas et boissons de fête.

Alors nous passons par ici pour remercier tous ceux qui ont participé d’une manière ou d’une autre à l’effectivité de cette fête avec les pauvres du diocèse. Toutefois en leur nom nous vous lançons un appel sonore pour venir à leurs besoins à travers le service de la charité que l’Eglise de Porto-Novo est à pieds d’œuvre de mettre en place. En leur nom citant St Basile de Césarée dans son Homélie VI sur Luc, XII,18 « Le pain qui demeure inutile chez vous , c’est le pain de celui qui a faim ; la tunique suspendue dans votre garde-robe, c’est la tunique de celui qui est nu ; la chaussure qui demeure inutile chez vous est celle du pauvre qui va nu-pieds ; l’argent que vous tenez en foui, c’est l’argent du pauvre :vous commettez autant d’injustice que vous pourriez répandre de bienfaits ».

Enfin, nous remercions ceux qui ne cessent de nous aider, à travers le partage des idées et de bons conseils.

Nous prions le Seigneur Dieu de faire fructifier leurs activités et de leur donner davantage le cœur de partage. Que Dieu vous bénisse tous !

Père Léon N. SAGBOHAN

Coordonnateur Diocésain de Caritas et Développement

salenou01@yahoo.fr

CONGRES ANNUEL DIOCESAIN DE CARITAS ET DEVELOPPEMENT DE PORTO-NOVO

Rappel de la tenue du Congrès Annuel Diocésain de Caritas et Développement aux Pères Curés, Aumôniers et autres Responsables des Caritas Paroissiales ou villageoises

Nous rappelons aux Pères Curés aux Aumôniers et aux membres des Caritas Paroissiales que notre Congrès annuel de Caritas et Développement se tient les Samedi 29 et Dimanche 30 Octobre 2011 au Centre Pastoral Saint Charles Lwanga à Porto-Novo.

La participation est de 2500F par personne. Trois personnes sont au moins attendues par paroisse. Ce qui fera au moins 7500F par paroisse. Notre souhait est qu’aucune paroisse ne se fasse distinguer par son absence. Les paroisses qui voudraient même faire bénéficier les enseignements de ce congrès à plus de fidèles au-delà de trois membres, sont autorisées. L’essentiel est que ceux-ci s’acquittent de leur participation pour la restauration.

Les congressistes sont attendus le Samedi 29 Octobre 2011 à 14h.

Merci à vous chers Pères Curés et Aumôniers.

RAPPORT DU CONGRES D’OCTOBRE 2011 DE LA CARITAS DIOCESAINE DE PORTO-NOVO

Le congrès de la CARITAS DIOCESAINE a eu lieu les samedis 29 dimanche 30 Octobre 2011 à la satisfaction de tous les participants. C’était le lieu de valider les rapports d’activité et de planifier la nouvelle année pastorale.

Du samedi 29 au dimanche 30 octobre 2011 s’est tenu dans la grande salle de conférence du Centre Pastoral Saint Charles LWANGA de Ouando à Porto-Novo, le congrès diocésain de la CARITAS animé par trois personnes l’un après l’autre. L’objectif est de faire le point des activités menées et de projeter les actions à venir.

Etaient présents outre le Père Léon SAGBOHAN, Coordonnateur de la Caritas du diocèse de Porto-Novo, le Père Ephrem DJIBODE AKPLOGAN, Coordonnateur de la Caritas de l’archidiocèse de Cotonou, et la sœur Opportune TOSSE (SARC), directrice de l’Hôpital Auberge de l’Amour Rédempteur (HAAR) de Dangbo :

- les EPC

- les membres de l’EDC

Les participants étaient au nombre d’une soixantaine et viennent des paroisses Saint Sacrement d’AGBLANGANDAN, Saint Michel de KRAKE-PLAGE, Sainte Famille d’ADJARRA, Saint Hubert de MISSRERETE, Saint Michel de KATAGON, Saint Bernard de MALANHOUI, NDIC de MEDEDJONOU, Saint Joseph de HONDJI, NDL de DANGBO, Sainte Anne d’ATAKE, Saint François-Xavier de FOUN-FOUN, Saint Pierre et Saint Paul de KANDEVIE, Saint Antoine de GBODJE, Saint Martin de Tours de HOUNSA, Saint Paul de DOWA, SMO de TOKPOTA, l’Aumônerie de SONGHAI, Sainte Anne de SAKETE, Saint Thérèse de TAKON, Saint Vincent de TCHAADA, sans oublier celles de Saint Michel d’AVRANKOU, Saint Matthieu de GBOZOUNME, NDA de KOUTI.

A l’ordre du jour, figuraient trois points à savoir :

- Exposé du Père Ephrem portant sur le partage des expériences de la Caritas de Cotonou et la pratique de microcrédit.

- L’intervention de la Sœur Opportune, Directrice de l’hôpital Auberge de l’Amour Rédempteur (HAAR) sur la présentation des activités que mène l’Hôpital.

- La communication du Père Léon portant sur le deuxième synode africain : l’Eglise en Afrique au service de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix.

Dans une brève allocution, le Père Ephrem premier animateur a partagé les expériences de Cotonou en nous ouvrant l’esprit sur la vie humaine. Une Caritas est une mission, une vision, on l’appelle service de direction de l’homme. Toute activité qui ne vise pas le bien-être de l’homme n’est pas une charité. Elle permet à l’homme de passer des conditions de vie non humaine à la vie humaine. Pour mettre l’homme debout, il faut des directives, il faut le prendre progressivement en charge en s’ouvrant aux réalités du pays. La création des différentes activités telles que la transformation agro-alimentaire, les petites activités agricoles, la formation en hydrologie et des AGR va leur permettre de se prendre en charge. De même, le programme microcrédit permet aux femmes de reprendre leur vie en main et d’avoir un avenir meilleur.

Après l’exposé du Père Ephrem le congrès s’est poursuivi par l’intervention de la sœur Opportune qui nous a fait une présentation générale de l’Hôpital. Elle souligne que cet hôpital confessionnel du diocèse de Porto- Novo est créé le 1er Octobre 1995 par Mgr Vincent MENSAH de vénéré mémoire. Il est situé dans la commune de Dangbo et fait face au CEG de Dangbo. En dehors de l’objectif visé qui est quasi- social, deux grands points ont été soulignés par la directrice. Il s’agit des difficultés rencontrées qui prennent de plus en plus d’ampleur et les perspectives qui consistent à améliorer les services au sein de l’hôpital.

La troisième communication a été l’œuvre du Père Léon N. SAGBOHAN et porte sur le deuxième synode africain : L’Eglise en Afrique au service de la Réconciliation de la justice et de la paix. L’intention était de mettre toutes les Caritas paroissiales présentes à ce congrès au même niveau d’information sur ce 2ème synode qui est l’un des objectifs de la Visite du Saint Père Benoît XVI les 18, 19, 20 Novembre prochain. Chaque Caritas doit savoir ce qui le concerne dans ce document. Dans son intervention le Père est allé plus loin en nous donnant la genèse qui est l’initiative du Pape Jean Paul II de vénéré mémoire en 2004. Ce synode a été fait il y a deux ans à Rome durant trois semaines : du 04 au 25 Octobre 2009. Aussi, que faut-il faire face aux conflits en Afrique ? Pour cela la mission de réconciliation de justice et de paix a été confiée aux Evêques de l’Afrique, à l’Eglise en Afrique. Il nous faut une nouvelle évangélisation. Ou du moins, il nous faut revoir et travailler à de nouvelles stratégies et nouveaux moyens pour une évangélisation qui touchera nos racines d’Africain (sans changer le kérygme) pour une vraie réconciliation.

En se rappelant que le premier synode africain « Ecclesia in Africa », présentait l’Eglise en Afrique comme « Eglise-Famille », nous aurons de la chance à redescendre dans les valeurs que nous avons de la « Famille » en Afrique. Dans ce contexte d’Eglise comme Famille, un effort d’inculturation nous incombe pour scruter les richesses de ce 2ème synode et toucher les racines de la Réconciliation, de la Justice et de la paix en Afrique. Afin que chacun des congressistes puisse participer et pénétrer cette conférence qui ne devrait pas s’arrêter au congrès, le père Conférencier les a envoyés en carrefour de travail autour des questions suivantes :

1- Définition dans notre culture des termes : la Réconciliation, la Justice et la Paix.

2- Dans notre contexte anthropologique d’Africain et du Béninois, quels sont les lieux de concrétisation de la Réconciliation ou quels sont les points d’ancrage de la Réconciliation, de la Justice et de la Paix ?

3- Quelles sont les démarches indispensables pour une Réconciliation vraie, authentique et sincère au sein de nos familles ?

4- Quels schémas de la pratique de la réconciliation proposeriez-vous ?

Chacun doit donc œuvrer de son côté pour cultiver la paix. Avant la clôture des activités de la journée tous les participants ont été conviés à l’adoration du Saint Sacrement exposé.

La deuxième journée du congrès a commencé par une messe dominicale Célébrée par le Père coordonnateur. Ensuite la restitution des travaux des groupes a été faite. Ces travaux portent sur les thèmes : RÉCONCILIATION, JUSTICE ET PAIX.

Il faut noter que ces restitutions sont riches en tenant compte de la quintessence des présentations des groupes sans oublier les débats ouverts après chaque communication pour approfondir leur connaissance.

A la suite du rapport d’activité 2011 et de la planification 2011-2012 de la CDCC présentés par Père Léon SAGBOHAN, les paroisses ont déposé aussi leur rapport. Le congrès s’est déroulé dans une ambiance de franche collaboration.

Pour le Secrétariat de la caritas diocésaine

Père Léon N. SAGBOHAN

Directeur Diocésain de la Caritas

CARÊME : PRIONS, JEÛNONS, ET PARTAGEONS AVEC LES PAUVRES

10 F D’EFFORT DE CARÊME PAR JOUR POUR LE SERVICE DE LA CHARITE DANS LE DIOCESE DE PORTO-NOVO

Campagne de Carême

Chers Pères Curés ou Aumôniers, et toute personne de bonne volonté, Au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, nous vous envoyons nos salutations les plus fraternelles au cours de ce carême. Et nous voudrions déjà que ces temps de jeûne, de prière et d’aumône nous apportent d’importants fruits de conversion des cœurs et des mentalités pour une vie chrétienne émancipée dans un pays pacifique.

As-tu déjà pensé à tes frères, à tes voisins et même à tes ennemis au coeur de tes prières pendant ces Carêmes ? Si tu ne l’as pas encore fait, tu as encore de la chance pour t’acquiter de cette dette d’amour. C’est le meilleur temps pour nous de nous réconcilier.

As-tu eu à penser à l’orphelain, aux veuves et aux démunis au cours de tes repas ? Si tu ne l’as pas encore fait, profite de cette dernière occasion. Car on n’est pas heureux tout seul devant son plat.

Oui, chers frères et soeurs, vous vous demandez souvent comment atteindre les pauvres, parce que vous ne savez pas toujours où les trouver. La Caritas Diocésaine de Porto-Novo en a une liste infinie à travers nos Caritas Paroissiales. Vous vous demandez aussi comment envoyer les superflus de vos revenus.

Les enveloppes de Campagne de carêmes contituent l’un des moyens que nous vous proposons en ces temps forts de la liturgie catholique. Ne rattez pas cette occasion.

Et seulement comme effort de carême, nous ne vous demandons qu’au moins 10F par jour pendant les 40jours de carême. (Ce qui fait au moins 400F pour sauver et soulager des vies ). Ne restez pas indifférents à cette oeuvre. Cet effort pourrait paraître insignifiant ou ridicule à certains égards. Mais il s’agit d’un effort. Nous pouvons en faire plus. Et nous espérons bien qu’un effort de 10F par jour pour le service des pauvres dans notre diocèse n’est pas chose impossible quelle que soit la tranche d’âge.

Déposez vos dons sur les paroisses ou aumôneries qui se chargeront de les transmettre à la coordination diocésaine de la Caritas ou au secrétariat de l’évêché.

Vous pouvez aussi déposer vos efforts dans le Compte : Caritas Porto-Novo/ Solidarité N°03631760006 BOA.

Nous vous remercions pour tout ce que vous n’hésiterez à donner aux pauvres à travers la Caritas diocésaine.

Père Léon N. SAGBOHAN

Coordonnateur de la Caritas et Développement

Porto-Novo

RAPPORT GENERAL DU CONGRES DIOCESAIN DE CARITAS EDITION 2012

Le Congrès a eu lieu. Tous les participants en ont tiré des leçons et notions pour aller en avant sur leurs paroisses respectives.

Les 03 et 04 Novembre 2012, s’est tenu dans la grande salle de conférence du Centre Pastoral St Charles LWANGA de Ouando, le Congrès diocésain de Caritas qui a réuni soixante deux (62) participants membres des Délégations Paroissiales de Caritas (DPC) de Vakon, de St François-Xavier Foun-Foun, NDL de Louho, Songhaï, Bon Pasteur de Danto, St Pierre-Paul, Hounsa, Ikpinlè, Gbodjè, Tchaada, Sakété, Sèkandji, Agblangandan, Mededjonou, Wadon, Daagbé, Hondji ,St Anne d’Attakè, Missérété, Dangbo, Adjarra, Malanwi, Avrankou et Djèrègbé.

L’ouverture du Congrès a été faite aux environs de 15 Heures par le Père Léon N. SAGBOHAN, Coordonnateur diocésain de la Caritas Porto-Novo et le président M. Vincent SAIZONOU qui ont souhaité la bienvenue aux participants après avoir confié ces deux jours de travaux au Seigneur. Ils ont par la suite invité l’assistance à observer une minute de silence en la mémoire de notre très cher regretté Mgr René-Marie EHOUZOU.

Après cette étape, les participants se sont présentés suivant leurs noms, prénoms, profession et paroisse de provenance. Il s’en est suivi une première communication sur le thème : « La charité comme l’expression tangible de la foi » présentée par le père Léon N. SAGBOHAN. A travers son exposé, il a exhorté les membres des DPC à marquer leur foi au service de la charité dans leur communauté respective. Il a fait comprendre que de nos jours, nous assistons à une crise de la foi dans l’église Catholique c’est-à-dire au syncrétisme. C’est donc une chance pour l’église que cette année ait été déclarée « Année de la Foi ». Pour élucider ses propos, il a paraphrasé l’Administrateur Apostolique du Diocèse de Porto-Novo, le Père Jean Benoît GNAMBODE qui disait que "la foi doit être rigoureuse et disciplinée".

A la fin de la communication un riche débat a permis aux uns et aux autres de mieux cerner les concepts développés. Les activités se sont poursuivies avec la présentation du plan stratégique 2011-2015 par le Père Coordonnateur qui s’articule autour de trois (03) grands axes à savoir : • la suppression de l’extrême pauvreté à travers l’amélioration de la situation socio-économique de la femme • la promotion de la participation citoyenne de la femme • le renforcement des valeurs spirituelles et morales de la famille.

Ainsi, tous les projets ou initiatives de 2011 à 2015 devront entrer en droite ligne avec ce plan stratégique.

Les participants ont eu droit à deux (02) autres communications ; la première, présentée par Mme Stella AFLYA (psychologue) porte sur un projet de la CARITAS Nationale, "projet d’accompagnement psychoaffectif des orphelins et enfants vulnérables" du diocèse de Porto-Novo qui a démarré depuis le 19 Octobre 2012. Dans ce cadre, un Centre d’Accueil, d’Ecoute et d’Orientation des OEV a été installé à DJEREGBE-Gbéhonmè.

La seconde communication portant sur un projet de la CARITAS DIOCESAINE qui vise à contribuer à l’amélioration du pouvoir économique des femmes a été présentée par Mr Claude BOSSOU (gestionnaire de projets).

Notons que chacune de ces communications a été censurée par un débat au cours duquel des éléments de réponse ont été apportés aux diverses préoccupations.

Les participants ont été par la suite répartis en cinq (05) groupes pour des travaux en carrefour ; s’en est suivie la plénière au cours de laquelle plusieurs propositions ont été faites en vue de dynamiser les DPC et les rendre plus visibles dans leurs communautés.

Après cette étape, huit (08) paroisses (AGBLANGANDAN, XAVIER PORTO-NOVO, SAKETE, MALANHOUI, MINDEDJONOU, DJEREGBE, MISSERETE, WADON) des vingt quatre (24) présentes à ce congrès ont eu à exposer leurs rapports d’activité 2011-2012 avant celui de la coordination diocésaine. Toutefois le Père coordonnateur a briefé sur les stratégies de travail pour la compagne de carême 2013 avant la distribution et l’explication des fiches d’enquêtes.

Le congrès a pris fin à quinze (15) heures après lecture, amendement et adoption du rapport général.

Le rapporteur

LA JOURNEE NATIONALE DE LA CHARITE A PORTO-NOVO

Dans la mise en œuvre de la pastorale d’ensemble de l’Eglise, l’organisation et l’exercice de la charité constitue un aspect très important pour tout baptisé. C’est la raison pour laquelle la Conférence Episcopale du Benin a institué le 1er Dimanche de l’avent comme Journée de Charité.

Les fidèles chrétiens sont invités à l’occasion de cette journée à célébrer la dimension ecclésiale de la charité en contribuant, suivant leurs possibilités à la poursuite des œuvres caritatives de l’Eglise.

Cette année, la Journée Nationale de Charité sera célébrée le 02 Décembre. Et un tissu à l’effigie de CARITAS est imprimé pour l’événement. Ce tissu est disponible et vendu sur toutes les paroisses et partout dans le pays au prix de 14 000F CFA la pièce.

Pour la célébration de cette Journée, chaque paroisse a essayé dans les mesures du possible d’organiser quelque chose dans l’esprit de zindo. Mais pour marquer la Journée dans le diocèse de Porto-Novo, une Messe Pontificale a été présidée par l’Administrateur Apostolique le Père Jean Benoît GNAMBODE sur la paroisse Sacré Cœur de Xwlɛnda à 11H00. Il a prononcé l’homélie suivante au cours de la messe.

Dans la ville de Porto-Novo, le Samedi 1er Décembre, une géante caravane a été organisée avec l’appui de la Fondation MTN. C’était aussi l’occasion de faire la publicité du pagne de la Journée Nationale de la Charité à travers la ville.

Le Dimanche à la fin de la messe à Sacré-Coeur, nous avons lancé un Zindo. Ensuite une Photo de Mgr René-Marie EHOUZOU de Vénérée mémoire a été mise en vente.

A 19H15, l’artiste Ricos CAMPOS a animé pour mettre un peu la joie dans les cœurs.

Nous lançons l’appel à toutes personnes de bonne volonté à nous aider à aider nos indigents.

Tout est grâce. Que le Seigneur nous porte.