lundi 20 novembre 2017



A c t u a l i t é s
vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)


Les Centres du Diocèse de Porto-Novo

Ce sont des centres pour l’enseignement ménager. Ils sont essentiellement féminin. Mais il y en a aussi pour les adoslescents.

- Centre Songhaï

- Centre Féminin Sainte Thérèse d’Avila

B.P. 14 Kétou Tél. 20273012

Sœurs OCPSP

- Centre Pastoral Saint Charles Lwanga  : Wando (Porto-Novo)

B.P. 297 Porto-Novo Tél. 20 24 61 50

Sœurs de Saint Augustin

Résidents : Abbé Michel AHODANTIN

Abbé Donat ABIALA

- Centre Emmaüs Mgr Chopard

B.P. 62 Pobè Tél. 20 25 02 00

Sœurs OCPSP

- Centre d’Education Nutritionnel d’Azowlissè

Sœurs OCPSP Tél. 20 27 32 12

- Centre Ménager (Dangbo)

B.P. 37 Dangbo Tél. 93 18 40 89

Sœurs de la Providence de Gap

- Foyer Don Bosco de Tokpota : Porto-Novo

BP. 2420 Porto-Novo Tél. 20 22 43 50

Filières : Menuiserie, électricité, mécanique...

Les Pères Salésiens

JOURNEE MONDIALE DE LA SANTE MENTALE A AVRANKOU

En prélude à la journée mondiale de la santé mentale qui se célèbre le 10 octobre, une caravane en faveur des malades mentaux s’est déployée ce 10 Octobre à Avrankou. Peu après 10H en heure locale, la caravane s’est ébranlée du Centre d’accueil d’Avrankou. Elle a pris par le CEG d’Avrankou, pour se poursuivre jusqu’au Carrefour avant d’échouer à La mairie. Le 1er adjoint au maire, représentant le maire en mission, et certaines autres autorités locales, attendaient. C’est au responsable du centre d’Accueil d’Avrankou qu’est échu le devoir d’être le porte-parole des malades.

Ce sont plus de 9.000 malades qui sont déjà passés par le Centre d’Avrankou depuis sa création en juillet 2004. Aujourd’hui environ 200 sont internés. L’ouverture du Centre d’Accueil de Bohicon et celui en 2008 et celui de Djougou il y a à peine deux mois, avec les relais de Calavi, de Dassa et de Savalou montre qu’il y avait un vide à combler.

JPEG - 59.8 ko
Le staff de la mairie

En réponse au porte-parole, le 1er adjoint au Maire a remercié les uns et les autres et apprécié le travail colossal que le Centre des malades mentaux abat chaque jour. La caravane a rebroussé chemin pour retourner au Centre. Le 12 octobre, le Centre de Djougou sera inauguré et portera à trois le nombre des centres. Tant qu’il reste à faire, rien n’est encore fait.

Père V. Frumence

INAUGURATION DU CENTRE D’ACCUEIL DES MALADES MENTAUX A DJOUGOU

Saint Louis Grignion de Montfort est le nom que porte le 3ème Centre d’Accueil des malades mentaux érigé au Bénin après ceux d’Avrankou dans le diocèse de Porto-Novo et celui de Bohicon dans le diocèse d’Abomey.

Avant même l’inauguration, le Centre était déjà fonctionnel, et ceci depuis le 03 septembre 2011. En six semaines, plus de 237 malades y ont déjà été reçus dont 122 internés et 115 dans les familles.

La nuit pluvieuse qui a précédé l’aube du 12 octobre a rafraichi la ville de Djougou qui s’est éveillée pour vivre un événement inédit.

Elles sont nombreuses les délégations présentes : celle de Bouaké, de Bohicon, d’Avrankou, de Calavi,de la France, d’Italie, du Canada, et j’en passe, sans oublier les invités tels le maire de Djougou, Mr Michael Bassabi et diverses autres autorités.

JPEG - 45.1 ko
Le bloc administratif
JPEG - 44.1 ko

Le nouveau centre des malades mentaux de Djougou est un vaste domaine de plus de 5 hectares, domaine offert par le diocèse de Kandi. Entièrement clôturé, il se situe à l’entrée de la ville de Djougou en venant de Parakou. Quelques bâtiments y sont déjà érigés : le pavillon de femmes et celui des hommes, le bloc administratif, la cuisine attenante au réfectoire et l’église.

Ils ont reçu ce 1er octobre la bénédiction du Nonce apostolique qui a présidé la célébration eucharistique, entouré des vicaires généraux de Djougou, et d’une douzaine de prêtres, quelques religieuses et une foule de malades et des amis, parents et sympathisants.

Dans son allocution prononcée au début de la messe, le maire de Djougou a forcé l’admiration en disant que la valeur d’homme n’est plus ce qu’il connait, ce qu’il a, mais ce qu’il fait pour les autres.

JPEG - 57 ko
Au 1er plan Mr Michael Bassabi, maire de Dlougou à Et le fondé Grégoire A. (A droite)

C’est avec le nonce apostolique qu’il a accueilli la caravane partie du centre ville et constituée des conducteurs de taxis motos, des malades et des membres des diverses délégations sans compter les curieux.

Au cours de la messe, le nonce a insisté sur le fait que la vie de cette Association dans en un temps de guerre comme ce que vient de traverser la Côte d’Ivoire est un prodige qu’on doit à la main du Seigneur. Le fondé quant à lui, a surtout impressionné par l’histoire de la création de ce Centre qu’il a narré avec émotion. Environ 300.000 euros ont déjà été investis dans ce centre.

A l’issue de la célébration eucharistique, le nonce a procédé à la bénédiction des locaux.

Père V. Frumence