dimanche 23 avril 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
mardi 18 avril 2017
« Le Seigneur est vraiment ressuscité, comme il (...)

mercredi 5 avril 2017
" Le Puissant fit pour moi des merveilles" (...)

mercredi 5 avril 2017
« Je désire … que les familles aient l’occasion (...)

mercredi 22 mars 2017
La ville de Natitingou a abrité, les 11 et 12 (...)


En vrac !
mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)

dimanche 20 novembre 2016
Le passage de l’Évangile que nous venons (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)


8ème STATION : Les enfants sourient derrière Jésus.

Pendant le chemin de croix, chemin de conversion et d’espérance, je suis toujours impressionné par le jeu des enfants. En effet derrière, la croix de Jésus, il y a deux mondes :

  1. le monde des adultes avec leurs péchés graves et mortels, avec leurs misères doublées d’hypocrisie ;
  2. et le monde des enfants caractérisé par leur innocence et leur naïveté.

Au moment où les femmes de Jérusalem pleurent derrières Jésus, les enfants, eux, bavardent, rigolent et sourient derrière lui. Mais que dira Jésus à chacun de ces mondes ? J’imagine ! Hier les femmes de Jérusalem étaient sincères en versant de vraies larmes à la vue de la souffrance de Jésus.

Aujourd’hui, à ce monde des adultes qui verse des larmes de crocodiles derrière lui, Jésus dira : « Ne pleurez pas sur moi, ne versez plus vos larmes pour moi, pleurez plutôt vos péchés. » Il s’agit d’emblée d’un rejet parce que ce ne sont pas des larmes sincères. Ce ne sont pas des larmes de conversion mais de perversion.

Au monde des enfants, sa parole demeurera affective et inchangée : « laissez-les enfants venir à moi, ne les méprisez pas, laissez- les sourire derrière moi », car leur sourire est sincère, saint et sans arrière pensée. Leur sourire exprime tout leur être et leur volonté de suivre Jésus. C’est dire qu’on ne doit pas chasser les enfants pendant le chemin de croix. C’est leur manière de compatir à la souffrance du Sauveur. On ne doit point les brutaliser. Les discipliner et les canaliser, serait la meilleure formule. Jésus préfère accueillir leur bavardage et leur sourire plutôt que nos larmes mêlées d’hypocrisie. Ce sont des larmes circonstancielles. Les pleurs sèchent quand prend fin le chemin de croix. Regarde ces enfants qui s’amusent et sourient derrière Jésus.

  1. -Si tu n’avais pas délibérément avorté les bébés, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.
  2. - Si tu n’avais pas participé explicitement ou implicitement par ta jalousie ou par ton métier au meurtre des enfants, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.
  3. - Si tu n’avais pas décimés les enfants en masse, par les guerres et les génocides, que tu avais provoqués, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.
  4. -Si tu n’avais pas éliminé de nombreux enfants par ta méchanceté et ta sorcellerie, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.
  5. -S’ils n’étaient pas ‘’Vidomègon’’ que tu maltraites de diverses manières, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.
  6. -Si tu n’avais pas rendu plusieurs enfants malheureux par ton irresponsabilité, ils seraient plus nombreux à sourire derrière ton Seigneur.

Ne pleurons pas seulement, mais convertissons-nous sincèrement et permettons aux enfants de vivre, de sourire derrière Jésus. N’oublions surtout pas : « Le Royaume des Cieux à ceux qui leur ressemblent. » Et c’est vrai.

Père Georges W. GAYET.