samedi 29 avril 2017

COMMUNIQUE :

Pour redynamiser l’évangélisation des enfants par les enfants sur nos différentes paroisses, son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, invite tous les mouvements d’enfants (MADEB, CHORALE DES ENFANTS, SAMUEL, ADS, SAINT ENFANT JESUS, SCOUT ENFANT, LECTEUR JUNIOR, LEGION DE MARIE JUNIOR etc…) à la 8ème édition des Journées Diocésaines de l’Enfance Missionnaire, les 27 et 28 Décembre 2016 sur la paroisse Saint Vincent de Tchaada.

Pour la réussite desdites journées et pour la participation massive de vos enfants, nous comptons, chers parents et chers Pères, sur votre aide et votre sensibilisation.

Le Coordonnateur diocésain de l’EM, Abbé Georges GAYET

Programme des dites journées

50 ans de la paroisse Sacré-Coeur :

En cette année Sainte de la Miséricorde, va se célébrer le jubilé d’or (50 ans) de création de la paroisse SACRE-CŒUR de Ouenlinda (Porto-Novo). A cet effet une grand-messe se célébrera le dimanche 05 Juin 2016 à 10H00, en la dite église. Elle sera présidée par son excellence, Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo.

Le reste du programme des manifestations

Concert de la Ressurection : 2016 :

Sous le parrainage de son Excellence Mgr Aristide GONSALLO, évêque de Porto-Novo, l’Aumônerie diocésaine des chorales des jeunes et la Coordination des chorales des jeunes de Porto-Novo

vous invitent à la 6ème édition du CONCERT DE LA RÉSURRECTION.

- Date : dimanches de Pâques, 27 mars 2016
- Heure : 16H00
- Lieu : Stade Charles de Gaulle de Porto-Novo
- Entrée : libre et gratuite

Ce sont plus d’une quinzaine de chorales qui se succèderont.

MERCI DE LES SOUTENIR



A c t u a l i t é s
mardi 18 avril 2017
« Le Seigneur est vraiment ressuscité, comme il (...)

mercredi 5 avril 2017
" Le Puissant fit pour moi des merveilles" (...)

mercredi 5 avril 2017
« Je désire … que les familles aient l’occasion (...)

mercredi 22 mars 2017
La ville de Natitingou a abrité, les 11 et 12 (...)


En vrac !
mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, L’annonce à Zacharie (...)

mardi 20 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, Fils et filles (...)

jeudi 15 décembre 2016
Émerveillement pour tout ce que Dieu accomplit (...)

vendredi 9 décembre 2016
Frères et sœurs en Christ, En ce temps de (...)

mercredi 7 décembre 2016
Ni hypocrites ni rigides, ayant le sens de la (...)

dimanche 20 novembre 2016
Le passage de l’Évangile que nous venons (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)


DISCOURS DE LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET « FOI D’ELITE »

Le samedi 19 janvier 2013 a eu lieu au Centre pastoral Saint Charles Lwanga de Wando à Porto-Novo le lancement officiel du projet "Foi d’Elite". Voici le discours prononcé par l’administrateur apostolique, le Père Lean Benoit GNAMBODE.

Père Abbé Aurel AVOCETIEN, Aumônier des Jeunes du Diocèse de Porto-Novo,

Différents Pères Responsables en Charge de la Jeunesse Chrétienne à divers niveaux,

Distingués Membres du Comité de Parrainage du Projet « Foi d’Elite »,

Chers Membres de différentes Coordinations Paroissiales et Décanales de Jeunes,

Chers Membres du Conseil Diocésain des Jeunes du Diocèse de Porto-Novo,

Chers Frères et Sœurs, Jeunes Chrétiens du Diocèse de Porto-Novo, Distingués Invités,

Chrétiennes et Chrétiens Catholiques,

En cette Année de la Foi promulguée par sa Sainteté le Pape Benoît XVI, l’Eglise Catholique est appelée, de plus belle, à multiplier ses efforts en vue d’éveiller et de réveiller la foi de l’homme en Dieu. Pour ce faire, dans la mesure de ses possibilités et dans le respect strict de ses règles, l’Eglise Catholique entend bien développer plusieurs actions, même les plus inattendues, selon leur efficacité à pouvoir atteindre l’objectif visé.

C’est pourquoi, au milieu des activités déjà envisagées pour marquer vivement cette Année de la Foi, je souhaite personnellement la bienvenue au Projet « Foi d’Elite », Projet de Production, de Promotion et de Valorisation des Arts pour l’Approfondissement de la Foi en Dieu, Projet à travers lequel, notre Eglise locale, par le biais de l’Aumônerie des Jeunes du Diocèse de Porto-Novo, mettra l’Art au service de la Croissance de la Foi, aux moyens de la Littérature, du Théâtre et du Cinéma.

En effet, les premiers chrétiens exprimaient déjà, dans les catacombes, leur Foi en la Résurrection, à travers des peintures qui sont même parvenues aux gens de notre époque. De l’antiquité à nos jours, beaucoup de disciplines artistiques ont permis de catéchiser des croyants. Et depuis toujours, tout au long de l’histoire de l’Eglise, l’Art, cette expression de l’homme qui cherche à le conduire au-delà de lui-même, a été compris comme pouvant transmettre les textes bibliques, dans un style et langage beaucoup plus claires, succincts et accessibles à l’homme. L’Art nous dispose à une meilleure écoute de la Parole de Dieu. II permet de transmettre le message de la Foi selon les différents aspects mis en valeur. En cela, il est un véritable chemin de Foi.

En 2006, un document de l’Assemblée plénière du conseil pontifical pour la culture assurait que : « La forte capacité de communiquer de l’art sacré le rend capable de franchir les barrières et les filtres des préjugés, pour rejoindre le cœur des hommes et des femmes d’autres cultures et religions, et leur donner de percevoir l’universalité du message du Christ et de son Évangile. Aussi, quand une œuvre d’art inspirée par la foi est offerte au public dans le cadre de sa fonction religieuse, elle se révèle comme une « via », un « chemin d’évangélisation et de dialogue » qui donne de goûter, en même temps qu’au patrimoine vivant du christianisme, à la foi chrétienne elle-même. » (La Via pulchritudinis, chemin privilégié d’évangélisation et de dialogue. Document final de l’Assemblée Plénière, 2006). Et quelques années auparavant, le Serviteur de Dieu Jean-Paul II qualifiait le patrimoine artistique inspiré par la foi chrétienne de « formidable instrument de catéchèse », fondamental pour « relancer le message universel de la beauté et de la bonté » (Aux Évêques de Toscane, 11 mars 1991).

Pour cela, j’accueille avec joie et espérance ce Projet aussi inédit qu’ambitieux pour notre jeunesse et pour notre Eglise locale, projet dont les nombreuses activités de mise en œuvre incarnent bien autant de lieux où s’entretiennent les rapports toujours nouveaux et toujours féconds de l’Art, de la Culture et de la Foi. Je compte personnellement sur le Projet Foi d’Elite pour non seulement conserver l’expression de la Foi des Anciens, mais aussi pouvoir accueillir les expressions artistiques d’aujourd’hui si elles ont réellement cette dimension spirituelle. Je me propose d’être attentif à l’évolution dudit Projet, et d’être particulièrement à l’écoute de toutes les Initiatives Culturelles et Artistiques, dans l’expression de la dimension spirituelle de l’homme, et leur permettre de servir l’Eglise dans ses attentes et désirs à valeurs chrétiennes.

Dans la réalisation de ce projet, à l’heure de s’exprimer, je souhaite que chaque artiste fasse exprimer son art au-delà de la représentation matérielle de tel personnage ou de telle scène biblique, fasse exprimer le côté spirituel qui permette au croyant d’être, grâce à cette œuvre, plus facilement en rapport avec Dieu. Je souhaite que chaque action qui composera cette œuvre soit bien en connivence avec la Foi chrétienne. Et comme je le disais récemment dans ma lettre pastorale pour l’épiphanie, « je souhaite… que les acteurs des représentations soient choisis parmi les chrétiens pour redonner à ce qui est dit et fait la révérence due à la Parole de Dieu et aux Mystères de la vie de Notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ » (La révélation de Dieu). Je souhaite que ce projet rassemble autour de lui, une dynamique de talents ; talents forts de leur expérience d’homme d’art mais aussi de leur foi, talents qui suscitent des actions culturelles et artistiques de qualité, talents qui allient l’art à la quête spirituelle contemporaine et à l’expression de la foi, dans la culture d’aujourd’hui. Car « une Foi qui ne devient pas culture est une Foi qui n’est pas pleinement accueillie, est une Foi qui n’est pas entièrement pensée, est une Foi qui n’est pas fidèlement vécue ».

Chers fils et filles chrétiens ! Foi d’Elite est un beau projet. Foi d’Elite est un grand projet. Foi d’Elite est un noble projet. C’est un projet qui rassure bien de part son cadre logique et sa pertinence à l’heure de la nouvelle évangélisation. C’est un projet qui, chargé d’aspect patrimonial de l’Eglise, fait réfléchir à la Foi et à Dieu et alliera les techniques modernes de communication. Cependant, vu tout ce que doit exiger sa bonne réalisation, l’enjeu est de taille énorme. Je sais que, bientôt, nous y parviendrons. Mais non sans difficultés, sans remises en question, sans réflexions et sans adaptations. C’est pourquoi, je veux appeler toutes les mains, quelle que soit leur taille, à apporter leurs touches à la concrétisation de cette belle action qu’incarne le Projet Foi d’Elite, ceci en accomplissement de la part de mission qui est la notre dans l’Evangélisation de ce monde.

Plein succès aux travaux de mise en œuvre.

Je vous remercie.

Père Jean Benoit GNAMBODE,

Administrateur Apostolique du diocèse de Porto-Novo.

LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET « FOI D’ELITE »

Ce samedi 19 janvier 2013, il sonnait 10H 54 mn en heure locale quand l’administrateur apostolique de Porto-Novo, Mgr Jean Benoit GNAMBODE finissait son allocution, point d’orgue de la cérémonie du lancement officiel du projet "Foi d’Elite" initiée par l’aumônerie diocésaine de la jeunesse.

JPEG - 33.5 ko
A la prière d’ouverture

Le menu concocté pour cette cérémonie était bien rythmé et bien assaisonné. La récitation méditative et priante du Credo a servi de prière d’ouverture.. Ce fut alors l’énoncé des temps forts qui devront meubler le programme.

L’aumônier diocésain entouré des membres du comité d’organisation prononça le discours d’ouverture et on fit la présentation du dit projet. Par deux par deux fois est intervenu "l’Ensemble vocal international : AVE MARIA". A travers le chant choral, ce groupe musical tout en détendant l’atmosphère a réjouit aussi les cœurs et les a nourris spirituellement.

JPEG - 37 ko
Ensemble vocal "AVE MARIA"
JPEG - 39.1 ko
Ensemble vocal "AVE MARIA"
JPEG - 39.2 ko
Mouvement catholique des frères et soeurs de la jeunesse

Le mouvement des frères et soeurs de la jeunesse leur a emboité les avec le sketch qu’ils ont présenté.

Voici en quoi consiste le Concours d’Ecriture de théâtre.

et voici les lignes directrices.

FOI D’ELITE : BREVE PRESENTATION

RESUME COMMENTE

Le Projet « FOI D’ELITE » est un ensemble complexe d’actions de développement spirituel. Les actions qui caractérisent ce Projet sont de forme artistique et culturelle et de fond religieux. Il s’appuie sur un livre ou un passage de la Bible. Cette portion de texte biblique est l’élément fondamental du projet. Tout partira de lui pour définir et préciser le fond des actions prévues pour être accomplies afin d’atteindre le but réel du présent programme qui se veut un sursaut spirituel pour le développement et l’approfondissement de la Foi en Dieu, dans le cadre de la célébration de l’Année de la Foi voulue par le Saint Père Benoît XVI. Pour atteindre ce but, le projet prévoit mettre rigoureusement en jeu les talents artistiques des Jeunes Chrétiens Catholiques du Diocèse de Porto-Novo. Les talents artistiques sur lesquels le projet insiste sont de trois ordres, à savoir :

  • Talent d’Ecriture Dramatique,
  • Talent de Mise en Scène de Théâtre,
  • Talent d’Acteur de Théâtre et ou de Cinéma.

Ces talents artistiques tracent bien le cursus de réalisation du présent projet. Au début de l’exécution du projet, une pièce de théâtre au moins sera écrite (si non trois) tout inspirée de l’un ou l’autre passage biblique proposé. La (ou les trois) plus meilleure(s) œuvre(s) finalisée(s) sera (seront) officiellement éditées. La plus intéressante fera ensuite objet d’une Création Théâtrale qui débouchera sur un programme de Production de Spectacles, de Promotion et de Valorisation qui n’exclut pas la participation de l’œuvre aux Festivals de Théâtre dans le monde. Ensuite, la même œuvre sera convertie en Scénario, afin d’obtenir sa version cinématographique. Sous cette forme, elle participera aussi aux Festivals de Films. Les différents aspects (Ouvrage - Supports Audiovisuels) sous lesquels le projet accouchera de cette œuvre, feront objet d’un autre programme qui prendra en compte leur Distribution. Le projet entend aussi Récompenser les Meilleurs Talents qui seront remarqués.

ECRITURE DRAMATIQUE DE L’ŒUVRE

Afin de parvenir à l’œuvre finalisée, le projet entend passer avant tout par une Phase Compétitive d’écriture. Pour ce faire, il sera lancé un Appel à Ecriture à l’endroit de tous ceux qui se reconnaissent ce talent. Toutes les écritures enregistrées de ce fait seront examinées, appréciées et évaluées, selon la rigueur d’écriture de l’auteur, et en fonction de leurs qualités, de leurs valeurs et pertinence. Par texte d’épreuve, les trois meilleures écritures seront retenues et primées. A cette étape, les trois auteurs ainsi impliqués, seront mis ensemble par texte d’épreuve, en Maison d’Ecriture, où ils auront la charge de fusionner les belles parties recensées dans leurs textes respectifs, afin d’en faire une seule œuvre. Cette œuvre fera éventuellement objet de relectures et corrections, pour devenir l’œuvre finalisée. Si les compétiteurs participent pour les trois textes d’épreuve, nous aurons donc trois œuvres finalisées.

CURSUS DE REALISATION DU PROJET

-  ETAPE 1 : Si les compétiteurs participent pour les trois textes d’épreuve, trois Pièces de Théâtre seront Ecrites et finalisées, dans les conditions précisées ci-dessus ; si non, au moins une pièce est écrite.

-  ETAPE 2 : la (les) Pièce(s) de Théâtre ainsi finalisée(s) sera (seront) Editée(s) et mise(s) en Distribution dans les Librairies et différents comptoirs de distribution, à l’intérieur comme à l’extérieur du pays ; la plus intéressante de trois œuvres est retenue pour poursuivre les autres étapes.

-  ETAPE 3 : Il sera créé un Groupe de Théâtre comprenant les Acteurs Comédiens provenant du diocèse de Porto-Novo pour répéter sur l’œuvre et faire la Mise en Scène. Puis, lorsque la Création Théâtrale de l’œuvre est prête, il sera entrepris une Production de Spectacles et/ou Tournées de Spectacles avec l’œuvre finalisée,

-  ETAPE 4 : les spectacles faits seront Enregistrés sur des Bandes Vidéo (DVD) + ces bandes seront envoyées pour Entrer en Compétition, aux Festivals de Théâtre organisés dans le monde,

-  ETAPE 5 : l’écriture de l’œuvre sera reprise mais cette fois en Scénario : on parle de la Scénarisation de l’œuvre,

-  ETAPE 6 : avec le Scénario, l’œuvre sera Tournée en Film ; il s’agit d’avoir ensuite la Version Cinématographique de l’œuvre – les Supports seront mis en Distribution dans le monde,

-  ETAPE 7  : le Film de l’œuvre sera Envoyé, lui aussi, aux Festivals de Films dans le monde pour Compétition.

LOCALISATION DU PROJET

La réalisation du projet s’exécutera dans le Diocèse de Porto-Novo et ses localités. Cependant, la zone d’exploitation des produits du projet est illimitée.

HOMELIE DE BENOIT XVI POUR LE MERCREDI DES CENDRES.

La conversion, « une urgence qui n’admet ni absence ni inertie »

Vénérés frères,

Chers frères et sœurs,

Aujourd’hui, mercredi des cendres, nous commençons un nouveau chemin de carême, un chemin qui se déploie pendant quarante jours et qui nous conduit à la joie de la Pâque du Seigneur, à la victoire de la vie sur la mort. Selon la très ancienne tradition romaine des stations du carême, nous nous sommes rassemblés pour la célébration de l’Eucharistie. Cette tradition prévoit que la première station ait lieu dans la basilique Sainte-Sabine sur la colline de l’Aventin. Les circonstances ont suggéré de nous rassembler dans la basilique vaticane. Ce soir, nous sommes nombreux autour de la tombe de l’apôtre Pierre à demander aussi son intercession pour le cheminement de l’Eglise en ce moment particulier, en renouvelant notre foi dans le Pasteur suprême, le Christ et Seigneur. C’est pour moi une occasion propice pour vous remercier tous, spécialement les fidèles du diocèse de Rome, alors que je m’apprête à conclure mon ministère pétrinien, et pour vous demander une pensée particulière dans votre prière.

Les lectures qui ont été proclamées nous donnent des indications que, avec la grâce de Dieu, nous sommes appelés à transformer en attitudes et en comportements concrets en ce carême. L’Eglise nous propose à nouveau, avant tout, l’avertissement que le prophète Joël adresse au peuple d’Israël : « Revenez à moi de tout votre cœur, dans le jeûne, les pleurs et les cris de deuil » (2,12). Il faut souligner l’expression « de tout votre cœur » qui signifie en partant du centre de nos pensées et sentiments, des racines de nos décisions, de nos choix et de nos actions, par un geste de liberté totale et radicale. Mais ce retour à Dieu est-il possible ? Oui, parce qu’il y a une force qui ne réside pas dans notre cœur mais qui s’échappe du cœur même de Dieu. C’est la force de sa miséricorde. Le prophète dit encore : « Revenez au Seigneur, votre Dieu, car il est tendresse et pitié, lent à la colère, riche en grâce, et il a regret du mal » (v.13). Le retour au Seigneur est possible en tant que « grâce » parce que c’est l’œuvre de Dieu et le fruit de la foi que nous mettons dans sa miséricorde. Mais ce retour à Dieu ne devient une réalité concrète dans notre vie que lorsque la grâce du Seigneur pénètre dans l’intime et l’ébranle en nous donnant la force de « déchirer notre cœur ». C’est encore le prophète qui fait résonner ces paroles, de la part de Dieu : « Déchirez votre cœur, et non vos vêtements » (v.13). En effet, même de nos jours, nombreux sont ceux qui sont prêts à « déchirer leurs vêtements » face aux scandales et aux injustices – naturellement commis par les autres – mais peu semblent disposés à agir sur leur propre « cœur », sur leur propre conscience et leurs propres intentions, en laissant le Seigneur transformer, renouveler et convertir.

Ce « revenez à moi de tout votre cœur » est ensuite un appel qui implique non seulement l’individu, mais la communauté. Nous avons écouté, toujours dans la première lecture : « Sonnez du cor à Sion ! Prescrivez un jeûne, publiez une solennité,réunissez le peuple, convoquez la communauté, rassemblez les vieillards, réunissez les petits enfants, ceux qu’on allaite au sein ! Que le jeune époux quitte sa chambre et l’épousée son alcôve ! » (vv.15-16). La dimension communautaire est un élément essentiel de la foi et de la vie chrétienne. Le Christ est venu « afin de rassembler dans l’unité les enfants de Dieu dispersés » (cf. Jn 11,52). Le « nous » de l’Eglise est la communauté dans laquelle Jésus nous rassemble (cf. Jn 12,32) : la foi est nécessairement ecclésiale. Et il est important de se rappeler cela et de le vivre en ce temps de carême : que chacun de nous soit conscient qu’il n’affronte pas seul ce chemin pénitentiel, mais avec de nombreux frères et sœurs, dans l’Eglise.

Le prophète, enfin, s’arrête sur la prière des prêtres qui, les larmes aux yeux, s’adressent à Dieu en disant : « Ne livre pas ton héritage à l’opprobre, au persiflage des nations ! Pourquoi dirait-on parmi les peuples : Où est leur Dieu ? » (v.17). Cette prière nous fait réfléchir sur l’importance du témoignage de foi et de vie chrétienne de chacun de nous et de nos communautés pour manifester le visage de l’Eglise et sur la façon dont ce visage est parfois défiguré. Je pense en particulier aux fautes contre l’unité de l’Eglise, aux divisions dans le corps ecclésial. Vivre le carême dans une communion ecclésiale plus intense et plus évidente, en dépassant les individualismes et les rivalités, est un signe humble et précieux pour ceux qui sont loin de la foi ou sont indifférents.

« Le voici maintenant le moment favorable, le voici maintenant le jour du salut » (2 Co 6,2) : ces paroles de l’apôtre Paul aux chrétiens de Corinthe résonnent aussi pour nous avec une urgence qui n’admet ni absence ni inertie. Le terme « maintenant » répété à plusieurs reprises dit qu’on ne peut pas laisser passer ce moment ; il nous est offert comme une occasion unique qui ne se représentera pas. Et le regard de l’apôtre se concentre sur la dimension de partage dont le Christ a voulu caractériser son existence, en assumant tout ce qui est humain jusqu’à se charger du péché des hommes. L’expression de saint Paul est très forte : Dieu « l’a fait péché pour nous ». Jésus, l’Innocent, le Saint, « Celui qui n’avait pas connu le péché » (2 Co 5,21), se charge du poids du péché dont il partage l’issue avec l’humanité, qui est la mort et la mort sur la croix.

La réconciliation qui nous est offerte a eu un prix très élevé, celui de la croix dressée sur le Golgotha, à laquelle a été suspendu le Fils de Dieu fait homme. C’est dans cette immersion de Dieu dans la souffrance humaine et dans l’abîme du mal que se trouve la racine de notre justification. Le « revenez à Dieu de tout votre cœur » sur notre chemin de carême passe par la Croix, par le fait de suivre le Christ sur la route qui mène au Calvaire et au don total de soi. C’est un chemin sur lequel apprendre chaque jour à sortir toujours plus de notre égoïsme et de nos fermetures, pour faire de l’espace à Dieu qui ouvre et transforme le cœur. Et saint Paul rappelle comment l’annonce de la Croix résonne en nous grâce à la prédication de la Parole, dont l’apôtre lui-même est l’ambassadeur ; c’est un rappel pour nous, afin que ce chemin de carême soit caractérisé par une écoute plus attentive et assidue de la Parole de Dieu, lumière qui éclaire nos pas.

Dans la page de l’évangile de Marc, qui fait partie du fameux Discours sur la montagne, Jésus fait référence à trois pratiques fondamentales prévues par la loi mosaïque : l’aumône, la prière et le jeûne ; ce sont aussi des indications traditionnelles du chemin du carême pour répondre à l’invitation : « revenez à Dieu de tout votre cœur ».

Mais Jésus souligne que c’est la qualité et la vérité du rapport avec Dieu qui qualifie l’authenticité de tout geste religieux. C’est pour cela qu’il dénonce l’hypocrisie religieuse, le comportement qui veut paraître, les attitudes qui cherchent les applaudissements et l’approbation. Le vrai disciple ne se sert pas lui-même ou le « public » mais il sert son Seigneur, dans la simplicité et la générosité : « et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra » (Mt 5,4-6.18). Alors notre témoignage sera d’autant plus incisif que nous chercherons moins notre gloire et que nous serons conscients que la récompense du juste est Dieu lui-même, le fait d’être unis à lui, ici-bas, sur le chemin de la foi et, au terme de notre vie, dans la paix et la lumière de la rencontre face à face avec lui pour toujours (cf. 1 Co 13,12).

Chers frères et sœurs, commençons avec confiance et joyeusement notre itinéraire de carême. Que résonne fortement en nous l’invitation à la conversion, à « revenir à Dieu de tout notre cœur », en accueillant sa grâce qui fait de nous des hommes nouveaux, avec cette nouveauté surprenante qui est participation à la vie même de Jésus. Que personne parmi nous ne soit donc sourd à cet appel, qui nous est aussi adressé à travers le rite austère, si simple et en même temps si suggestif, de l’imposition des cendres, que nous allons accomplir. Que la Vierge Marie, Mère de l’Eglise et modèle de tout disciple authentique du Seigneur, nous accompagne en ce temps. Amen !

CONCOURS D’ECRITURE DE PIECE DE THEATRE : LIGNES DIRECTRICES

AVERTISSEMENT Un seul et même candidat peut proposer plusieurs différentes Ecritures. Dans ce cas, il les présente respectivement dans différents dossiers. Les présentes lignes directrices concernent l’Appel à Ecriture réservé aux personnes qui ont le don d’écrire. Il est dès lors primordial que les demandeurs utilisent pour la présentation de leurs projets, les différents critères exigés.

I- CONTEXTE Si « dans le passé il était possible de reconnaître un tissu culturel unitaire, largement admis dans son renvoi aux contenus de la foi et aux valeurs inspirées par elle, aujourd’hui il ne semble plus en être ainsi dans de grands secteurs de la société » (Benoît XVI, Lettre Porta Fidei, 11 octobre 2011, n°2). C’est par cette phrase que le pape attire l’attention sur cette « profonde crise de la foi qui a touché de nombreuses personnes » (PF, n°2).

En effet, le monde actuel ne croit plus pour diverses raisons. Certains ne trouvent aucune raison à croire puisque tout semble bien aller pour eux. D’autres ne savent pas pourquoi ils doivent penser que quelque réalité supérieure existe à qui ils puissent être redevables. Pour d’autres encore ce sont les difficultés de la vie (maladies, mauvais sorts, accidents, deuils, échecs scolaires ou professionnels ou entrepreneuriaux), qui les font douter ou nier l’existence de Dieu. Ils estiment lui avoir fait confiance et avoir recouru en vain et en viennent à la conclusion facile que l’existence de Dieu n’est qu’un canular. Ils accordent alors crédit à d’autres forces notamment celles occultes. Et pourtant il existe sous nos yeux beaucoup de figures, beaucoup de modèles qui ne veulent que nous convaincre de l’existence de Dieu et de la nécessité de lui accorder une foi indéfectible. Dans la Bible, toute la vie d’Abraham (Gn 12 – 25), la vie et l’enseignement des différents prophètes et apôtres ne visent qu’à nous montrer comment l’homme, par une foi profonde, doit s’en remettre entièrement et irréversiblement à Dieu pour espérer de Lui tout le bien qu’Il veut accorder à ses fidèles serviteurs. Jésus lui-même en fait la condition de notre exaucement (Ta foi t’a sauvé,…) en nous invitant à la sérénité. Pour relancer cette foi chez l’homme qui semble ne plus y trouver son compte, le Pape Benoît XVI a lancé une Année de la foi pour nous amener tous à reconsidérer la Foi, ses implications et applications. Chacun est appelé à y prendre une part.

II- OBJECTIFS II.1- Objectif Global :

Instaurer et restaurer la Foi en Dieu dans le cœur et dans la vie de l’homme,

Marquer l’Année de la Foi voulue par le Pape Benoît XVI.

II.2- Objectif Spécifique : Convaincre l’homme de l’existence de Dieu,

Montrer à l’homme comment est-ce qu’il faut avoir Foi en Dieu,

Présenter à l’homme la Foi en Dieu comme moyen de réussir dans la vie.

III- PRIORITES Les actions que proposent les auteurs dans leurs œuvres doivent viser à :
-  Expliquer et illustrer la Foi,
-  Exposer des Paroles et des Attitudes de Foi,
-  Présenter des preuves de Fruits de la Foi en Dieu,
-  Eveiller et Réveiller la Foi de l’homme en Dieu,
-  Présenter les acteurs (principaux) comme des modèles de foi pouvant être imités.

IV- REGLES APPLICABLES AU PRESENT APPEL A ECRITURE Les présentes lignes directrices définissent les règles de soumission et de sélection dans le cadre du présent appel, en conformité avec les objectifs du Projet. On distingue :

-  Critères d’Eligibilité,
-  Présentation de la Candidature et du Programme de Dépôt des Dossiers de Candidature,
-  Orientations définies pour l’Ecriture,
-  Textes d’Epreuve,
-  Prix à gagner.

IV.1- Critères d’Eligibilité Il existe trois (04) séries de Critères d’Eligibilité. Elles concernent respectivement le Candidat et l’œuvre.

IV.1.1- Eligibilité du Candidat Toute personne qui désire postuler au présent Appel à Ecriture doit obligatoirement satisfaire aux conditions suivantes pour pouvoir prétendre à la recevabilité de sa candidature : 1. Etre une personne de bonne moralité, 2. Etre de nationalité béninoise, 3. Etre un Fidèle Chrétien Catholique, 4. Etre du Diocèse de Porto-Novo ou y être installé depuis au moins six (06) mois, 5. Etre membre au moins d’une Association Paroissiale, avec cinq (05) mois d’ancienneté d’adhésion, 6. Etre le vrai auteur des textes présentés, 7. Avoir l’esprit de travail en équipe, 8. Etre en mesure de se soumettre à tous les programmes d’activités de mise en œuvre du Projet.

Ne peuvent pas répondre à cet Appel à Ecriture, tous ceux :

1. qui ne répondent à l’un quelconque des critères d’éligibilité du candidat, 2. qui sont en état ou qui font l’objet d’une procédure de règlement judiciaire, ou sont dans toute situation analogue résultant d’une procédure de même nature existant dans les législations et réglementations de l’Eglise Catholique, 3. qui ont fait l’objet d’une condamnation prononcée par un jugement ayant autorité de chose jugée (c’est-à-dire contre lequel il n’y a plus de recours possible) pour tout délit mettant en cause leur moralité, 4. qui, contre les orientations de l’Eglise Catholique, ont commis une faute grave constatée par tout moyen que l’Aumônerie peut justifier, 5. qui ne remplissent pas leurs obligations et devoirs de chrétien, 6. qui ne s’acquittent pas du paiement de leurs deniers de culte, 7. qui ont fait l’objet d’un jugement ayant autorité de chose jugée pour fraude, corruption, participation à une organisation douteuse, criminelle ou toute autre activité illégale portant atteinte aux intérêts des Communautés.

En outre, sont exclus, les candidats qui, à l’occasion de cet appel :

1. se trouvent en situation de conflit d’intérêts avec l’Eglise Catholique ou des organisations afférentes, 2. se sont rendus coupables de fausses déclarations, 3. ont tenté de se procurer des informations confidentielles ou d’influencer l’Aumônerie ou le Jury ou autre structure impliquée dans l’organisation du présent projet, au cours de la procédure d’évaluation de l’appel à écriture.

IV.1.2- Eligibilité de l’œuvre Toute œuvre, pour être éligible, doit : 1. être une Pièce de Théâtre, 2. être soumise en français, 3. être écrite dans un français soutenu mais accessible, 4. être techniquement présentée comme suit :
-  Résumé succinct de l’œuvre,
-  Exposition des Personnages,
-  Cadre,
-  Thématique,
-  Environnement sonore,
-  Développement (Actes, Scènes, Dialogues, etc.). 5. être saisi sous les caractéristiques suivantes : Police de Thèmes : Arial, Taille : 12, Couleur : Noir, Aligner (CTrl+J), Interligne : 1,15, Marge de haut et de bas : 1 cm, Marge de Gauche : 1,5 cm, Marge de droite : 1cm. 6. faire objet d’un document bien saisi dont le nombre de pages est au moins 46 et au plus 51, lorsqu’on ne compte pas la page de garde ; le document doit être relié, et réalisé avec une page de garde dûment conçue, 7. être conforme aux instructions définies pour l’écriture.

IV.1.3- Eligibilité de la Technique d’Ecriture du candidat La composition ou l’écriture du Texte de Théâtre doit respecter les conventions de l’Art de la Composition Dramatique. L’auteur doit faire attention aux notions ci-après :

-  habileté et liberté d’écrire,
-  génie d’invention,
-  techniques d’adaptation,
-  choix de ce que l’on veut montrer ou dire,
-  répartition des faits, entre ceux qui sont montés sur scène et racontés,
-  ordre dans la succession des scènes et actions,
-  gestion de changements des actions et des endroits,
-  gestion de la division et subdivision en actes et scènes,
-  fabrication des personnages : quantité - qualité - psychologie - motivation - désir - fonction - liberté - maîtrise,
-  sélection de ce qui sera montré sur la scène, ou représenté,
-  lexique ou le vocabulaire technique du théâtre,
-  didascalie,
-  dialogue
-  distanciation. IV.1.4- Eligibilité de la Qualité Technique de l’Ecriture La composition ou l’écriture du Texte de Théâtre doit respecter les conventions de l’Art de la Composition Dramatique. L’auteur doit faire attention aux notions ci-après :

-  aspects techniques
-  aspects littéraires,
-  aspects affectifs,
-  types de paroles,
-  effets et affects, de même que leur degré de manifestation,
-  structure actantielle : situation initiale - Transformation - situation finale,
-  le fil principal et les fils secondaires,
-  exposition, nœud, dénouement,
-  sujet, action, intrigue,
-  distanciation.

IV.2- Présentation de la Candidature et du Programme des dépôts des Dossiers de Candidature, Le dossier de dépôt de candidature doit comporter les pièces ou documents ci-après :

-  une lettre motivée de demande de candidature,
-  la Fiche d’Inscription dûment remplie et signée par le candidat,
-  une photocopie des couvertures et pages déjà remplies du Livret de Catholicité du postulant (dûment signée par le curé),
-  une copie légalisée de l’acte de naissance du candidat,
-  une photocopie de la Carte d’Identité ou carte LEPI ou Carte d’Identité scolaire du candidat,
-  une copie du curriculum vitae du candidat,
-  une attestation de membre actif de l’association et des associations d’appartenance, (dûment signée par le curé de paroisse et le responsable de groupe)
-  l’œuvre écrite reliée (un original et deux photocopies)

L’ensemble de ces documents doit être mis dans une enveloppe de format A4, inscrite à l’adresse ci-après : Aumônerie des Jeunes du Diocèse de Porto-Novo, A l’Attention du Coordonnateur du Projet Foi d’Elite, Référence : DIPONOJEUNES/2012/FE-Edition I/PP-AP n°1, Code Postal : BP 380 Porto-Novo Diocèse de Porto-Novo, République du Bénin.

Les dossiers doivent être déposés, jusqu’au Dimanche 24 Mars 2013, au plus tard à 17h00mn, aux postes de Renseignement et d’Inscription ci-après :

-  Auprès des Coordinations Paroissiales des jeunes,
-  Auprès des Coordinations Décanales,
-  Auprès de l’Aumônier Diocésain des Jeunes de Porto-Novo,

Chaque dépôt est soumis à une fiche de dépôt délivrée par le Chargé des opérations d’inscription.

IV.3- Instructions pour l’Ecriture / commandements Le candidat, lors de l’écriture, doit obligatoirement s’appuyer sur des données suivantes :

-  l’œuvre doit être inspirée seulement de l’un des trois textes d’épreuve,
-  l’œuvre, prise sur son apparence, doit inspirer, à tout point de vue, la Volonté Spirituelle manifeste d’affermir la Foi de la créature humaine en Dieu,
-  l’œuvre doit naturellement avoir des points de ressemblance avec les textes bibliques dont elle est inspirée, mais formulée de façon à donner de très fortes envies et facilités de lecture, et permettre une compréhension très claire des textes d’épreuve, ceci plus que la Bible elle-même n’en a données,
-  le nom des personnages doit refléter ceux des vrais et grands personnages populaires des textes d’épreuve mis en jeu,
-  le candidat est libre d’utiliser les actions et les paroles des textes d’épreuve, pendant l’adaptation, sans tordre cou ni au fond, ni à la forme,
-  le titre de l’œuvre doit renvoyer, de façon esthétique, curieuse, profonde et frappante, à l’intitulé des textes d’épreuve,
-  l’œuvre doit être librement intitulée par l’auteur,
-  le titre de l’œuvre peut être creux ou plein,
-  l’œuvre doit avoir un caractère inédit.

IV.4- Textes d’Epreuve Le candidat pour écrire son texte de théâtre doit s’appuyer sur l’un des trois textes bibliques ci-dessous présentés :

- Livre de Genèse, Chapitre 12 au chapitre 25, verset 9.
-  Deuxième Livre des Maccabées, Chapitre 7, verset 1-42.
-  Livre de Ruth (tout le livre).

IV.5- Evaluation et Sélection des Demandes : Les dossiers seront examinés et évalués par l’Aumônerie et le Comité Exécutif du projet. Tout dossier soumis qui révèle un quelconque manquement aux critères d’éligibilité ci-dessus décrits, sera rejeté sur cette seule base.

Les opérations à ce niveau précis se dérouleront en trois (03) Principales Etapes, à savoir :

-  Première Etape : Ouverture et Vérification Administrative,
-  Deuxième Etape : Evaluation du Dossier Complet,
-  Troisième Etape : Vérification de l’Eligibilité du Candidat et de l’œuvre.

V.5- PRIX A GAGNER
-  Tous les participants à ce concours d’écriture recevront une attestation de participation.
-  Les trois meilleures pièces produites par textes d’épreuves proposés seront primées ainsi que le meilleure pièce présentée par une femme. Au total, dix prix seront donc attribués aux lauréats ainsi sélectionnés.
-  Les lauréats bénéficieront aussi d’éventuelles promotions décidées par l’Aumônerie.
-  Les prix sont constitués d’un trophée et d’une enveloppe financière.

CONCOURS D’ECRITURE DE PIECE DE THEATRE

Vous êtes chrétien catholique,

Vous êtes du Diocèse de Porto-Novo,

Vous avez le don d’écrire des textes de théâtre,

Ceci vous concerne.

Dans le cadre du Projet « FOI d’ELITE » de Production, de Promotion et de Valorisation des Arts pour l’Approfondissement de la Foi en Dieu, Première Edition 2012, organisé par l’Aumônerie des Jeunes du Diocèse de Porto-Novo, il est lancé un Grand Concours d’Ecriture de Pièce de Théâtre au bout duquel les meilleurs seront non seulement primés mais aussi promus.

Chers chrétiens dramaturges du Diocèse, la Chance de la Plume est à vous ! Ne ratez pas cette belle opportunité inédite. Allez dès maintenant vous Inscrire.

NB : Les inscriptions prendront rigoureusement fin le Dimanche 24 Mars 2013 aux JDJ à Adjohoun. L’Evénement sera couvert par de grandes chaines de Télévision et de radios, au plan national et international.

Vous voulez en savoir plus ou vous inscrire :

Appelez le 97 24 41 12 ou 97 57 14 35.

Ou rendez-vous auprès de la Coordination des jeunes de votre paroisse

Ou de la coordination des jeunes de votre doyenné.

PROGRAMME DES JDJ 2013 A ADJOHOUN.

Thème : « Jeune, ta foi pour la mission »

- 1 VENDREDI 22 MARS 2013

  1. Arrivée – Installation
  2. 18h 00 : Chemin de croix [Pour les premiers venus]
  3. 20h 00 : Caravane A la fin : Mot d’accueil du Curé doyen
  4. 22h30 : Projection (Les Martyrs de l’Ouganda : des modèles africains de foi indéfectible)

- 2 SAMEDI 23 MARS 2013

  1. 08h 00 : Messe
  2. 10h 00 : Conférence : « Jeune, ta foi pour la mission »
  3. 11h 15 : Pause
  4. 11h 30 : Panel : Foi et Vocation ; Foi et Sexualité ; Foi et mariage ; Foi et profession ; Foi et sectes ; Foi et prières ; Foi et politique (Les jeunes participeront au panel de leur choix en essayant d’équilibrer les groupes)
  5. 12h 30 : Angélus. Repas. Repos.
  6. 16h 00 : Dévotions et confessions [Chapelet (Groupe I) ; Chemin de croix (Groupe II)]
  7. Dévotions et confessions [Chapelet (Groupe II) ; Chemin de croix (Groupe I)]
  8. 17h 30 : Monseigneur l’Administrateur à l’écoute des jeunes.
  9. 18h 30 : Fin
  10. 19h 00 : Exposition du Saint Sacrement, et Vêpres solennelles –Reposition. Angélus. Repas.
  11. 21h 30 : Soirée récréative (15mn x 8 groupes)
  12. 02h 00 : Rangement – Repos.

-3 DIMANCHE 24 MARS 2013

  1. 07h 00 : Lever – Nettoyage des lieux d’hébergement – Préparation pour la messe.
  2. 09h 00 : Bénédiction et procession des rameaux (La procession partira du Calvaire )
  3. 10h 00 : Messe pontificale des JMJ par le Père Jean-Benoît GNAMBODE, Administrateur apostolique.
TELEGRAMME DES CARDINAUX A SA SAINTETE BENOIT XVI

Télégramme du collège cardinalice au Pape émérite

Mardi à l’issue de la troisième congrégation générale, un télégramme inédit, signé par le cardinal Angelo Sodano, le doyen du collège cardinalice, a été envoyé à « Sa Sainteté le pape émérite Benoît XVI » qui se trouve à Castelgandolfo depuis le début de la vacance du Siège apostolique, le 28 février dernier :

« Les pères cardinaux réunis au Vatican pour leurs congrégations générales en vue du prochain Conclave vous saluent tous fidèlement et vous envoient l’expression renouvelée de leur gratitude pour votre ministère pétrinien lumineux et pour l’exemple que vous leur avez donné de sollicitude pastorale pour le bien de l’Eglise et du monde. »

« Leur gratitude veut traduire la reconnaissance de toute l’Eglise pour votre travail inlassable dans la vigne du Seigneur ».

« Les membres du collège cardinalice comptent sur vos prières pour eux-mêmes, comme pour toute l’Eglise ».