mercredi 23 août 2017



A c t u a l i t é s
mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)

vendredi 14 juillet 2017
Gangban, arrondissement de la commune d’Adjohoun.


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)


Monseigneur Marcel Léon Honorat AGBOTON

Prêtre le 06 janvier 1966 ; sacré 1er évêque de Kandi le 25 mars 1995 ; transféré et intronisé évêque à Porto-Novo le 18 juin 2000 ; transféré et intronisé archevêque à Cotonou le 02 avril 2005.

Marcel naît le 16 Janvier 1941 dans la ville de Porto-Novo dans la grande famille des AGBOTON. A six ans il fréquente l’école primaire publique Urbaine Centre puis l’école St Joseph à Porto-Novo pour sa scolarité primaire. En 1953, le collège Père Aupiais de Cotonou l’accueille pour ses études secondaires jusqu’en 1960. c’est alors qu’il entre au Grand Séminaire St Gall de Ouidah pour des études philosophiques et théologiques qui le mèneront au presbytérat le 6 Janvier 1966. Le jeune prêtre est aussitôt nommé professeur au Séminaire Ste Jeanne d’Arc Ouidah. Et l’année suivante il est envoyé aux études en France où il décroche une licence en Théologie et en sciences sociales avec une habilitation au doctorat en Théologie. Revenu au pays en 1970, le Père Marcel est nommé professeur au séminaire saint Charles Lwanga (Porto-Novo) dont il devient recteur l’année suivante. En 1975, il passe au rectorat du séminaire saint Joseph du Lac d’Adjatokpa et en 1979 celui du séminaire Notre Dame de Fatima de Parakou, poste qu’il occupe jusqu’en 1992 avant d’être nommé curé de la paroisse Notre Dame du Sacré-Cœur à Malanville. Parallèlement à ses fonctions rectorales, il anima l’Aumônerie nationale des scouts et guides catholiques (1974-1993) et fut l’ Assistant Ecclésiastique pour la région Afrique de la conférence internationale catholique du guidisme (CICG) de 1978-1992. Pendant dix ans il fut aussi Aumônier militaire pour le Borgou (1982-1992). C’est à Malanville le 19 décembre 1994 que le Père Marcel reçut l’appel à être l’évêque du diocèse de Kandi créé à la même occasion. Il y est sacré le 25 mars 1995. Il est transféré et installé le 18 juin 2000 sur le siège épiscopal de Porto-Novo en remplacement de Mgr Vincent MENSAH admis à la retraite. De Porto-Novo, il sera à nouveau transféré pour le siège métropolitain de Cotonou en remplacement de Mgr ASSOGBA Nestor admis à la retraite. Le 2 Avril 2005 : il est intronisé Archevêque de Cotonou dans la cathédrale Notre-Dame par le Cardinal Bernardin GANTIN et reçoit le pallium à Rome le 29 Juin 2005. Il renonce à sa charge en août 2010.