jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 05 Mai 2013 : 6ème

05 Mai 2013 : 6ème Dim de Pâques / Année C

Sixième Dimanche du Temps de Pâques/C : Dimanche 05 Mai 2013 Première Lecture : Ac 15, 1…29Psaume : 66 Deuxième Lecture : Jn 21,10…3 Evangile : Jn 14, 23-29

Thème : L’Eglise, la Nouvelle Jérusalem et ses membres.

1- La réalité de l’Eglise

L’Eglise en tant que rassemblement des peuples convoqués par le Seigneur pour se nourrir de sa vie, est le sacrement originel du Christ. Elle est donc née de la volonté du Christ qui par cette entremise veut rassembler en un seul Corps tous ceux que le père lui a confiés. L’Eglise a commencé historiquement par prendre vie au lendemain de la Résurrection du Christ qui a confié le dépôt de la Foi à ses fidèles Apôtres. Ceux-ci, par fidélité à leur mission, vont commencer par proclamer la Bonne Nouvelle du Salut. Ceux qui se convertissaient en se détournant de leur paganisme pour embrasser la FOI Catholique deviennent de fait des chrétiens qui se constituèrent en des communautés dont celle d’Antioche. Si toutes les communautés dans leur ensemble forment l’Eglise du Christ, les communautés dans leur diversité constituent pour leur part des églises particulières. Le contexte de crise que nous présente la première lecture nous plonge dans les débuts de l’Eglise, en bute aux assauts du judaïsme. La décision prise par les apôtres après concertation et sous la mouvance de l’Esprit Saint, en appelle historiquement au Concile de Jérusalem tenu en l’an 49 ; Ce Concile dans ses actes, prononce la rupture définitive du Catholicisme naissant avec le Judaïsme. Les pratiques juives ne sont plus de mise pour être membre de l’Eglise. Bien d’autres critères ont été définis, dans lesquels tout le monde peut se retrouver aisément.

2- Condition pour être membre de L’Eglise

Il n’est aucun doute que le sacrement de baptême est le seul et unique moyen pour tout païen de devenir chrétien. Mais suffit-il d’être baptisé pour se frotter les mains et se dire bénéficiaire du Royaume des cieux. Bien sûr que non. L’observance des préceptes du Christ compte beaucoup dans la réponse à notre vocation commune à la sainteté. Car, sauvé en espérance par la passion rédemptrice du Christ, nous avons encore à travailler cependant à notre salut par une vie conforme à l’Evangile du Christ. C’est bien ce que les Apôtres essayaient de faire comprendre aux frères de l’Eglise d’Antioche que certains juifs convertis voulaient endoctriner. Là-dessus, la décision des Apôtres, sous la mouvance du Saint-Esprit est très évocatrice : s’abstenir des aliments offerts aux idoles, du sang ou de la viande non saignée, et s’abstenir des unions illégitimes. Ces recommandations clés, touchent aux deux grands axes de la Nouvelle Loi (Lex Nova) d’amour prêchée par le Christ lui –même : l’Amour de Dieu et celui du prochain. Cette loi divine, relayée par les Apôtres dans leur mission évangélisatrice, est le socle de l’Eglise qui en tant que Corps mystique du Christ, se présente dans la seconde lecture comme la cité sainte, la Jérusalem Nouvelle fondée sur les douze colonnes que sont les Apôtres.

3- L’Eglise, la Cité sainte, la Jérusalem Nouvelle

L’Eglise est née de la volonté même du Christ de rassembler en un seul peuple racheté, tous les enfants de Dieu dispersés. Elle est un corps composé aussi bien du peuple de Dieu en marche vers la sainteté (Eglise militante), des âmes qui attendent d’être rachetées du feu du purgatoire par l’ardent amour de Dieu (Eglise souffrante), et de l’immense foule des saints qui déjà contemplent la face du Père Eternel (Eglise triomphante). Cité sainte parce que voulue par Dieu, et Jérusalem céleste parce que fruit de La Nouvelle Alliance scellée dans le sang du Christ, l’Eglise de par sa nature humano-divine est une société sainte qui est faite de pécheurs qui jour après jour s’efforcent de répondre à la vocation de sainteté qui est la leur. Guidée par l’Esprit du Seigneur qui l’éclairera jusqu’à la consommation des siècles, l’Eglise est une école de Foi où les chrétiens apprennent à répondre à la vocation de sainteté qui est la leur. Pour répondre à cette noble vocation, il n’y a qu’un seul effort à fournir : rester fidèle à la Parole du Christ. L’observance de la Parole de Dieu nous fait demeurer dans l’amitié du Christ ; par l’action du Saint-Esprit elle nous éclaire sur nos choix de vies et nous permet de conserver notre dignité baptismale de prêtre, de prophète et de roi. La fidélité à la Parole du Christ est la preuve de notre amour pour lui. C’est encore là l’effort qui nous est tous demandé en tant que chrétiens. C’est d’ailleurs à l’aune de cette Parole de Dieu que nous serons évalués au soir de notre existence. Par conséquent, C’est vivre une sorte d’hypocrisie religieuse que de se dire chrétien et de mener une existence qui soit en contradiction avec l’Evangile du Christ.

Pour mieux correspondre à cet Evangile, chacun sait les efforts qu’il doit accomplir. Que par la grâce du Christ Ressuscité, nous ayons tous le courage d’embellir davantage par notre témoignage de vie, cette belle Eglise du Christ dont nous faisons partie, Amen.

Père Bienvenue AHOUANDJINOU