mardi 21 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > 100 Ans des Soeurs

100 Ans des Soeurs OCPSP : Lancement du Jubilé

Depuis plus de 150 ans, le vent de l’Esprit Saint a soufflé sur le Bénin. L’arrivée des premiers missionnaires marque le début de l’évangélisation de notre cher pays et la semence de la foi mise en terre par les premiers vaillants apôtres de l’Evangile chez nous, a germé et poussé. L’un de ses meilleurs fruits a été perceptible après une cinquantaine d’années notamment à travers la personne de Julia NOBRE, une jeune fille originaire du Bénin.

Avec ses premières compagnes, Julia a voulu témoigner de sa foi par son engagement aux côtés des missionnaires pour le service de la catéchèse et l’assistance aux personnes âgées abandonnées dans les maisons. Cette jeune fille a très tôt discerné à l’écoute de la Parole de Dieu et l’adoration au Saint Sacrement l’appel du Seigneur Jésus à la consécration radicale de sa personne dans la vie religieuse, et ce dans un Dahomey non encore assez mûr au plan spirituel et social pour comprendre, accueillir et accompagner ses jeunes filles dans la mise en œuvre des exigences de la vie consacrée religieuse.

Une vocation religieuse naissait. Une expérience inédite commençait ; une aventure aussi, qui avec la bienveillance et la sollicitude pastorale du Père Emile BARRIL de la Société des Missions Africaines, y a discerné une réponse de la Providence à sa prière

la semence a poussé et grandi pour donner naissance à l’Institut des sœurs Oblates Catéchistes Petites Servantes des Pauvres le 19 Mars 1914 avec l’émission des premiers vœux de Julia NOBRE, appelée en religion sœur Elisabeth de la Trinité. 100 ans après, cet institut qui compte environ 257 religieuses à voeux perpétuels et 60 à voeux temporaires se souvient.

C’est à la Cathédrale Notre Dame de l’Immaculée Conception de Porto-Novo, berceau de l’éclosion de ces premières vocations religieuses de notre pays, terre hospitalière des premiers fruits spirituels de notre évangélisation et lieu d’hébergement de la première communauté des Sœurs OCPSP, que la grande famille religieuse des OCPSP s’est donné et a donné rendez-vous pour le lancement du jubilé de ses 100 ans. La messe solennelle ce 23 mars 2013, à la veillée du dimanche des rameaux a été présidée par l’Administrateur Apostolique de Porto-Novo, le révérend Père Jean Benoit Gnambodé entouré d’une vingtaine de prêtres et animée par la chorale constituée des sœurs Ocpsp. « Jubilez, criez de joie ! Eglise du Bénin, debout ! Jubilez, criez de joie ! Il le fallait bien.

Après la proclamation des textes bibliques de ce férie de carême, la méditation a été conduite par le Père Jean Benoit Gnambode. Il a surtout mis l’accent sur l’historique des OCPSP depuis leur genèse. Cet institut est né sur l’humus du sacrifice, le sacrifice de l’incompréhension et du martyre. Selon lui l’institut des Ocpsp est une aventure spirituelle de foi. Il a surtout rappelé le travail d’accompagnement et de suivi que les différents pasteurs ont réalisé : mgr Steinmetz et mgr Parisot pour leur dévouement, Mgr Gantin pour qui a donné une dimension missionnaire internationale à l’institut, Mgr Adimou et de Souza qui ont œuvré pour son épanouissement et son affermissement, travail poursuivi par leurs successeurs. Et comment ne pas évoquer le travail abattu par les mères générales et leur conseil successifs depuis la mère Saturnine jusqu’à la mère Marie Claude Soba en passant par les mères Marie Paul Fassinou et Damienne Yayi ?

JPEG - 36.4 ko
Sr Marie Claude Soba, actuelle mère générale

Après avoir montré les défis à relever, il conclu par ce souhait : faire de chaque communauté et des diverses communautés des reflets de la gloire de Dieu et des lieux la seule dette envers le prochain est celle de l’amour mutuel.

La procession des oblats a été un temps fort de la célébration : Ont été offerts entre autres
- régime de palme, source de richesse et de prospérité
- l’hostie et le vin, pour le sacrifice eucharistique, don de Dieu pour un monde nouveau
- nappe blanche frappée du logo de l’année de la foi et de celui de l’institut : En recouvrant l’autel de cette nappe, l’oblate Catéchiste Petite Servantes des Pauvres, prépare au Christ son Epoux, la table du baquet éternel. Elle rend agréable et beau, le cadre où le Christ va se donner à nouveau, un cadre digne de Lui ; et dans son intimité, elle y a mis un symbole auquel, son Epoux sera attentif, le signe de la Foi. C’est aussi l’image de la table des noces éternelles auxquelles chacune de ces consacrées espère vivement participer au dernier jour.

Les agapes fraternelles qui ont eu lieu à l’issue de la messe ont été le point d’orgue de cette journée. D’autres célébrations de différentes envergures suivront qui marqueront ce jubilé des 100 ans du premier institut religieux de l’Eglise catholique au Bénin.

V. Frumence