jeudi 14 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 12/05/2013 : 7ème

12/05/2013 : 7ème Dim. de Pâques/C

- Première Lecture : Ac 7, 55-60Psaume : 96

- Deuxième Lecture : Ap 22,12-14.16-20

- Evangile : Jn 17, 20-26

Thème : L’Espérance chrétienne

1- La vertu de l’Espérance chrétienne

« Père, ceux que tu m’as donné, je veux que là où je suis, eux aussi soient avec moi et qu’ils contemplent ma gloire » Chers frères et sœurs en Christ, le Mystère Pascal qui célèbre la Résurrection de notre Seigneur Jésus-Christ et son Ascension vers Dieu son Père, est le fondement même de l’Espérance chrétienne. Cette dernière est une vertu théologale qui justifie l’agir chrétien dans son option fondamentale pour le Bien. L’espérance chrétienne est fondée sur la promesse du Christ à ses Apôtres et à tous ceux qui croiront en la Bonne Nouvelle du Salut. Tous ceux-là seront avec le Christ dans sa gloire, lorsque le monde tel que nous le connaissons sera passé. La Foi et la Charité seraient lettre morte sans cette flamme de l’Espérance qui dynamise toute la vie chrétienne.

Dans la prière eucharistique III, le prête demande au Seigneur d’affermir « la Foi et la Charité de son Eglise au long de son chemin sur la terre. » Oui, l’Eglise est en marche vers la cité céleste où elle pourra célébrer avec le Christ la Pâques Eternelle. Cette cité sera l’apanage de ceux qui, dans l’unique Foi au Christ, auront consenti aux épreuves liées au témoignage de la Foi. De ceux-là, Saint Jean dira dans la deuxième lecture : « Heureux ceux qui lavent leurs vêtements pour avoir droit aux fruits de l’arbre de vie, et pouvoir franchir les portes de la cité » Cette cité divine nous est tous promise en espérance. Seulement pour y entrer, il faut le courage de la foi afin de résister dans la nuit de ce monde à tous les vents contraires qui tentent d’éteindre dans le cœur des croyants la flamme de l’Espérance chrétienne.

2- Le courage de la Foi

Le courage de la Foi en Jésus Christ n’est rien d’autre que le témoignage qui doit accompagner l’adhésion à la Foi en Christ. Il n’y a pas meilleurs exemple pour mettre en exergue ce témoignage de la Foi que la confession de Foi de Etienne considéré comme le tout premier martyr de l’Eglise. Aux lendemains de la Résurrection du Christ, les chrétiens qui professaient son nom et proclamaient la BonneNouvelle du Salut avaient subi une vive persécution. Les juifs non convertis ainsi que les païens s’en sont vraiment pris à eux afin d’éteindre la flamme de la Foi qui déjà se propageait. Au nom même de cette Foi en Jésus et for de l’Espérance en la vie éternelle, Etienne n’a pas craint d’accepter le martyre. Avant de fermer les yeux à ce monde, il a reçu la grâce de voir par anticipation la gloire qui sera la sienne après sa mort : « Voici que je contemple les cieux ouverts : le Fils de l’homme est debout à la droite de Dieu ».

Oui, Saint Paul a raison quand il affirme que notre Foi serait vaine sans l’événement de la Résurrection du Christ. Car, c’est là le gage même de notre Espérance. Rien qu’en pensant à cette gloire future qui sera nôtre au terme de notre pèlerinage terrestre, nous devons tenir bon dans le témoignage de la Foi au Christ qui nous veut ses disciples dans un monde qui veut vivre sans Dieu en optant pour une culture de mort. Dans un tel contexte, il est plus que jamais urgent pour le chrétien d’affirmer sa foi en rendant compte de son Espérance.

3- Comment rendre compte de notre espérance chrétienne dans le monde de ce temps ?

Il faut bien avoir le courage de la Foi pour vivre et prêcher l’Amour et l’unité dans un monde où toutes les philosophies sont orientées vers l’individualisme et l’indifférence. Quelle attitude avoir devant les puissants systèmes étatiques qui sapent à dessein les bases de la Famille pour contredire l’idée d’Eglise domestique basée sur l’unité de la famille. La déchristianisation progressive de l’Europe doit nous donner à réfléchir à ce niveau. Tout ceci nous fait comprendre que le Prince de ce monde est aussi à l’œuvre pour brandir le contre témoignage et tourner en dérision l’effort que font les chrétiens pour qu’advienne partout le règne de Dieu. Mais, gardons confiance, car seul le Christ guide son Eglise au long de son chemin sur la terre. Pour ce qui nous concerne, prenons à cœur notre part de responsabilité dans l’Annonce de la Bonne-Nouvelle et travaillons par notre témoignage constant de vie à gagner le Royaume des cieux qui nous est destiné. Dieu nous en donne la grâce, Amen.

Père Bienvenue AHOUANDJINOU