vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 19/05/13 : Dim. (...)

19/05/13 : Dim. de Pentecôte /C

- Première Lecture : Ac 2, 1-11
- Psaume : 103
- Deuxième Lecture : Rm 8,8-17
- Evangile : Jn 14, 15...26

Thème : La vie chrétienne dans l’Esprit

1- La personne du Saint-Esprit.

« Le défenseur, l’Esprit Saint que le Père enverra en mon nom, lui, vous enseignera tout, et il vous fera souvenir de tout ce que je vous ai dit » Chers frères et sœurs en Christ, s’il y a au cœur de la Sainte Trinité une personne peu connue, c’est bien le Saint Esprit qui procède du Père et du Fils. Il a pour rôle fondamental de donner la vie, ainsi que le stipule le Credo de Nicée Constantinople. Dans l’Economie du Salut, nous voyons Dieu le Père intervenir dans l’établissement de l’Ancienne Alliance. La Nouvelle quant à elle, fut scellée par la Passion-Mort et Résurrection de Notre Seigneur Jésus-Christ qui aux lendemains de son Ascension continue d’être présent à son Eglise par le souffle de l’Esprit promis et envoyé à ses Apôtres le jour de la Pentecôte. Ce jour marque d’ailleurs historiquement l’événement fondateur de l’Eglise que le Christ a fondé sur les douze colonnes que sont les Apôtres. Avec la naissance de L’Eglise, c’est donc le temps de l’Esprit qui commence jusqu’à la consommation des siècles. Certes, l’unité de vie et d’action des personnes de la Sainte Trinité requiert l’assentiment de tous les théologiens. Cependant, l’action visible de l’Esprit Saint dans l’Economie du Salut, remonte à l’évènement pentécôstal.

2- L’évènement de pentecôte

Sous la mouvance de l’Esprit Saint comme force que le Christ a envoyé à ses Apôtres, tous ont commencé par parler en diverses langues pour exprimer la catholicité de l’Eglise naissante. C’est donc sous l’Egide de l’Esprit Saint que les Apôtres auront la force nécessaire pour accomplir la mission d’évangélisation qui est la leur. Ceux qui croiraient au Christ suite à leur prédication, devront recevoir la même force du Saint Esprit par l’entremise des sacrements de Baptême et de confirmation. Tout ceci nous montre que l’Eglise vit de l’Esprit qui en elle, poursuit l’œuvre du Christ afin d’achever toute sanctification. Tous les sept sacrements de l’Eglise catholique en tant que actes du Christ, ne portent leur effet dans la vie des fidèles qui les reçoivent que par la force de l’Esprit Saint qui rend toute chose nouvelle dans le Christ. Mais une chose est de recevoir les sacrements, une autre est de ne pas contrister l’Esprit du Seigneur qui nous indique les voies et moyens pour demeurer fidèles au Christ à travers un bon témoignage de vie, d’où la question de la vie dans l’Esprit.

3- Vivre sous la mouvance de l’Esprit

Pour le chrétien, vivre sous la mouvance de l’Esprit n’est rien d’autre que manifester par son témoignage de vie, l’attachement et l’amour que l’on porte à Jésus. « Si vous m’aimez, vous resterez fidèles à mes commandements ». En parlant de la sorte, le Christ invite tous ceux qui se réclament de lui à rester fidèles à leurs engagements baptismaux afin de mieux répondre à leur vocation, celle de devenir saints. Cette vocation à la sainteté, comme le dit saint Paul dans la deuxième lecture, n’est possible que si le Chrétien essaye de vivre non plus sous l’emprise de la chair, mais bien sous celle de l’Esprit. Les œuvres que la chair produit en l’homme et qui sont les manifestations du péché, mettent l’âme humaine en état d’esclavage et la vouent à la perdition. Par contre, tous ceux qui se laissent conduire par l’Esprit Saint, parce que fidèles à la Parole de Dieu à travers l’observance des commandements, vivent en hommes libres dans le Christ. Oui, tous autant que nous sommes, nous devons travailler à acquérir davantage cette liberté des enfants de Dieu en tenant haut le flambeau du témoignage de la Foi dans un monde qui de plus en plus se glorifie dans la célébration des œuvres de la chair. C’est de cette façon que nous pourrons rendre compte de notre Espérance et attendre en silence la manifestation de la gloire de Dieu. Bonne fête de la Pentecôte à tous et à toutes et que Dieu vous bénisse. Amen

Père Bienvenue AHOUANDJINOU