samedi 25 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 24 Fév. 2013 : 2ème

24 Fév. 2013 : 2ème Dim de Carême / Année C

- 1ère lecture Gen 15,5-12.17-18

- Phil 3,17-4,1

- Lc 9,28b-36

Le respect de la loi de Dieu et l’écoute de sa Parole dans une vie de prière renouvelée nous transfigurent comme Jésus sur la montagne.

Chers frères et sœurs,

Dimanche dernier, nous avons été prévenus par la liturgie que nous serons tentés et ceci surtout en ce temps de carême. La liturgie de ce deuxième dimanche de carême nous montre Jésus en prière sur la montagne avec ses disciples. Elle nous montre Jésus transfiguré comme le fils bien aimé de Dieu celui que nous devons ’’ écouter’’. Quand nous disons notre foi, nous disons de Jésus qu’il est lumière née de la lumière. La transfiguration est une anticipation de la gloire de la Résurrection, un pan de la gloire de la résurrection, pan qui se déplie et se replie en un instant mais un instant assez suffisant pour qu’un message de salut soit donné aux disciples et par eux à nous tous : Jésus est le Fils de Dieu celui qu’il faut écouter et imiter. Dieu nous appelle encore une fois en ce temps de carême à faire comme Jésus fait, à le suivre pas à pas en tout points de vue et surtout en les points suivants que la liturgie souligne : la loi ; la parole de Dieu et la prière.

1- La loi : elle prend ici le visage de Moïse, grand législateur du peuple de Dieu. La loi est une chose importante pour toute société et pour tout chrétien. Dans la Bible, elle est souvent reçue dans le cadre d’une Alliance entre Dieu et les hommes et elle est l’ensemble des règles à observer d’un coté comme de l’autre afin que l’Alliance existe et porte du fruit pour l’homme. Ainsi le respect de la Loi de Dieu nous rapproche de lui et nous fait lui ressembler dans sa sainteté. Le respect de la loi de Dieu nous aide à rester dans son Alliance et bénéficier de sa grâce qui change notre vie et notre personne toute entière. Le respect de la Loi de Dieu nous change positivement, nous transfigure comme Jésus. Et cette Loi dit simplement ceci : Aime Dieu et Aime ton prochain.

2- les prophètes : ils sont ici représentés par le plus éminent d’entre eux, celui dont l’histoire des Juifs garde un souvenir fort : Élie. Serviteurs de la Parole de Dieu qu’ils sont chargés d’annoncer au peuple, les prophètes étaient très considérés dans le peuple juif à cause de cette même parole. Ils disent la Parole et le peuple se sait tenu d’écouter cette Parole et de croire car c’est la Parole de Dieu. Nous aussi, ne pouvons faire autrement. Un psaume dit d’ailleurs ceci : Déchiffrer ta parole illumine et les simples comprennent. Et un autre dit encore ceci : ta parole est la lumière de mes pas, la lampe de ma route. La lumière de la parole de Dieu éclaire et illumine ceux qui se laissent toucher par elle et les illumine de l’intérieur pour faire d’eux des hommes nouveaux, des hommes transfigurés.

3- La prière : On dit qu’elle est la respiration du chrétien. L’évangile du jour nous dit que Jésus était allé prier sur la montagne et que la transfiguration est arrivée ’’ pendant qu’il priait’’. Prier, c’est être connecté sur le divin pour recevoir de lui les grâces nécessaires pour répondre à notre vocation à la sainteté. La prière nous permet de rester avec Dieu en permanence, nous ouvrir à lui pour le laisser nous transformer en profondeur par sa grâce. On dit chez nous que le séjour d’un tronc d’arbre dans l’eau ne peut le changer en crocodile mais c’est le contraire pour la prière. Même un court séjour, un petit moment d’immersion en Dieu ébauche déjà en nous la vie de Dieu et nous fait lui ressembler un tout petit peu. Oui la prière nous transfigure.

Chers frères et sœurs, la transfiguration de notre Seigneur Jésus n’est pas un événement extérieur à Jésus. Je voudrais dire que c’est un événement intérieur. Ce qui est vu à l’extérieur n’est que la révélation d’une beauté et d’une lumière intérieure plus grande et vive. La transfiguration n’est donc pas une manifestation extérieure uniquement. C’est toute la personne de Jésus qui est transfigurée et nous aussi comme lui si nous en avions la grâce. Cette beauté est celle de l’innocence, de la pureté, de la douceur, du pardon, de la paix, de la tolérance, de la joie, de la réconciliation, de l’amour que Dieu est. Mes frères, mes sœurs, par le respect de la Loi de Dieu, l’écoute de sa parole, et dans la prière, laissons nous transfigurer par Jésus, le Fils de Dieu que nous devons écouter et suivre dans le désert spirituel de ce temps de carême. Amen.

Père Sèyèmè Elzéar Spire ADOUNKPE