jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 26 Mai 2013 : Sainte

26 Mai 2013 : Sainte Trinité

- 1ère Lecture : Pr 8, 22-31
- Psaume : 8
- 2ème Lecture : Rm 5,1-5
- Evangile : Jn 16, 12-15

Thème  : Le Mystère de la Sainte Trinité : expression de l’amour de Dieu pour l’humanité qu’il a créée.

1- Comment comprendre le mystère de la Sainte Trinité !

Pour faire droit à la théologie dogmatique, nous dirons que le mystère de la Sainte Trinité dépasse totalement ce que l’entendement humain peut imaginer. C’est un mystère qui s’origine dans la vie de Dieu dans son immanence c’est-à-dire dès avant le commencement des temps. Et qu’y avait-il avant ce commencement des temps ? Il y avait la Sagesse de Dieu qui régissait dans une parfaite communion l’Amour de Dieu le Père, celui du Fils et celui du Saint-Esprit. Si que le terme « Sagesse » fait partie des attributs divins dans le contexte biblique, il s’ensuit que celui qui évoque ce terme, en appelle à l’action toujours concomitante des trois personnes de la Sainte Trinité réunis en un seul et unique Dieu. Cette sagesse s’identifie à merveille au Christ, Fils unique de Dieu par qui tout a été fait . Ecoutons ici ce que déclare la sagesse divine dans le livre des proverbes : « Le Seigneur m’a faite pour lui au commencement de son action, avant ses œuvres les plus anciennes… Alors que Dieu n’avait fait ni la terre, ni les champs, ni l’argile primitive du monde, lorsqu’il affermissait les cieux, j’étais là ».

Oui, la sagesse était auprès de Dieu avant le commencement des temps, et par elle, tout a été fait. Si dans l’Economie du Salut, l’œuvre de la Création a été attribuée au Père, celle de la Rédemption au Fils, et celle enfin de la Sanctification au Saint-Esprit, il faut en même temps reconnaitre que l’action des trois personnes divines qui composent la trinité est de mise dans chacune de ses réalisations qui marquent toute l’Economie du Salut. Les théologiens reconnaissent à raison que l’avènement du monde est lié à la volonté de Dieu de communiquer à l’humanité la parfaite relation d’amour qui est l’étoffe même de la vie intra-trinitaire de Dieu dans son immanence. La création voire la genèse de l’humanité est donc liée à la volonté de Dieu qui par pur amour, a voulu communiquer à des êtres qu’il crée à sa ressemblance, l’amour parfait qui règne au cœur de la Trinité Sainte. Face à une si grande merveille, il n’y a pas mieux à faire que de rendre constamment grâce à Dieu pour sa magnificence.

2- O Seigneur, qu’il est grand ton nom par toute la terre

Le mystère de la Sainte Trinité est et demeure la plus grande des merveilles. L’avènement même de l’homme comme créature de Dieu, est l’expression manifeste de cette merveille que Dieu a daigné communiquer aux hommes. C’est bien ce qu’exprime le psaume 8 où il est clairement dit que c’est Dieu lui-même qui a voulu l’homme à son image et à sa ressemblance, afin de lui communiquer sa vie d’amour, vie d’amour qui unit Dieu le Père, Dieu le Fils, et Dieu l’Esprit. Oui Seigneur, « Qu’est-ce que l’homme pour que tu penses à lui, le fils d’un homme pour que tu en prennes souci ?Tu l’as voulu un peu moindre qu’un Dieu, le couronnant de gloire et d’honneur ; tu l’établis sur l’œuvre de tes mains, tu mets toute chose à ses pieds ».

L’homme n’est donc qu’une pauvre créature qui se doit de reconnaitre sa petitesse par rapport à l’Unique Dieu en trois personnes qui l’a voulu et créé afin que l’homme règne sur toute la création et rende gloire à Dieu par son existence. C’est bien à juste titre que l’Eglise à travers ses théologiens a pu affirmer que la gloire de Dieu, c’est l’homme vivant. L’homme vivant en définitive, n’est rien d’autre que l’homme qui, à l’instar de Dieu son créateur, fait de sa vie, un cantique d’amour.

3- Vivre d’amour est un acte de foi en la Sainte Trinité.

Toute proportion théologique gardée, l’on pourrait affirmer que la vraie définition du mystère de la Sainte Trinité, n’est rien d’autre que l’Amour Véritable dans son héros comme dans son agapes. S’ilest vrai que l’homme tient son existence de Dieu qui l’a ainsi voulu, nous sommes dans la vérité lorsque nous affirmons que Dieu n’a crée l’homme que pour lui permettre d’expérimenter l’Amour comme essence même de la vie intra trinitaire. Autrement dit, la vocation fondamentale de l’homme, est de vivre d’amour. Un telle vocation, loin de contredire l’aspiration de l’homme à la sainteté, le consacre et le confirme. Vivre d’amour est donc un acte fondamental de foi en la Sainte Trinité.

L’Amour dont il est ici question est celui que l’homme doit manifester envers son Créateur à travers le respect de la création, l’observance des préceptes divins et le respect du prochain avec lequel il partage la même humanité. Dans la vie, rien ne vaut l’amour, ou du moins, l’amour, c’est le tout de la vie. Tout ce que l’homme peut commettre comme péché et qui toucherait à l’amour de Dieu et du prochain, est une injure à l’amour originelle de Dieu, et donc une négation de la sainte trinité. Que par la grâce de Dieu, la méditation du mystère de la sainte trinité, nous donne davantage la juste compréhension de l’amour dont Dieu nous a aimés en tant que créatures. Qu’elle nous accorde surtout la grâce de vivre de cet amour avec le prochain, Amen.

Père Bienvenue AHOUANDJINOU