vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > 29 Juillet 2012,

29 Juillet 2012, dixeptième dimanche du temps ordinaire Année B

29 Juillet 2012, dixeptième dimanche du temps ordinaire Année B

Jusqu’ici nous avons écouté le récit de l’évangile de Marc. Aujourd’hui, la liturgie nous fait méditer le texte de Saint Jean sur le discours du Pain de Vie. La première lecture avec son récit de la multiplication opérée par Elisée est une annonce prophétique du fait advenu dans l’évangile au sujet de la multiplication du pain opérée par Jésus. L’évangile vient comme une réponse à la prophétie du prophète Elisée où l’auteur du quatrième évangile fait de la multipicaion des pains, une initiative voulue pa le Christ même pour nous instruire sur son enseignementau sujet du sacrement de son corps à manger et de son sang à boire. En réalité, l’homme de Dieu Elisée fit manger une foule considérable en annonçant que selon la parole de Dieu « on mangera et il en restera », aussi le Seigneur fit-il de même, en faisant asseoir une foule et la fit manger. Il demande ensuite aux disciples de ramasser les morceaux restant ; ce qui fait dire aux tèmoins « C’est vraiment lui le grand prophète ». C’est lui le prophète équiparé à Moïse, Celui qui devait venir dans le monde. La multiplication du pain et des poissons a une place importante chez Jean comme dans les évangiles synoptiques ; elle marque le sommet du mystère de Jésus en Galilée ; cela marque aussi le moment décisif pour l’option de foi pour Jésus ou non. Tout se déroule dans le contexte de pâque et le pain offert par le Christ Lui-même sera la nouvelle pâque où voyant les foules, le Maître pose la question de la nécessité de donner à mager. Pourtant le Seigneur savait ce qu’Il allait faire, lui qui connaît tout. Seulement qu’Il pose la question au disciple pour voir sa manière de résoudre le problème ; ce qui va contribuer à montrer plutôt la grandeur du miracle : on en mangea et il en resta « ramassez les morceaux qui restent pour que rien ne soit perdu ».