jeudi 21 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > 2ème DIMANCHE DE

2ème DIMANCHE DE L’AVENT / C

2ème DIMANCHE DE L’AVENT C

* Ba 5, 1-9

* Ph 1, 4-6. 8-11

* Lc 3, 1-6

Depuis Malachie, depuis 430 ans, il n’y a pas eu de prophète. Quelle joie pour Israël, lorsqu’il apprend qu’un envoyé de Dieu est venu rompre le long silence ! Cet envoyé est Jean-Baptiste (qui sera le dernier et le plus grand des prophètes). Jean parcourt toute la vallée de Jourdain, pour annoncer à ses compatriotes que le Messie qu’ils entendent est là ; par conséquent, ils doivent se préparer pour l’accueillir.

Aujourd’hui, l’Evangéliste Luc nous parle de la vocation de Jean : « La parole du Seigneur fut adressée à Jean dans le désert », puis dès le début de son ministère : Jean appelle au repentir, à la pénitence, à la conversion dans le rejet du mal, et la pratique du bien, à la charité, à la prière et à l’espérance. Il rappelle les paroles d’Isaïe qui selon les Evangélistes annonçaient Jean-Baptiste lui-même : « Une voix crie dans le désert : préparez le chemin du Seigneur, rendez droits ses sentiers… ». Beaucoup écoutent ses paroles sévères et lui demandent le baptême, qui engage au repentir, à la conversion et à la pénitence.

Le message de Jean-Baptiste s’adresse aussi à nous tous : « Tout homme verra le salut de Dieu » ; à condition qu’il lui prépare son cœur. Si nous avons préparé nos cœurs, ouvrir les yeux de la foi, ouvrir nos oreilles pour écouter « la voix qui crie dans le désert » ; dans le désert de notre âme et de notre vie qui semblent parfois vide de Dieu ; à cause de la non-connaissance des Saintes Ecritures. Et c’est pour cela que notre Administrateur Apostolique, dans son message pour le temps de l’Avent « LA GRACE DE DIEU », nous invite à « découvrir dans les Saintes Ecritures la source et le lieu de l’approfondissement de la foi ». Alors en ayant une connaissance de Dieu par les Saintes Ecritures, nous serons capable de préparer ce chemin en rendant droites nos intentions et nos conduites, abaisser les montagnes de notre orgueil et de notre égoïsme, redresser nos préjugés et nos jugements, combler les ravins de notre cœur vide d’idéal, de générosité, d’amour de Dieu et du prochain. Beaucoup d’obstacles en nous barrent la route au Seigneur ; et en ce temps de conversion, le sacrement de la réconciliation est là, pour nous aider à abattre les obstacles, afin de voir le salut de Dieu. Le prophète Baruch nous en donne la preuve. Il promet à Jérusalem la paix, le bonheur, la gloire ; alors qu’elle est accablée des malheurs de l’esclavage et de l’exil de ses enfants. Ce que Dieu a annoncé et fait pour Jérusalem ; il le fait encore pour chacun de nous aujourd’hui. Mais pour le faire, il attend que nous mettions en lui et en lui seul notre foi et notre confiance absolue.

Abbé Anatole FADEYI