jeudi 22 février 2018



A c t u a l i t é s
mardi 20 février 2018
Du samedi 10 Février 2018 au Dimanche 11 (...)

jeudi 1er février 2018
Ils étaient au total 2116 participants qui ont (...)

vendredi 26 janvier 2018
Ce mercredi 24 janvier 2018, les populations (...)

mercredi 24 janvier 2018
Ce samedi 20 janvier 2018, ils étaient au (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > 3 Juin 2012, Dimanch

3 Juin 2012, Dimanche de la Sainte Trinité

3 Juin 2012, Dimanche de la Sainte Trinité

Contemplons le mystère du Dieu Un et Trine

Quand nous proclamons le Credo, nous disons : "Je crois en Dieu le Père… Je crois en Jésus Christ… je crois en l’Esprit Saint…" Cette profession de foi est proclamée tous les ans au cours de la veillée pascale. C’est dans cette foi de l’Eglise que nous avons tous été baptisés. Avant de quitter ce monde, Jésus a donné cette consigne aux apôtres : "Allez, enseignez toutes les nations, baptisez-les au nom du Père, et du Fils et du Saint Esprit." Cette révélation du Dieu Trinité s’est faite progressivement au cours des siècles. La première lecture de ce dimanche est un extrait du livre du Deutéronome ; au moment où le peuple hébreu se prépare à entrer dans la Terre promise, Moïse lui rappelle l’essentiel de la foi : "Dieu est unique." Il leur dit en particulier : "Le Seigneur est Dieu, là-haut dans la ciel comme ici-bas sur la terre. Il n’y en a pas d’autre." Ce témoignage va très loin : Dieu c’est quelqu’un ; ce n’est pas une force de la nature comme le tonnerre ou un phénomène naturel. Le plus merveilleux dans cette révélation c’est que Dieu s’est engagé envers son peuple. Il l’a sorti de l’esclavage d’Égypte ; il lui a fait traverser la mer Rouge ; il l’a conduit dans le désert. Au moment où ce texte est proclamé, les hébreux se préparent à le faire entrer dans la Terre promise. Ce texte nous révèle donc un Dieu libérateur qui fait alliance avec son peuple. Cette bonne nouvelle vaut aussi pour nous aujourd’hui. Comme au temps de Moïse, Dieu voit la misère de son peuple. Il voit les méfaits de l’argent roi, de l’égoïsme, des guerres. Il voit la souffrance de ceux qui sont accablés par la misère. Comme autrefois, il continue à nous dire son désir de libérer son peuple. Et il compte sur nous pour que nous donnions le meilleur de nous-mêmes à cette mission. vvvvDans sa lettre aux Romains, Saint Paul nous aide à faire un pas de plus. Il nous invite à appeler Dieu "Père", à être des fils de Dieu et à nous laisser conduire par l’Esprit. A travers tout cela, nous découvrons un Dieu qui nous aime au point de faire de nous ses enfants. Si Dieu établit avec nous des relations d’amour c’est parce qu’il est lui-même amour. Saint Paul nous annonce que nous sommes héritiers de Dieu parce que nous sommes membres de sa famille. Voilà un message de la plus haute importance. Il vient nous rappeler que nous ne devons pas avoir peur de Dieu car nous sommes ses enfants bien aimés. Nous avons beaucoup à faire pour corriger l’image que nous nous faisons de lui. Il sera toujours bien au-delà de tout ce que nous pourrons dire ou écrire de lui. vvvL’évangile de saint Matthieu nous invite à suivre Jésus sur la montagne. Pour le monde de la Bible, la montagne c’est un symbole très fort. Elle rappelle celle du Sinaï où Dieu s’est manifesté à Moïse. C’est le lieu de la rencontre avec Dieu. Elle invite à la foi. C’est là que les apôtres ont pu vaincre leurs doutes. Et surtout, elle invite à l’adoration. Les apôtres se sont prosternés devant Jésus. Cette adoration consiste à reconnaître Dieu pour ce qu’il est.