mardi 17 juillet 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > 40 ANS DE RELATIONS

40 ANS DE RELATIONS DIPLOMATIQUES BENIN/SAINT-SIEGE

Le 05 juillet 2011, à Rome a eu lieu la commémoration des 40 années de relations diplomatiques entre le Bénin et le Saint-Siège. Il avait à l’ordre du jour l’évaluation du chemin parcouru, perspectives pour le futur et au centre évidemment, la prochaine visite du Pape au Bénin, la troisième d’un souverain pontife. Vivons la cérémonie de la commémoration en images.

JPEG - 41.3 ko
M. BAKO Ari-Fari, le ministre béninois Mgr MAMBERTI Dominique, représentant le Saint-Siège... des affaires étrangères

JPEG - 56.3 ko
Mgr MAMBERTI Dominique, représentant le Saint-Siège

JPEG - 12.1 ko
M. Théodore LOKO, ambassadeur du Bénin près le Saint-Siège et son épouse.

JPEG - 24.1 ko
Mme Rosemonde DEFFON YAKOUBOU, ambassadeur du Bénin près l’Etat Italien.

JPEG - 39 ko
Vue partielle des participants

JPEG - 19.5 ko
Vue partielle des participants

D’une superficie d’à peine 44 hectares, l’État de la Cité du Vatican est le plus petit État indépendant du monde tant par son nombre d’habitants que par son étendue territoriale.

Il est délimité par ses murs, mais aussi, sur la place Saint- Pierre, par la bande en travertin qui relie les deux ailes de la colonnade...

L’État de la Cité du Vatican a été créé par les Accords du Latran, signés le 11 février 1929 entre le Saint-Siège et l’Italie, et qui en ont défini son existence en tant qu’organisme souverain de droit public international.

Comme l’indique l’introduction du traité en question, le but de ces accords était d’assurer au Saint-Siège, en sa qualité d’institution supérieure de l’Église catholique, « l’indépendance absolue et visible et [de] lui garantir une souveraineté indiscutable, même dans le domaine international ».

On accède à l’intérieur de l’État par cinq entrées dont le contrôle est confié à la Garde Suisse Pontificale et au corps de la Gendarmerie de l’État de la Cité du Vatican. L’entrée des Musées du Vatican se situe Viale Vaticano, non loin de Piazza del Risorgimento.

Du fait des dimensions réduites de la Cité du Vatican, de nombreux organismes et bureaux du Saint-Siège sont situés dans des édifices de la ville de Rome.

C’est le pape qui en est le chef d’État. Son gouvernement est constitué par les cardinaux qui sont comme des ministres et qui dirigent des dicastères qu’on peut comparer aux ministère. Par ailleurs il dispose de ce dont dispose un État souverain et qui le caractérise : Drapeau, hymne, lois, décrets, monnaie, timbre etc.

Père V. Frumence

Avec la collaboration du Père Eric OKPEÏCHA, aux études à Rome.