vendredi 20 octobre 2017



A c t u a l i t é s
lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)


En vrac !
mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > 5ème Dimanche de (...)

5ème Dimanche de Carême

DIMANCHE V

Textes du jour :
- 1ère lecture : Is 43, 16-21
- Psaume : 125, 1-2ab, 2cd-3, 4-5, 6
- 2ème lecture : Ph 3, 8-14
- Évangile : Jn 8, 1-11

Thème du jour : Miséricorde et bonté.

Parole du jour : Moi non plus, je ne te condamne pas, va et désormais ne pèche plus. Jn 8, 11

Saint du Jour : Claude la Colombière.

Jésus, vous êtes le seul et le véritable AMI « Vous prenez part à mes maux, Vous Vous en chargez , Vous avez le secret de me les tourner en bien. Vous m’écoutez avec Bonté lorsque je raconte mes afflictions et vous ne manquez jamais de les adoucir.

Je vous trouve toujours et en tout lieu ; Vous ne Vous éloignez jamais et si je suis obligé de changer de demeure, je ne laisse pas de vous trouver où je vais.

Vous ne vous ennuyez jamais de m’entendre ; Vous ne vous lassez jamais de me faire du bien. Je suis assuré d’être aimé, si je vous aime. Vous n’avez que faire de mes biens et Vous ne Vous appauvrissez point en me communiquant les vôtres.

Quelque misérable que je sois, un plus noble, un plus bel esprit, un plus saint même ne m’enlèvera point votre amitié ; et la mort qui nous arrache à tous les autres amis me doit réunir avec vous.

Toutes les disgrâces de l’âge ou de fortune ne peuvent Vous détacher de moi ; au contraire, je ne jouirai jamais de vous plus pleinement, vous ne serai jamais plus proche que lorsque tout me sera le plus contraire.

Pensée : « Vous soufflez mes défauts avec une patience admirable ; mes infidélités mêmes, mes ingratitudes ne vous blessent point tellement que Vous ne soyez toujours prêt à revenir si je veux.

Ô Jésus, accordez-moi de le vouloir afin que je sois tout à vous,pour le temps et pour l’éternité. Amen »