dimanche 24 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > A LA JEUNESSE

A LA JEUNESSE

A l’occasion de la Journée Mondiale de la Jeunesse...

Voici par le Seigneur en tes mains

Remise la joie pour demain.

Voici en ton cœur semée, o jeunesse,

La graine pour qu’au monde naisse

Et grandisse la joie des lendemains.

Même si les anges se changent en espions,

Même si les mortels par la grâce ennoblis,

Ne sont plus que des tombeaux blanchis ;

Même si aux vertus se substituent des vices en légion,

Jeunesse, sans plainte dans ta bouche

Calme, désir au cœur et ignorant ces tombeaux

Enlace dans ton exil farouche

Le Maître qui t’invite au plus beau.

Même si l’Eden se revêt de linceul,

Même si les disciples s’érigent en maîtres

Et que le matin de Pâques tarde à naître,

Ta confiance ne se doit point faiblir.

Quand le cénacle semblerait vidé de Dieu

Et que les apôtres seraient au panthéon,

Alors sonnera pour toi l’heure d’un ingénieux

Effort pour ne point faillir dans ton marathon.

Sache-le ô Jeunesse : loin de Dieu

Il n’est qu’un troupeau pour les enfers parqué

Et que le trépas mène paître sans tarder.

Dès l’aurore pour le Pâtre consacrée,

A lui sans faiblir, jusqu’au crépuscule

Demeure attachée sans recule.

Reine L.A. SETTON, NDA, Liban