vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > SAINTE ANNE D’AGBALIL

SAINTE ANNE D’AGBALILAME HONORE SAINT JOSEPH, ARTISAN.

Chaque année la communauté internationale honore le travail le 1er mai. Les artisans d’Agbalilamè ne sont pas restés en marge de cette fête.

Ainsi, ce 1er mai, en début de matinée, la cour de la mission est remplie de commerçants, d’artisans (menuisiers, couturiers, maçons, coiffeurs, pêcheurs, chauffeurs de taxi,….) et de fonctionnaires, chacun avec ses instruments de travail en main.

Une célébration eucharistique est en effet,organisée sur la paroisse à leur intention pour rendre grâce pour les bienfaits de Dieu dans la vie de tout un chacun durant l’année écoulée et implorer sa protection pour l’année qui commence. Au cours de l’homélie le curé de la paroisse est parti de la question des juifs : "N’est-ce pas le fils du charpentier ?" pour insister sur la conscience professionnelle et l’amour du travail bienfait. Le travailleur ne doit pas se contenter des demi-engagements, des demi-travaux encore moins de l’à-peu-près. De fait le prédicateur a présenté Joseph comme le modèle du travailleur chrétien.

Par le travail nous imitons Dieu, nous imitons le Christ qui a dit : « mon Père est toujours à l’œuvre, et moi aussi ».

Après la messe les réjouissances ont continué dans les différents lieux prévus à cet effet. Qu’à l’exemple et sous la protection de saint Joseph, tous les travailleurs accomplissent leurs tâches dans un esprit d’humilité et de service de leurs frères et sœurs en humanité. Equipe de Presse de la Paroisse