mardi 12 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Attendre l’Esprit

Attendre l’Esprit saint à l’école de Marie et de Joseph

Bientôt la Pentecôte, dans quelques jours l’Eglise toute entière commencera la grande neuvaine à l’Esprit Saint. Le Veni Créator sera sur les lèvres et dans les cœurs. Puisque l’Esprit saint fait toute chose nouvelle, préparons nous à accueillir la grâce pentecôstale de cette année.

La solennité de l’Esprit Saint cette année tombe sur le mois de Marie, inauguré par la fête de Saint Joseph Travailleur ; nous sommes donc invités à nous mettre à l’école de Marie et de Joseph, en imitant leurs qualités de cœur ayant favorisé l’effusion de l’Esprit Saint. Comme le disait le Père Marie- Dominique Philippe : « L’Esprit Saint demande à l’Eglise d’aujourd’hui de regarder d’une manière très spéciale le mystère de Joseph pour essayer de déceler dans ce mystère, une lumière qui lui permette de s’élancer avec un nouvel élan de vie et d’amour ». (Dans :Allez à Joseph, Consécration à St Joseph, Diocèse de Toulon) .

Nous pouvons souligner deux qualités de cœur de Joseph associé à Marie : la vertu de l’Adoration et de l’esprit de silence.

L’Esprit d’Adoration chez Joseph et Marie

Selon St Julien Eymard, Saint Joseph, après la sainte Vierge Marie, a été le premier et le plus parfait adorateur : « Il adorait avec une vertu de foi plus grande que celle de tous les saints, il adorait avec une humilité plus grande que celle de tous les élus, il adorait avec une pureté plus pure que celle des anges, il adorait avec un amour qu’aucune créature angélique ou humaine ait jamais pu avoir pour Jésus, il adorait avec un dévouement aussi grand que son amour ». Toutes ces qualités énumérées, dévouement, foi, amour sont nécessaires pour l’âme qui veut recevoir l’Esprit Saint. St Joseph adorait le Verbe Incarné en union avec sa divine Mère, précédant l’attitude des apôtres au Cénacle ; et d’ailleurs en prenant chez lui Marie dés l’origine, Saint Joseph a devancé Saint Jean et toute l’Eglise à sa suite. C’est une nouvelle invitation à nous unir fortement à Marie pour recevoir l’Esprit. Comme l’a dit St Louis-Marie Grignion de Monfort : « Quand le Saint-Esprit, son Époux, a trouvé Marie dans une âme, il y vole, il y entre pleinement, il se communique à cette âme abondamment … » (Traité de la Vraie dévotion à la Sainte Vierge) Unissons nous donc à St joseph l’adorateur pour qu’il nous apprenne comment attendre l’Esprit Saint avec Marie, condition nécessaire pour la nouvelle évangélisation, car la nouvelle évangélisation « ne se fera pas sans une nouvelle effusion de l’Esprit saint qui advient par le Cœur Immaculé de Marie . » (Allez à Joseph, Consécration à St Joseph, Diocèse de Toulon) En nous mettant à cette école, nous saurons comment nous livrer au Divin Paraclet en devenant serviteurs et servantes de la Vierge Marie.

L’Esprit de silence chez Joseph et Marie.

Nous connaissons le silence de Marie qui « conservait avec soin toutes ces choses, les méditant en son cœur ». La méditation sur le silence de Saint Joseph nous sera d’une grande utilité en ce temps d’attente. Comme l’exprimait Fréderick William Faber : « St Joseph est le calme au milieu de l’inquiétude, une attention paisible au milieu des mystères saisissants, un cœur tranquille uni à une sensibilité exquise…une douceur non interrompue parmi une suite de soucis accablants, de changements brusques et de situations inattendues ; une soumission à chacun des mouvements de la grâce, à chacun des contacts des doigts divins…toujours calme, modeste, réservé, simple, sans curiosité, se reposant tout entier sur Dieu. » (Le Mystère de la Sainte Enfance, p 206 )

Laissons-nous contaminer par le silence de St Joseph, comme nous le recommandait le Pape Benoit XVI, dans son Angélus du 18 décembre 2005 ; nous avons besoin du silence de St Joseph dans un monde souvent trop bruyant qui ne favorise pas le recueillement et l’écoute de la voix de Dieu. Cultivons le recueillement intérieur pour accueillir l’Esprit Saint avec ses dons, condition nécessaire pour le renouveau missionnaire et l’élan apostolique de la nouvelle évangélisation.

Que St Joseph uni à son épouse la Vierge Marie, crée en nous ces dispositions spirituelles. Qu’il nous aide à briser nos résistances et nos peurs, pour nous rendre souples au souffle de l’Esprit.

P. Nestor ATTOMATOUN, Aumônier diocésain du Renouveau de Porto-Novo