mardi 19 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Benoit XVI : 4 (...)

Benoit XVI : 4 ans après sa renonciation

Le plus beau témoignage de Benoît XVI est sa façon de vivre sa retraite « dans la prière » et avec « ce sens de la proximité de la rencontre avec Dieu ». C’est ce que souligne le père Federico Lombardi à l’antenne de Radio Vatican, à l’occasion du quatrième anniversaire de l’annonce de la renonciation du pape allemand (11 février 2013).

Benoît XVI, explique-t-il, vit au Monastère Mater Ecclesiae du Vatican, « dans la prière, en retrait … et avec une discrétion extrême ». Il rend un « service d’accompagnement dans la prière de la vie de l’Eglise et de solidarité aussi, avec son successeur, dans sa responsabilité ». Le p. Lombardi, qui a l’occasion de rencontrer le pape émérite notamment en tant que président de la Fondation vaticane Joseph Ratzinger-Benoît XVI, témoigne de son état de santé : « Je l’ai trouvé parfait du point de vue de la lucidité, de la présence spirituelle, mentale, et c’est un vrai plaisir d’être avec lui ».

« Le temps passe, ajoute-t-il, et ses forces n’augmentent pas chemin faisant : même si ses forces mentales et spirituelles sont parfaites, les forces physiques vont donc en s’affaiblissant un peu ». Mais « il n’a pas de maladie particulière, … la fragilité augmente avec l’âge, mais il est debout, il peut marcher. On le rencontre comme une personne âgée devenue un peu plus fragile avec le temps mais qui est parfaitement présente ».

Pour l’ancien directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le plus beau témoignage de Benoît XVI est « sa façon de vivre ce temps dans la prière » : « avec Dieu au centre, la foi comme sens de notre vie, … ce sens de la proximité de la rencontre avec Dieu, sa façon de vivre le vieil âge comme un temps de préparation et de familiarisation avec le Seigneur que l’on se prépare à rencontrer ».

« Il est très beau, souligne-t-il, d’avoir le pape émérite qui prie pour l’Eglise, pour son successeur. C’est une présence que nous sentons … qui nous accompagne, qui nous réconforte, qui nous rassérène ». Le jésuite évoque aussi la relation entre le pape François et Benoît XVI : « chaque fois que nous voyons des images du pape François et de son prédécesseur ensemble, c’est une grande joie pour tous et c’est un bel exemple d’union dans l’Eglise, dans la variété des conditions ». Il se souvient de la promesse d’obéissance de Benoît XVI à son successeur, avant le conclave : « ce qu’il a dit a été réalisé, dans sa proximité spirituelle discrète et sereine ». Le pape argentin, estime encore le p. Lombardi, « sent certainement – comme il l’a souvent dit – le soutien de cette présence et de cette prière et il cultive cette relation, parfois par des visites, parfois par des appels téléphoniques … avec beaucoup de signes de familiarité ».

Zenit.org