jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > COMMEMORATION DES

COMMEMORATION DES DEFUNTS AU CIMETIERE MUNICIPAL DE PORTO-NOVO

Le soir du 1er Novembre 2011, les deux doyennés de Porto-Novo ont anticipé la célébration Eucharistique de la commémoration des défunts à l’ancien cimetière municipal de la ville.

Depuis quelques années, son Excellence Mgr René-Marie Ehouzou, Evêque de Porto-Novo a instauré la célébration Eucharistique anticipée de la commémoration des défunts. Cette messe est dite le soir du 1er novembre : la solennité de la Toussaint, à l’ancien cimetière de Porto-Novo sis derrière le Lycée Béhanzin. Y sont enterrés nos parents proches et nos pères dans la foi tels les pères Noche (1864), Berenguer (1885), FAÏHOUN Théophane (1968), Antoine DOSSOU pour ne citer que ceux-là. Chaque année la célébration regroupe les prêtres et les fidèles des deux doyennés de la ville et ceux venus d’ailleurs aussi.

Animée cette année par les chorales Sèxwégnon et Adjogan, l’Eucharistie a été présidée par Son Excellence lui-même. Elle a connu la participation des prêtres des deux doyennés et une foule de fidèles venue de toute part. Dans cette ferveur spirituelle en faveur des défunts, Monseigneur dans sa méditation, a montré en s’appuyant sur les textes scripturaires (le livre des Macchabées) le fondement et l’importance de ladite Célébration : « les âmes du purgatoire ont besoin de nos prières et elles sont pleines de reconnaissance car porteuses de bénédiction et de nombreuses grâces. C’est donc un devoir pour l’Eglise de prier pour les morts par le sacrifice de la messe. De petites histoires soulignant la nécessité de prier pour les âmes du purgatoire ont été racontées.

L’Eucharistie nous donne la grâce pour rester fermes sur le chemin de la sainteté et de communier un jour à la joie des saints, poursuit-il. Il a exhorté les fidèles et à recommandé aux prêtres de penser à la création d’une Association pour l’entretien des cimetières à l’instar de l’ANEC (Association Nationale pour l’Entretien des Cimetière) créée par Monseigneur de SOUZA à Cotonou. Pour terminer, il a demandé aux chrétiens de demander régulièrement des messes pour leur propre sanctification.

A la fin de cette fervente prière, Monseigneur a présidé à l‘absoute comme le prévoit une telle liturgie. Quelques prêtres désignés ont aspergé les tombes à l’intérieur du cimetière rempli de monde qui se souvient occasionnellement de leurs proches défunts. Avec la bénédiction finale les chrétiens sont parti, rassurés que leurs parents défunts obtiendront la miséricorde divine.

Père Georges Willibrord GAYET, vicaire au Sacré-Coeur