lundi 16 octobre 2017



A c t u a l i t é s
lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > COMMUNIQUE FINAL DE

COMMUNIQUE FINAL DE LA 44ème ASSEMBLEE GENERALE DE L’UCB

Frères et soeurs en Jésus-Christ, Fils et Filles de l’Eglise particulière d’ABOMEY, le remue-ménage qu’il y a eu cette semaine sur la route large et jalonnée de dos d’âne entre BOHICON et ABOMEY n’aura pas échappé à l’oeil exercé de l’Aboméen habitué à une certaine fréquentation de ses voies. C’est qu’en effet, une grande partie des prêtres béninois, venus de tous les dix diocèses de notre pays, sont venus bénir et honorer les terres vénérables de la capitale historique du Bénin ; ils ne sont pas venus en touristes, mais ces confrères au nombre d’environ 380 prêtres sont venus vivre fraternité et charité effectives entre eux, et pour continuer de se former, de s’informer et de se réconforter mutuellement dans la moisson du Dieu Bon et généreux. Nous avons l’habitude de le faire chaque année dans un de nos diocèses choisi d’avance ; c’est ainsi que notre diocèse d’Abomey qui n’avait plus accueilli un tel rassemblement sacerdotal depuis près de trente (30) ans, a reçu l’honneur d’abriter la 44ème édition de nos assises annuelles ;c’est ainsi que, depuis lundi soir 28 janvier 2013, le Grand Séminaire philosophat Saint Paul de Djimè s’est paré de ses plus beaux atouts pour réussir cet accueil des ministres du Seigneur ; c’est un pari que les confrères d’Abomey, avec le Père KANHOU Emmanuel à leur tête, sous la houlette paternelle de Mgr HOUNDEKON et grâce aux contributions multiformes de tous ses fidèles, ont gagné haut les mains, selon le témoignage de tous les participants à cette Assemblée.

Nous profitons de l’occasion pour remercier tous et chacun pour l’investissement connu ou anonyme que seul Dieu saura mesurer et récompenser à sa juste valeur et selon sa générosité que nul ne peut prendre en défaut.

Au cours de ces quelques jours passés majoritairement à l’ombre de l’imposante statue de Saint Paul, qu’avons-nous fait ? Fraterniser et travailler à une meilleure compréhension de notre mission d’évangélisation à partir de l’exhortation post-synodale Africae Munus que le Saint Père Benoît XVI est venu confier à toute l’Afrique à partir de notre pays le Bénin. A partir de ce document magistériel, nous avons dégagé un fil conducteur qui est le thème de l’Assemblée : Prêtres béninois : évangélisation et mission au Bénin appuyé par une citation de l’Apôtre Paul : « Malheur à moi si je n’annonçais pas l’Évangile ! » (1Co. 9,16) ; nous sommes conscients d’avoir reçu à nouveau une mission précise du Pape, celle de la réconciliation, de la justice et de la paix, pour la guérison de l’Afrique grâce à la Parole de Dieu.

Et comme l’histoire est maîtresse de vie, l’après-midi du mardi 29 janvier, après l’ouverture officielle des assises faite par Mgr HOUNDEKON - autour de qui nous avons regretté l’absence de toutes les autorités politico-administratives des lieux !-, nous avons suivi le Père Julien ZOSSOU, spécialiste en science historique, dans le développement de l’histoire des missions dans la France des 17ème et 18ème siècles. Ce recours à l’histoire des autres ne manquera pas d’inspirer la nôtre propre pour un renouveau des perspectives.

Le mercredi 30 janvier, nous avons écouté le Père Jacques Emilien SIDIBE, prêtre Burkinabé, professeur de théologie dogmatique au grand séminaire Saint Pierre CLAVER de KOUMI. Le conférencier nous a développé avec une sereine maîtrise, les appels et les implications missionnaires que recèle l’exhortation Africae Munus ; puis nous avons écouté trois autres confrères béninois nous parler d’expériences particulières de la mission ; le Père AHOLOU Romain, sur le Mouvement eucharistique et évangélique du Père Daniel Ange tourné vers les jeunes ; le Père TCHEKE Sylvestre, sur la mission en milieu hostile des forces occultes africaines ; et le frère Théotime AGBEDE, sur quelques 2 expériences de mission d’évangélisation vécues dans le Renouveau charismatique au Bénin.

Parler de mission, en retracer l’histoire et en en redécouvrant la méthodologie, ont eu pour effet de nous mettre nous-mêmes en marche vers onze secteurs et paroisses du diocèse d’Abomey. Nous avons été heureux d’aller à la rencontre de nos frères et soeurs qui nous attendaient

  • à Agonvè,
  • à Gbanamè,
  • à Zagnanado,
  • à Dovi-Dovè,
  • à Oasis d’Amour (Saint Camille de Bohicon),
  • à Sodoxomè,
  • à Assanlin,
  • à Hlanxonou,
  • à Davougon,
  • à Gboli-Dakpa,
  • à Djidja.

Nous avons partagé la Parole de Dieu et écouté l’histoire de la mission chez eux ; nous pouvons vous l’assurer, nous avons été émerveillés et consolidés ; l’Esprit Saint de Dieu est toujours à l’œuvre ! Nous avons à coopérer et à suivre ses signes à travers ceux qu’il dispose à nous écouter.

L’union du Clergé Béninois (UCB) est un organisme vivant qui se donne les structures nécessaires pour son efficacité. C’est pourquoi, ce jeudi matin, avant de faire le bilan de ces jours passés ensemble, nous avons renouvelé le Bureau National qui, comme cela est indiqué dans nos statuts, va conduire les destinées de notre fraternité sacerdotale pendant les trois prochaines années.

C’est aussi une bonne coutume à laquelle nous avons sacrifié, de consacrer l’après-midi du jeudi à l’écoute de nos Pères évêques et du Nonce apostolique ; nous sommes heureux d’avoir joui de la présence soutenue, des conseils et des encouragements de Mgr HOUNDEKON, Ordinaire des lieux, qui tenait la veille quasiment comme le lieutenant de ses Pairs empêchés et absents, et qui nous a donné effectivement tout son temps. Mgr le Nonce est resté fidèle à ce rendez-vous d’échange et d’éclairage devenu traditionnel entre nous et lui. Ses paroles d’évêques et d’ambassadeur du Pape ne sont pas tombées dans des oreilles de sourds.

C’est aussi et toujours avec une joie sans feinte que nous accueillons et écoutons l’Ancien des anciens, Mgr ASSOGBA Nestor, qui, tant qu’il le peut, est toujours au rendez-vous avec l’UCB pour lui donner un supplément d’âme dont il a le secret, ce cri du coeur ‘‘l’avenir sera meilleur’’ qui est une réserve d’optimisme qu’il tire, tel un baobab, des profondeurs de ses racines plus qu’octogénaires. Merci à l’Ancien !

A la présente messe pontificale, solennelle que nous concélébrons, nous sommes venus remettre entre les mains de Dieu, Maître unique de la moisson, nos diverses missions, celles déjà en cours et celles à venir ; nous sommes venus vous montrer que nous ne sommes pas seuls et que c’est entre des frères que la mission se vit et se déploie ; nous sommes nombreux, sans doute ; mais encore trop peu pour la tâche. Nous nous confions à vos prières et nous vous assurons des nôtres quotidiennement. Demain matin, nous retournons à nos postes, convaincus que le Seigneur qui nous a engagés à sa suite nous précède, vous et nous, dans l’immense champ de son évangile à étendre à la terre entière.

Cathédrale Saints Pierre et Paul d’ABOMEY,

Ce 31 janvier 2013, Mémoire de saint Jean BOSCO.

Père Macaire Gildas THON Secrétaire National par intérim