jeudi 16 août 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Catéchèse de Monseigne

Catéchèse de Monseigneur : la purification des sens pour la sainteté

Ils étaient au total 2116 participants qui ont pu répondre à cette première catéchèse pour les jeunes : Saint Antoine de Padoue d’Ekpè 710 ; Saint Sacrement AGblangandan 102 ; Saint Pierre et Saint Paul Sèkandji 522 ; Saint Paul Marina 217 ; Notre Dame de l’Assomption de Djeffa 119 ; Notre Dame de Lourdes de Tchonvi 165 ; Sainte Anne d’Agbalilamè 35 ; Notre Dame de l’Atlantique de DJèrègbé 06 ; Saint Michel de Kétonou 48 ; Saint Michel Kraké 29 ; Saint Joseph de Kpodji-Daxo 68 ; Notre Dame de la Route de Sèmè Gare 68 ; et Sainte Immaculée Conception de Tohouè 26.

Avant 16h de ce dimanche 28 janvier 2018, la cour de la paroisse Saint Antoine de Padoue d’Ekpè était remplie comme un œuf. Que se passait-il ? C’était l’attente de Mgr Aristide GONSALLO, premier catéchiste du diocèse qui venait au croisé des chemins à la rencontre des jeunes des doyennés d’Ekpè et de Djèrègbé. A son arrivée à 16 H, c’est avec le chant : « Ah qu’ils sont beaux… » que les jeunes l’ont accueilli.

Après la prière, le père Desmond DOHOU, responsable de la Commission diocésaine de la pastorale des jeunes a d’abord souhaité la bienvenue à notre Père Evêque, aux pères présents : Jules Carrel DOSSAH, Curé doyen d’Ekpè et son vicaire Fides GODONOU ; Jacob AFFOGNON Curé de Sèkandji et son vicaire Anselme CHODATON ; Honoré ODOUNHARO, Curé de Tchonvi, Fernand ANIOU curé de la Marina et l’économe de la Custodie des Capucins Thomas TOHOU, les autres membres de la commission des jeunes Romuald LAHADE, Carly DEGBELO et moi-même, les diacres Delphin DJIDONOU et Vincent CHOKOTI puis les sœurs Rolande SODAHLAN et Matilde DAH-HOUNZEDONON, et les novices SARC. Il a ensuite dit l’attachement et l’attention de Monseigneur pour les jeunes du diocèse depuis son intronisation sur le siège épiscopal. Tout en rappelant le thème d’année, il souligne que le premier catéchiste du diocèse est là pour leur communiquer la foi et connaître leurs difficultés de discernement de vocation. Enfin, il les a exhortés à se mettre à l’écoute du Christ qui leur parlera par l’Evêque.

Monseigneur tout au début a salué et remercié les pères pour la mobilisation et remercié aussi les jeunes qui ont répondu à son appel. Il leur a souhaité surtout les vœux de bonne santé avant de définir l’objectif d’une telle rencontre qui est de connaître les jeunes pour leur « apprendre à s’apprivoiser en tissant des liens »[1] avec lui. Ensuite, il a énoncé le thème de cette première catéchèse des jeunes : « Mens Sana in corporis sano » du poète latin Juvenale qui se traduit « un esprit sain dans un corps sain. » Le but de cet enseignement est d’aider les jeunes à prendre leur destin en mains à la lumière de l’Ecriture pour devenir des intrépides témoins de la foi. Pour cela, il faut rechercher d’abord la bonne hygiène pour avoir une bonne santé physique, mentale et spirituelle. Ensuite étant créés à l’image et à la ressemblance de Dieu, nous devons découvrir la dignité du corps que nous avons pour l’estimer, l’aimer et le respecter. Il souligne après que la relation entre l’esprit et le corps demande une attention particulière. Cette attention est la purification de l’esprit et celle du corps. Ce qui est pur est saint. Jeunes ! Devenir saints est à votre portée et cela passe par la purification des sens surtout celle du regard sur l’autre. Qu’est-ce que le corps de l’autre ? Son visage, ses mains, sa personnalité, sa démarche, sa tendresse, ses émotions, ses intérêts, ses attentes, sa posture, la beauté de ses mains jointes pour la prière…. Dans les béatitudes, Jésus disait : « Heureux les cœurs purs car ils verront Dieu. »[2] Tout commence par le regard et il insiste comme Jésus dans (Mt 15, 18-19) que la purification commence par le regard. Un regard perverti conduit au péché. Aussi insiste-t-il par le commentaire de St Augustin « Celui qui désire une femme, ce n’est pas la volonté de pécher qui lui manque mais l’occasion de pécher » pour soutenir qu’il nous faut un regard pur pour un esprit sain dans un corps sain. Enfin, il a exhorté à la vigilance sur l’intégrité physique, morale et spirituelle et demandé aux jeunes de veiller sur leur sens pour ne pas se laisser égarer. C’est ainsi qu’ils peuvent préparer leur sainteté.

Après cet enseignement, les questions ont suivi et à 18heures la procession s’est ébranlée pour la messe. Au début de la messe il y a eu différentes prise de parole. D’abord, le curé doyen a remercié Monseigneur pour sa catéchèse qui apprend aux jeunes comment se comporter pour être saints. Ensuite, le représentant des jeunes affirmait qu’ils sont heureux d’accueillir Monseigneur qui a accepté de venir à eux. Ils lui ont présenté les meilleurs vœux d’une robuste santé et ont promis mettre en application la formation reçue. Quant au vice-Président du Conseil Pastoral d’Ekpè, il a souhaité les meilleurs vœux à Monseigneur avant de souligner son souci de former les jeunes pour qu’ils deviennent une relève de qualité.

L’homélie de Monseigneur était axée sur la deuxième lecture du jour et constitue le prolongement de sa catéchèse. Comme les habitants de la ville de Corinthe étaient de mauvaises mœurs, Saint Paul veut leur faire comprendre l’imminence de la venue du Seigneur « le temps est court » du dimanche dernier. Ce faisant, il donne son avis personnel sur le mariage et le célibat pour le royaume de Dieu. Puis, il les a invités à être libres de tout souci et être attachés au Seigneur quelque soit leur futur état de vie. A quelle vocation suis-je appeler ? Interpellait Monseigneur avant de prier le Seigneur d’aider les jeunes pour le discernement de leur vocation. La Messe prit fin à 19 H 50 avec cette recommandation de Monseigneur « Le Seigneur vous donne mission d’aller annoncer au monde ce que vous avez reçu ».

Abbé Bruno DASSEKPO

Lire aussi : Mgr Aristide GONSALLO rencontre les jeunes de Djèrègbé et d’Ekpè.