mercredi 13 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Merveille de Dieu,

Merveille de Dieu, merveille pour les hommes !

« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son Amour ! »

Après trois années de préparation, c’est le samedi 25 nov 2017 que l’Église Famille de Dieu qui est à la cathédrale a choisi pour rendre grâce au Maître du Temps et de l’Histoire pour ses 150 ans d’évangélisation étant donné que les 75 ans de la dédicace ont été fêtées cette même année et plus précisément le 15 Aout 2017.

La messe pontificale du samedi a été présidée par l’ordinaire du lieu Mgr Aristide GONSALLO entouré de ses pairs Mgr Antoine GANYE,archevêque émérite de Cotonou ; Mgr Eugène HOUNDEKON, évêque d’Abomey et vice président de la CEB (Conférence Episcopale du Bénin) et Mgr Barthélémy ADOUKONOU, secrétaire émérite du conseil pontifical pour la culture. Le clergé étant fortement représenté par une soixantaine de prêtres dont le vicaire général de Natitingou lieu-tenant de son évêque, Mgr Antoine SABI BIO et le provincial des SMA, Désiré. Plusieurs âmes consacrées y étaient aussi, ainsi qu’une foule immense de fidèles venus de partout. Il est aussi important de noter la présence remarquable des autorités politico-administratives.

Après le chant d’entrée, Le curé de la cathédrale, Le père Charlemagne KOUDHOROT a prononcé au nom de ses collaborateurs et du peuple de Dieu dont il a la charge, sa joie et sa gratitude pour ce jour de grâce. C’ est donc au nom de l’Église d’hier et d’aujourd’hui que le peuple de Dieu a offert à Dieu par les mains de Mgr Aristide et ses pairs le sacrifice d’action de grâce car, « se souvenir, c’ est rendre grâce. »

Après la salutation d’ouverture, Mgr GANYE a procédé à la bénédiction de l’eau et à l’aspersion en signe de pénitence et de purification. Dans le commentaire des textes choisis à dessein pour ce jour, Mgr Aristide GONSALLO a d’abord rappelé qu’il y a plus de 150 ans que le père BORGHERO apportait l’évangile à Porto et 75 ans que la même Église a été dédiée à Notre Dame de l’immaculée Conception. C’ est donc un temps de paix et de réconciliation. Mgr a rappelé que la célébration d’un jubilé remontait aux temps anciens de l’Eglise primitive et se faisait tous les 50ans. C’ est un moment de joie pour fêter les merveilles de Dieu. Des exemples éloquentes figurent aussi bien dans l’Ancien Testament que dans le Nouveau. C’ est dans cette optique qu’il fait un clin d’œil au père André DESSOU qui fête ce même jour ses 75 ans de vie.

Avec ce jubilé, Mgr Aristide a rappelé que tout jubilé est un trait d’union entre le passé et le présent et en même temps un regard projette vers l’avenir. Sophonie dans la 1ère lecture nous fait comprendre la joie qui vient de Dieu et nous rappelle que le salut de Dieu passe par les pauvres. Pour St Paul dans sa lettre aux Ephésiens, Il ne vaut pas la peine de courir derrière le privilège, mais plutôt s’engager à vivre la fraternité . C’ est ce que vient appuyer les Béatitudes promues par l’évangile en mettant bien l’accent sur l’Amour de Jésus au centre de notre vie. Ainsi donc, le jubilé, loin d’être une simple fête doit raviver la foi des fidèles car la miséricorde est offerte par Dieu et reçue par l’homme. Heureux donc l’homme qui reçoit et offre gratuitement la miséricorde de Dieu. L’évangélisation entreprise se poursuit dans le don de soi à Dieu et aux autres. Ainsi nous repartirons du Christ pour une nouvelle évangélisation. Nous réjouis en Marie est le don parfait que Dieu nous fait en ce jour. Pour donc s’associer intimement à cette action de grâce, le peuple de Dieu a porté à l’autel du Seigneur son offrande dont une croix et une Bible ouverte, signe de la nouvelle évangélisation.

Après la prière post communion, Mgr Aristide a exhorté ses pairs présents à dire un mot au peuple de Dieu sur la foi. Suite à l’exhortation des pères évêques, Mgr Aristide a accordé l’indulgence plénière à l’occasion du jubilé.

Il faut noter aussi que la préparation immédiate à ce grand jour a été a la fois spirituelle et culturelle. Pendant un triduum, les fidèles de la cathédrale ont eu droit à une journée eucharistique et une journée de jeûne, pénitence et de réconciliation. Deux grands concerts géants animés par Émile ZOLA, la veille de la célébration du jubilé et le jour même du jubilé n’ont pas manqué d’attirer du monde.

A la sortie de la messe, les réjouissances se sont poursuivies. Merci à Dieu qui continue de faire marche avec son Église. Qu’Il soutienne notre foi et notre détermination à être toujours des brebis du troupeau de Dieu. Amen.

Sr Line GANFON (FCSCJ)