vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Colloque internation

Colloque international à Missérété sur le séminaire propédeutique

INTRODUCTION GENERALE

Après un quart de siècle de vie, le Séminaire Propédeutique a marqué une pause réflexive de qualité pour esquisser un bilan des 25 ans écoulés et envisager plus sereinement l’avenir. A cet effet, un colloque international fut organisé du 10 au 12 janvier 2014. Il a pour thème : Formation au sacerdoce en contexte d’interculturalité pour une nouvelle évangélisation. Quelle mission pour le Séminaire Propédeutique ?

1er jour

I- Genèse et évolution (1988-2013)

A- LES ALLOCUTIONS INAUGURALES

Mot d’accueil et de bienvenue du R. P. Jacob AFFOGNON, actuel recteur du Séminaire propédeutique et rappel de l’objectif que poursuit le présent colloque.

Allocution de Mgr Jean-Benoît GNAMBODE Administrateur Apostolique du diocèse de Porto-Novo sur le concept de l’interculturalité, une réalité qui suppose réciprocité fondée sur le dialogue, le respect mutuel et le souci de préserver l’identité culturelle de chacun.

Prenant appui sur les textes du Magistère de l’Eglise, le Nonce Apostolique Mgr Brian UDAIGWE salue et encourage les travaux de ce colloque. Il a conclu ses propos en nous assurant d’une part de la bénédiction et de la sollicitude paternelle du Saint Père, le Pape François, et en nous invitant d’autre part à une audace prophétique.

B- ACTES DE SOUVENIR SUR CE QU’A ETE LA PROPEDDEUTIQUE DEPUIS 25 ANS : TOUR DES CONFERENCIERS.

Le premier à prendre la parole fut son excellence Mgr Barthélémy ADOUKONOU, premier recteur et fondateur de la propédeutique au Bénin. Il a insisté sur la prise en compte de sa culture et de la sortie impérative des catégories socio-anthropologiques occidentales. Aussi, a-t-il conceptualisé le défi que représente la question de l’auto prise en charge qui doit être intégrée à la formation des futurs prêtres

Le colloque enchaîne son acte de mémoire en donnant la parole aux recteurs qui ont succédé à Mgr Barthélémy ADOUKONOU. Il s’agit des Pères Pascal GUEZODJE, Clément SOFONNOU, Didier AFFOLABI, et Jacob AFFOGNON l’actuel recteur. Leur intervention s’est articulée autour de deux axes majeurs :

- 1) Appréciations à partir de l’expérience personnelle faite dans l’institution ; suggestions des pistes de réflexions pour l’élaboration d’une ratio actualisée de la Propédeutique toujours en vue de former des prêtres adaptés pour le Bénin et pour le monde.

- 2) Importance et la nécessité de la continuité de la formation donnée en propédeutique et celle donnée dans les grands séminaires. D’autres points de vue ont fait aussi objet d’acte de souvenir. Ce sont les avis recueillis de la part des délégués de la première promotion de propédeutes et de ceux des actuels grands séminaristes de Djimè, Tchanvédji et Ouidah. Le colloque s’est ouvert aux expériences de discernement et de fondations spirituelles vécues par d’autres Eglises. C’est l’expérience du diocèse de Paris mise en lumière par la Sœur Marguerite LENA. L’essentiel de sa conférence s’est articulée autour de l’année propédeutique au cœur de la formation au sacerdoce à partir de l’expérience du Cardinal Aaron Jean-Marie LUSTIGER.

2ème jour

II- EXPLORATION ET ESQUISSE DE PROFILS DE PRETRE A FORMER : PERSPECTIVES POUR UNE CONSOLIDATION DE LA FORMATION DES CANDIDATS AU SACERDOCE.

Une série de trois conférences conclues par les inventions de deux anciens recteurs de Grand Séminaire retraçaient les perspectives d’avenir. Nous notons les interventions du P. Efoé - Julien PENOUKOU, du P. Père ADE Edouard et de Mme Agnès ADJAHO.

Fort de son expérience de théologien, de sociologue et de pasteur, le Père Efoé-Julien PENOUKOU affirmait que le Christ est l’idéal du prêtre. Seul le Christ fonde toute raison et manière d’être prêtre. Il invite alors à l’impérieuse nécessité de repartir du Christ comme le socle sur lequel doit être bâtie toute vie sacerdotale.

Poursuivant le même objectif, le Père ADE Edouard, après avoir posé les questions du discernement et de la qualité face à l’accroissement quantitatif des vocations, a plaidé ensuite pour que nous créions des cadres de discernement et que le séminaire lui-même soit un tel cadre permettant aux candidats d’être éprouvés matériellement, culturellement et spirituellement. Quant à Mme Agnès ADJAHO, elle a abordé la question de la nécessité de la formation des futurs prêtres en lien avec le développement.

Dans l’après-midi de ce deuxième jour, prolongeant l’acte de mémoire, la parole a été donnée aux anciens recteurs. Ils étaient au nombre de deux, le Père Didier GNITONA (ancien recteur du Séminaire Saint Gall) et le Père Nicolas HAZOUME, ancien recteur du Séminaire Saint Paul de Djimè). Leur intervention s’est articulée autour de quatre points : brève évaluation du profil des candidats entrant au séminaire ; ce que le grand séminaire d’après eux attend de la propédeutique ; leur évaluation de la nature de la collaboration entre le grand séminaire et la propédeutique ; comment le grand séminaire assume-t-il la formation donnée en propédeutique ?

III- DE LA PROPEUDETIQUE AU GRAND SEMINAIRE : POUR UNE REELLE CONTINUITE DANS LA FORMATION.

Le Père Charles WHANNOU en sa qualité de théologien, de formateur, d’ancien Recteur du grand Séminaire et de Pasteur, s’est efforcé de dégager quelques perspectives spirituelles, essentielles et basiques pour l’être du futur prêtre et du prêtre. Il a mis l’accent sur l’éducation spirituelle qui demande l’effort conjugué de plusieurs instances dont la famille, les communautés paroissiales et les équipes formatrices des Grands Séminaires en vue de l’unification de l’être du candidat au sacerdoce. C’est à cette indispensable et exigeante unification que Mme Marguerite LENA nous a invités dans sa conférence qui fut la dernière.

CONCLUSION GENERALE

En somme, nous pourrons retenir que deux choses essentielles font l’objet de ce colloque :

  1. La première est une prise de conscience collective de l’urgence de l’élaboration d’une « ratio formationis inculturée » qui prendra en compte le sujet propédeute et sa destinée.
  2. La deuxième se veut un travail concerté et dynamique entre tous les acteurs de la formation, particulièrement les formateurs de la Propédeutique et ceux des grands Séminaires afin d’accomplir cette tâche de récupération du passé du sujet à former dans son présent par ce qui est encore à venir et qu’il imagine.

Le secrétariat.