samedi 25 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Pastorale de la > Jeunes > Informations > D’OU VIENNENT LES

D’OU VIENNENT LES CARDINAUX ?

L’origine du mot cardinal viendrait de l’adjectif latin cardinalis , lui-même issu de cardo , signifiant « pivot » : aux premiers siècles de la chrétienté, on désignait ainsi les clercs attachés à une paroisse ou à une diaconie, terme qui est resté pour désigner le clergé du seul diocèse de Rome.

Aujourd’hui encore, les cardinaux sont toujours répartis en trois « ordres » : cardinaux-diacres (titulaires d’une diaconie) ou cardinaux-prêtres (titulaires d’une paroisse romaine), auxquels s’ajoutent les cardinaux-évêques (titulaires d’un diocèse de la banlieue de Rome, dits suburbicaires) : un rattachement fictif au diocèse de Rome – tous les cardinaux sont obligatoirement ordonnés évêques – qui permet de manifester le lien spécial entre le pape et les cardinaux. Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris, est ainsi cardinal-prêtre du titre de Saint-Louis des Français, c’est-à-dire curé en titre de la paroisse romaine Saint-Louis-des-Français (même si un autre prêtre exerce de fait cette fonction).

Le Sacré Collège est présidé par un doyen qui n’est pas le plus âgé des cardinaux mais un des cardinaux-évêques, élu par ses pairs puis nommé par le pape (actuellement le cardinal italien Angelo Sodano) et secondé par un vice-doyen (actuellement le cardinal français Roger Etchegaray). Les cardinaux les plus anciens de chaque ordre (cardinal protoprêtre et cardinal protodiacre) ont également des charges particulières : c’est ainsi au cardinal protodiacre (actuellement le Français Jean-Louis Tauran) qu’il revient d’annoncer, à l’issue du conclave, le nom du nouveau pape.

Le pape peut aussi choisir (notamment pour protéger celui qui est créé cardinal quand il vient d’un pays où l’Église est persécutée) de créer un cardinal in pectore (dans son cœur) c’est-à-dire de tenir son nom secret. Lorsque son nom est rendu public, le cardinal en question retrouve sa place dans le Sacré Collège à compter du jour de sa reservatio . Mais il peut arriver que le pape meure sans que le nom de l’élu soit connu, y compris de lui-même (ce qui est arrivé pour le cardinal créé in pectore en 2003 par Jean-Paul II).

NICOLAS SENÈZE

Quel est le rôle des cardinaux ?