jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > DEBUT DES CONGREGATI

DEBUT DES CONGREGATIONS

Début des congrégations générales au Vatican

Plus de 200 cardinaux du monde entier, électeurs et non électeurs, se sont rassemblés lundi pour la première congrégation générale. Elle a débuté à 9 h30 dans la Nouvelle Salle du Synode au Vatican, près de la Salle Nervi, celle des audiences générales. Premiers échanges, et premières décisions pratiques pour l’organisation du Conclave.

Bernard Decottignies

Qu’ils soient tous arrivés ou non, les cardinaux déjà présents à Rome se sont retrouvés pour la toute première congrégation générale. La seconde est prévue à 17 heures. Elles devraient se poursuivre toute la semaine, et permettre aux cardinaux de se rencontrer, pour certains de mieux faire connaissance, d’échanger sur les défis auxquels fait face l’Eglise, avec à terme le souci de faire émerger le profil idéal du prochain Pape, et donc de décider alors de la date d’ouverture du Conclave, dernière étape cruciale, celle de l’élection du successeur de Benoît XVI.

Un Conclave qui ne sera convoqué (par vote sur la date) que lorsque tous les électeurs seront présents. 115 sont annoncés. C’est aussi en "Congrégation générale" que sera donné le feu vert à l’aménagement de la Chapelle Sixtine, siège du conclave, qui sera alors fermée aux touristes. C’est toujours lors de ces réunions à huis-clos que sont prises jour après jour d’autres décisions techniques pour l’organisation du Conclave. Des réunions indispensables. Car, rappelons-le, l’élection d’un Pape n’est précédée d’aucune campagne électorale.

Aucun cardinal ne se présente comme candidat, et c’est donc à la faveur des rencontres, des discussions, de certains exposés, que certaines personnalités vont s’imposer. Beaucoup d’encre a déjà coulé dans les médias : l’âge sera-t-il déterminant ?, le continent ?, les lourds dossiers de la lutte contre la pédophilie et de Vatileaks vont-ils peser ? Quel sera l’influence des cardinaux de la Curie ? Les clivages souvent avancés, entre cardinaux progressistes et conservateurs sont-ils dépassés ? Beaucoup de questions pour autant d’arguments qui entreront certainement en jeu, mais il serait hasardeux de trop s’y arrêter. Et prématuré. Mais surtout, ne l’oublions pas, l’élection d’un Pape relève de Dieu.