jeudi 21 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > DISCOURS DE Mr. (...)

DISCOURS DE Mr. HOSSOU EMALIN EPIPHANE

A l’issue de la messe "corps présent" célébrée le 14 août 2001 en la cathédrale de Porto-Novo, sur les précieux restes du Père Thomas Houéssou Mouléro DJOGBENOU, un de ses neuveux a prononcé le discours suivant.

Excellence, Mgr Michael BLUME , Nonce apostolique près le Bénin et le Togo Excellence, Monseigneur René-Marie EHOUZOU, Evêque de Porto-Novo Révérends Pères, Révérendes Sœurs. Peuple de Dieu accouru de partout. Chers Frères et Sœurs en Christ.

Au nom de la grande famille DJOGBENOU et des familles alliées, je vous salue. Je ne prononcerai pas l’oraison funèbre de notre Père en Christ. Des voix plus autorisées que la mienne l’ont fait. Cependant j’emprunte au Psalmiste ces paroles fortes qui caractérisent l’apostolat du Père Thomas Houéssou Mouléro DJOGBENOU.

« Seigneur, je n’ai pas le cœur fier ni le regard ambitieux ; Je ne poursuis, ni grands desseins, ni merveilles, qui me dépassent. Non ! Mais je tiens mon âme tranquille et silencieuse ; Mon âme est en moi comme un enfant, comme un petit enfant contre sa mère. » Psaume 13O

Louons le Seigneur des Seigneurs, Don du Père, du Fils et du Saint Esprit. Grâces et louanges Te soient rendues en ce grand jour voulu par Toi, par ton Eglise, par l’Eglise-Famille du Bénin du Nord au Sud, d’Est en Ouest et notamment par l’Eglise-Famille du Diocèse de Porto-Novo.

J’adresse de sincères remerciements à tout le Clergé du Bénin, digne héritier dans le Sacerdoce de la graine mise en terre en ce jour béni du 15 Août 1928 et qui a donné des fruits en abondance et en qualité.

Merci à toutes les autorités administratives et politiques non seulement pour leur présence à cet événement du souvenir et de la vénération mais pour leur implication dans sa réalisation.

Grand et sincère merci à vous Excellence Monseigneur René-Marie EHOUZOU. Grâce à vous tous, la prophétie du Père Thomas Houéssou Mouléro DJOGBENOU se réalise aujourd’hui, 36 ans après son rappel à la félicité de Dieu.

« Je serai parti, vous ferez de moi ce que vous voudrez » avait-il prédit. Et ce que nous voulons ardemment, de toute notre âme, s’accomplit en ce jour.

Nous ne savons comment remercier Notre Unique Sauveur, sinon par la glorification de son très Saint Nom.

Lors du Centenaire de l’Eglise Sainte Thérèse d’Avila de Kétou, son Excellence Monseigneur Marcel AGBOTON avait dit avec justesse et à propos : « Père Mouléro appartient à l’Eglise et non à la famille de sang ». Il nous avait demandé de commencer à l’invoquer dans nos prières. J’ajouterai dans nos ’’cœur à cœur’’ avec l’Unique Médiateur, le Christ.

La célébration d’aujourd’hui nous réconcilie avec nous-mêmes, avec la mémoire de notre vénérable Père et celle de notre fraternité dans le Christ.

Que notre Très Chère Maman du Ciel, la Vierge Marie, Mère de l’Eglise remercie avec nous en ce jour, mêlé de Magnificat, son Fils, notre Unique Rédempteur.

Qu’elle nous aide à être fidèles à notre baptême, en l’Eglise et dans l’Eglise-Famille du Bénin.

Le Père MOULERO Thomas DJOGBENOU aimait à chanter : « Le Seigneur est mon Père, mon seul appui… » En son honneur, entonnons ce cantique.

Le Seigneur est mon Père, mon seul appui Je me repose et j’espère toujours en lui

Dieu, qui donnes aux bois la verdure Aux passereaux leur nourriture Aux roses des champs leur couleur Dieu qui sur chaque créature Répand sa bonté sans mesure Pourrait-il oublier mon cœur

Père Mouléro Thomas Djogbénou, prie pour nous. Axaodi ! Amen ! Alléluia

Vive l’Eglise sans frontière Vive l’Eglise du Bénin Vive l’Eglise-Famille du Diocèse de Porto-Novo.

Je vous remercie.