jeudi 23 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Dimanche 4 Décembre

Dimanche 4 Décembre 2011, deuxième dimanche de l’avent Année B

Dimanche 4 Décembre 2011, deuxième dimanche de l’avent B

Nous écoutons en ce deuxième dimanche de l’avent la voix des prophètes Isaïe et Jean Baptiste « préparez le chemin du Seigneur, aplanissez sa route ». Le Seigneur vient mettre fin à l’exil, Il revient de sa colère, dans la gloire Il conduit son peuple à Jérusalem ; Il console son peuple : « consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu ». Cette venue doit être préparée dans la patience nous dit Saint Pierre dans sa deuxième lettre afin que tout soit renouvelé. Dans la patience Jean Baptiste nous invite à la conversion et à contempler la figure de Celui qui vient et qui est plus fort que lui. Son baptême conduit à celui de Jésus qui baptisera dans l’Esprit Saint. Celui qui est plus fort que Jean Baptiste annoncera la Bonne Nouvelle à tous les hommes, c’est la nouvelle qui définit la foi chrétienne, la présence de l’action de Dieu auprès des hommes. L’Evangile de Marc dans son début non seulement montre la divinité du Fils et annonce un chemin de conversion. Il nous invite à regarder le témoignage de Jean Baptiste quand il proclame la venue du Messie. Il ne va pas à Jérusalem au milieu de la foule et du bruit. Bien au contraire, il va au désert ; il est « en tenue de désert » ; il se nourrit de ce que le désert veut bien lui donner, des sauterelles et de miel sauvage. Comme lui, nous sommes tous appelés au désert. L’important c’est de se réserver des moments loin du bruit et de nous mettre dans un état qui favorise la réceptivité du cœur. Dieu vient à notre rencontre. Il frappe à notre porte et il attend de nous une réponse libre et aimante. Nous sommes envoyés pour préparer les chemins du Seigneur. L’espérance sera notre guide. Nous rencontrerons peut-être des personnes écrasées par le poids des difficultés de toutes sortes. A travers ce temps passé au service des autres, nous contribuons à rendre le monde plus humain. Mais il y a une chose que nous ne devons pas oublier : c’est le Christ qui nourrit notre espérance en nous donnant son Esprit de force et de persévérance. Il y a tant de montagnes à abaisser et de passages tortueux à rendre droits. .