dimanche 22 octobre 2017



A c t u a l i t é s
samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)


En vrac !
mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Dimanche 4 Septembre

Dimanche 4 Septembre 2011, 23è dimanche du temps ordinaire

Dimanche 4 Septembre 2011, 23è dimanche du temps ordinaire

La liturgie de ce dimanche nous invite à la correction fraternelle dans l’amour. Car la communauté chrétienne est une communauté fraternelle. Le thème de la fraternité s’accorde aussi avec la première lecture tirée du livre du prophète Ezéchiel : chacun est responsable du salut de son frère. Un frère, c’est celui qui fait partie de la même cellule familiale, père, mère, enfants. Dans le monde oriental, c’est l’ensemble des cousins qui font partie de la même tribu. Mais pour l’Evangile, c’est beaucoup plus. C’est toute la communauté des croyants. Au jour de notre baptême, nous sommes devenus des enfants de Dieu. Nous sommes devenus des frères et sœurs en Jésus Christ. Nous chrétiens, nous sommes membres de la même famille de Dieu qui s’appelle l’Eglise Où nous sommes appelés à vivre la fratenité dans le pardon trait distinctif de la fraternité chrétienne. Le chrétien n’oppose pas l’offense à l’offense, la médisance à la médisance mais répond au mal par le bien, à la haine par le pardon, au rancoeur par la douceur. La vie chrétienne, c’est précisément la docilité au Christ qui est amour, paix, humilité. Dans l’évangile Jésus insiste sur un aspect lié au pardon qui est la correction fraternelle, un devoir qui naît de l’amour. La démarche vers le frère qui a péché doit toujours être avec le Christ en nous, avec beaucoup de délicatesse et beaucoup d’amour. Nous nous adressons à ce frère seul à seul. Il est hors de question de lui faire honte devant tout le monde. Si la démarche n’aboutit pas, le Christ nous invite à agir comme le médecin qui fait appel à un ou deux confrères. A plusieurs, on arrivera peut-être à mieux persuader le pécheur. S’il refuse de les écouter, nous le dirons à la communauté de l’Eglise. Elle va tout faire pour le porter dans sa prière et le ramener vers Dieu. S’il refuse d’écouter la communauté considère-le comme le païen et le publicain. Ce n’est pas la condamnation finale. Il faut entrer dans une nouvelle étape d’amour et d’évangélisation envers ce frère-là.