mardi 19 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Enfin consacrée (...)

Enfin consacrée !

La communauté chrétienne catholique de la Paroisse Sainte Anne d’Attakè a vécu le samedi 13 août 2016 un double évènement. Il s’agit en effet de la célébration de ses 75 ans d’existence couplée avec la consécration de la nouvelle église. Ce fut un véritable moment d’action de grâces pour les fidèles du diocèse de Porto-novo. La messe a été concélébrée par 5 évêques dont Aristide Gonsalo, entouré des prêtres du diocèse

La cérémonie de la consécration a été rehaussée par la présence de plusieurs personnalités du monde religieux et politique. L’évêque de Porto-Novo a reçu le soutien remarquable de l’archevêque de Cotonou, Antoine Ganyè, celui de Parakou, Pascal N’Koué, des évêques de Lokossa, Victor AGBANOU et de Djougou, Paul Viera . Il faut aussi noter la présence du Président de l’Assemblée nationale, Me Adrien Houngbédji, celle du Président de la Cour Constitutionnelle, Théodore Holo, du ministre des affaires étrangères, Aurélien AGBENONCI, représentant le Chef de l’Etat, des responsables des autres confections religieuses, de plusieurs autres personnalités et une foule anonyme de fidèles catholiques estimée à plus de 3.000. La grande mobilisation notée était à la mesure de l’importance historique de l’évènement.

Démarrée en effet en 1964 par le Révérend Père Michel Houngbédji, la construction de la nouvelle église d’alors, fut arrêtée en juin 1972 suite à un drame survenu sur le chantier. Trois ouvriers y ont laissé la vie. Cette situation avait plongé l’église famille de Porto-Novo dans un deuil profond. Tout en pleurant leurs braves fils, les fidèles de l’église de Sainte Anne ont nourri et entretenu l’espérance, celle de voir un jour achever la maison de Dieu. 52 ans après, Dieu a exaucé la prière de son peuple.

C’est cette église achevée que l’évêque de Porto-Novo a consacré pour la gloire de Dieu. Dans son homélie, Mgr Aristide Gonsallo a béni le Seigneur pour ce jour saint qui inaugure une nouvelle dimension de la vie spirituelle des fidèles de l’église de Sainte Anne qui bénéficient d’un joyau construit de la main des hommes de génération en génération. C’est un lieu de mémoire a-t-il témoigné parce que riche d’histoire. Il a donc salué tous les ouvriers de ce chef d’œuvre et en premier les missionnaires qui ont su semer en terre la semence de cette église. Ensuite le prélat a expliqué le sens et la portée de la consécration d’une église. Il a insisté sur les différentes parties de l’église à savoir le tabernacle et sa lumière rouge, la statue de la Vierge Marie mais surtout l’autel. Selon le prélat, l’autel est le cœur de l’église, c’est la mémoire vivante du don de Dieu. Il a rappelé à ce sujet l’histoire de Noé et d’Abraham qui ont aspergé et mouillé l’autel d’eau. Mais le moment le plus pathétique qui aura retenu l’attention des fidèles fut l’inflammation de l’autel après y avoir déposé les reliques du saint de notre temps, Jean-Paul 2. A la suite du Mgr Gonsallo, le père Paul Akplogan, le curé de cette paroisse s’est confondu en remerciement. Il a remercié tous les donateurs qui l’ont accompagné dans cette œuvre divine. Il faut indiquer que pour tirer les grâces découlant de cette consécration, il y a été célébré le dimanche 14 août 11 mariages et le lundi 15 août le baptême d’environ 140 enfants. La fête a été très belle

Fortuné AGUEH,

Fidèle de la paroisse.