vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > FETE DE LA CHARITE

FETE DE LA CHARITE AUX PIEDS DE LA CROIX GLORIEUSE A PORTO-NOVO.

Pèlerinage et fête de la Caritas à la Sainte Croix de Gbodjè Porto-Novo

« Quand j’aurai été élevé de la terre, j’attirerai à moi tous les hommes. » Effectivement, la Sainte lumineuse Croix a rassemblé des centaines de pèlerins au sanctuaire de Gbodjè dans le diocèse de Porto-Novo. Déjà très tôt, dans la matinée du 14 Septembre, en plus de ceux qui ont passé la nuit pour l’adoration, les fidèles, venus de tous les coins du diocèse, ont pris d’assaut la place du sanctuaire pour honorer la Croix Victorieuse.

Déjà à 8h, les prêtres étaient disponibles pour conférer le sacrement de la Réconciliation aux fidèles qui ont pu bénéficier de la miséricorde et du pardon de Dieu jaillis de la Croix.

A 9h 30, tous – fidèles, prêtres religieux et religieuses – sétaient déjà prêts pour la grande et solennelle célébration eucharistique en l’honneur de la Croix Glorieuse.

L’Evêque, les Vicaires Généraux et Episcopaux, les curés doyens revêtus de la couleur liturgique, les prêtres en couleur de fête se sont mis en procession pour la sainte messe qui a regroupé de nombreux pèlerins, les religieuses de diverses congrégations, les séminaristes et de nombreux nécessiteux dont c’est la fête.

Présidée par son Excellence Monseigneur René-Marie EHOUZOU, l’ordinaire du lieu, l’Eucharistie a été soigneusement organisée par la commission de la liturgie et animée par la coordination des chorales : Ajogan, Yorouba, Hanyé et Grégorienne.

Dans son homélie, Monseigneur a souhaité joyeux anniversaire aux prêtres ordonnés un 14 septembre avant d’exprimer sa joie de voir les prêtres, les diacres, les religieuses, les séminaristes et les fidèles venus nombreux l’entourés au pied de la croix Glorieuse. Substantiellement, il a présenté une belle théologie de la croix : « le mystère de la croix, c’est le mystère du salut car elle est le premier signe du salut qui nous configure au Christ. La croix est la source de la réconciliation, de la communion, du pardon, de la justice et de la paix dans les familles, les mouvements, fraternités et associations, dans les cœurs des chrétiens en particuliers et de l’humanité en générale. La croix victorieuse est le miroir qui nous fait découvrir le visage du Christ dans nos frères et sœurs qui souffrent. La victoire de la croix du Christ se manifeste chaque fois quand une main secourable s’offre et s’ouvre pour aider ceux et celles qui sont dans le besoin ; quand les mains et les cœurs accueillent les bébés abandonnés pour les pouponnières ; quand certaines personnes ramassent les malades mentaux dans les rues pour les diverses maisons de soins. La croix glorieuse est le signe de la mission afin que la voix du Christ résonne dans celle du missionnaire. » La traduction de cette méditation sur la croix glorieuse dans diverses langues liturgiques (gun et yorouba) du diocèse a permis à chacun des pèlerins de garder et de méditer dans son cœur et dans toute sa vie ce message très fort de son Excellence.

A la fin de la messe, l’action de grâce de chaque paroisse en faveur de nos frères et sœurs nécessiteux a été le grand signe manifeste de l’amour du Christ à leur endroit. Tout le diocèse s’est mobilisé, avec leur soutien en nature et en espèce pour nourrir et vêtir les amis du Seigneur. Personne n’a été indifférent à ce geste d’amour : l’Evêque, les prêtres, les religieux et religieuses, les séminaristes, bref, tout le monde s’est montré solidaire et amis des ‘’anawim’’.

Avec les divers dons en nature (sacs de riz, de gari, de maïs, des bidons d’huiles, des cartons du sucre, des balles de vêtement, des pains de savon etc…) et en espèces (un total de 2.888.900 F CFA), le diocèse peut donc voler au secours des sinistrés.

Avec la bénédiction solennelle du Père Evêque, les fidèles sont rentrés comblés de grâces et sont convaincus qu’après la croix il y a toujours la gloire.

Père Georges Willibrord GAYET