lundi 21 août 2017



A c t u a l i t é s
mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)

vendredi 14 juillet 2017
Gangban, arrondissement de la commune d’Adjohoun.

mardi 11 juillet 2017
Les vacances ayant commencé, plusieurs (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > Grande veillée euchar

Grande veillée eucharistique pour le Synode sur la famille à Wadon

La Communauté de l’Emmanuel et le Renouveau Charismatique de Porto-Novo, ainsi que l’Ecole des Couples de Wadon ont organisé une grande veillée eucharistique pour soutenir la fin des travaux du Synode sur la famille, sur la paroisse Sacré-Cœur de Wadon.

Ils sont venus nombreux ce jeudi 16 octobre participer à cette belle veillée, dans une ambiance joyeuse et priante.

Au cours de la veillée, alors que l’opinion publique se focalise sur les sujets de la communion pour les divorcés remariés et de la place de l’homosexualité dans l’Eglise, suite à la publication du rapport intermédiaire rendu public par le Cardinal Péter Erdo , le père Nestor ATTOUMATOUN, curé de Wadon a rappelé les objectifs beaucoup plus larges de ce Synode sur la famille : Comment l’Eglise doit-elle se situer face aux évolutions qui affectent la famille dans notre société contemporaine ? Comment apporter la Bonne nouvelle de l’Evangile dans les situations familiales souvent marquées par la souffrance : chômage, divorce, enfants en perte de sens de la vie, veuvage, stérilité etc… ?

Les défis rencontrés par l’Eglise aujourd’hui sont multiples et cruciaux. Par exemple : aider les jeunes à retrouver le sens de l’engagement, aider les couples à vivre la beauté du sacrement du mariage dans une société où le divorce est banalisé, aider les familles à porter ceux qui sont considéré comme inutiles à la société (personnes âgées, malades, chômeurs…) et qui souvent perdent le goût de vivre, aider les parents à transmettre la foi à leurs enfants, donner aux couples le sens de l’ouverture à la vie… Il s’agit pour l’Eglise mère de Miséricorde, d’aider, d’encourager mais aussi de consoler et soigner.

Dans une interview exclusive réservée aux journaux jésuites et publiée aujourd’hui, le Saint Père partage sa vision d’une Eglise miséricordieuse. Cet extrait semble bien illustrer les raisons et les objectifs du Synode sur la famille :

« Je vois clairement que ce dont l’Eglise a le plus besoin aujourd’hui, est une capacité de guérir les blessures et de réchauffer les cœurs des fidèles. Cela demande de la proximité. Je vois l’Eglise comme un hôpital de campagne après la bataille. Il est inutile de demander à une personne sérieusement blessée, si elle a trop de cholestérol ou trop de sucre dans le sang ! Il faut guérir ses blessures. Après, on pourra parler du reste. Guérir les blessures, guérir les blessures… Et il faut commencer par le début. L’Eglise s’est parfois enfermée dans de petites choses, des règles étriquées. Le plus important est la première proclamation : Jésus-Christ vous a sauvé. … Dans le ministère pastoral, nous devons accompagner les personnes et guérir leurs blessures. Comment nous occupons-nous du peuple de Dieu ? Je rêve d’une Eglise qui soit mère et bergère." Pape François

Le Synode s’achève aujourd’hui, avec la béatification du pape Paul VI, ardent défenseur de la famille et de la vie, auteur de l’encyclique « Humanae vitae ». Un deuxième Synode sur la famille se déroulera au mois d’octobre 2015. Confions dés à présent le bon déroulement de ces futurs travaux à l’intercession du Bienheureux Paul VI.

Père Nestor ATTOMATOUN