lundi 18 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Homélie du Nonce (...)

Homélie du Nonce Apostolique à l’occasion de l’ordination épiscopale de S.E.R. Mgr François Gnonhossou, S.M.A. Evêque de Dassa-Zoumé

Référence des textes

- 1 Rois 3, 4-10
- Ph 4, 4-7
- Luc 4, 16-22]

Excellence Monsieur le Président de la République et Madame la Première Dame ;

Cher Mgr François ;

Excellences les Evêques et l’Administrateur Apostolique du Bénin ;

Excellences les Evêques venus de l’extérieur ;

Cher Monseigneur Benoit Goudoté, Ex Administrateur Apostolique de Dassa-Zoumé ;

Révérend Père Fachtna O’Driscoll, Supérieur Général de la SMA ;

Madame et Messieurs Présidents des Institutions de la République ;

Mesdames et Messieurs Membres du Gouvernement ;

Honorables Députés à l’Assemblée Nationale ;

Autorités Civiles, Administratives et Traditionnelles ;

Leaders et Représentants des Religions diverses ;

Révérends Pères, Révérends Frères et Révérendes Sœurs ;

Chers Frères et Sœurs du Diocèse de Dassa-Zoumé,

Frères et Sœurs venus de partout pour bénir Dieu en ce grand jour,

Je vous salue tous !

1. Dans le psaume d’aujourd’hui, nous lisons : « Je t’offrirai un sacrifice d’actions de grâces, et j’invoquerai le nom du Seigneur » (Ps. 116, 17). C’est avec ces paroles du psalmiste que nous voudrons exprimer la joie de toute la communauté diocésaine de Dassa-Zoumé pour le don d’un nouvel Evêque. Cette solennelle liturgie eucharistique marque sans aucun doute un moment fort et important pour toute l’Eglise catholique du Bénin et, bien sûr, particulièrement pour ce Diocèse qui attendait son nouveau Pasteur depuis longtemps. Le mandat pontifical (la Bulle), lu au début de cette cérémonie, met en évidence les liens étroits de communion avec le Successeur de l’Apôtre Pierre et l’Eglise universelle.

2. La Parole de Dieu qui été proclamée nous prépare à entrer dans l’esprit de cette liturgie solennelle de consécration épiscopale. Dans la première lecture, le roi Salomon a manifesté sa sagesse et sa vertu à l’apparition qu’il a eue au Sanctuaire de Gabaon. Il n’a pas demandé à Dieu une longue vie pour lui-même, ni l’honneur, ni la richesse, ni l’élimination de ses ennemis, mais un cœur attentif pour savoir gouverner le peuple de Dieu et discerner le bien et le mal.

Cher frère François, l’épisode de Salomon vous invite à réfléchir attentivement à la haute responsabilité ecclésiale à laquelle vous êtes appelé : à veiller, guider, aider et conduire le troupeau qui est confié à votre charge, avec sagesse, patience, dévouement et charité. Votre critère ultime et la motivation pour votre nouveau ministère ne doivent pas être l’honneur et le prestige personnel ; c’est plutôt un ministère imprégné d’humilité, de disponibilité, de générosité et de service. Ecoutez le Saint Père le Pape François : « Ce ministère n’est donc pas une position de prestige, un honneur ... mais un vrai service qui s’accueille dans l’obéissance, non pour s’élever, mais pour s’abaisser » (Pape François, Audience Générale, 5 novembre 2014) ; et ce qu’il vous a écrit dans la Bulle de votre nomination : « Vous avez été choisi pour être Successeur des Apôtres en cette portion du Peuple de Dieu à Dassa-Zoumé pour aimer, servir et guider votre brebis ».

Comme votre devise épiscopale le dit : « Servus tuus in medio popoli » (« Ton serviteur au milieu du peuple »), suivez toujours l’exemple du Bon Pasteur, qui connaît ses brebis, qui est connu d’elles et qui, pour elles, n’a pas hésité à donner sa vie (cf. Pape François, Homélie, Ordination épiscopale, Basilique Saint Pierre, Vatican, 24 octobre 2013).

A l’instar du Prophète Isaïe (cf. Is 61,1-2) et de Jésus aussi, auxquels le texte évangélique fait référence, l’Esprit du Seigneur est sur vous parce que le Seigneur vous consacre par l’onction. Il vous envoie porter la bonne nouvelle à vos fidèles, apporter aux opprimés le réconfort et la libération, et annoncer la bonne nouvelle à tous.

Rappelez-vous ! Jésus, le Messie, le modèle des pasteurs, ne devait pas libérer le peuple (d’Israël) de l’autorité romaine, avec le pouvoir et les armes (violence), comme l’attendait le peuple, mais de leurs péchés et de toute forme d’oppression, et avec amour et finalement la croix. Il nous a donné un exemple à suivre dans le gouvernement et le service de son peuple.

3. Chères frères et sœurs, dans un instant, à votre nouvel Evêque, il sera solennellement demandé d’assumer la tâche d’édifier l’Eglise, de prêcher et de témoigner à tous, la bonne nouvelle, de sanctifier et de guider le Peuple de Dieu vers le salut et de veiller avec amour, comme bon pasteur, sur tout le troupeau de Dassa.

Jour de grâce et d’action de grâce ! Jour de fête et de joie ! Comme dit Saint Paul, dans la deuxième lecture, tirée de sa Lettre aux Philippiens. L’apôtre des gentils a invité les Philippiens à se réjouir, malgré le fait qu’ils étaient dans une situation difficile. Paul était en prison et les convertis Philippiens étaient persécutés pour leur foi. Pourtant, pour Paul, ils avaient des raisons d’être heureux. Les raisons d’être heureux ne sont pas toujours ce que nous pensons ou croyons, comme la liberté, le plaisir, le pouvoir, la richesse, etc. Bien sûr, ces faits pourraient, à juste titre, rendre heureux mais le vrai bonheur se trouve dans le Seigneur.

Réjouissez-vous, mes frères et sœurs de l’Eglise famille de Dassa - prêtres, religieux, religieuses et fidèles laïcs - Réjouissez-vous parce que le Seigneur est avec vous. Réjouissez-vous parce qu’il vous a donné un pasteur pour vous accompagner quotidiennement dans vos joies et vos peines. A partir de ce moment solennel, Monseigneur François est avec vous comme votre père. C’est précisément en lui qu’est visible le lien de votre Eglise particulière avec les apôtres et avec toutes les autres communautés ecclésiales, unies avec leurs Evêques et le Pape dans l’unique Eglise du Seigneur Jésus le Christ (cf. Pape François, Audience Générale, 5 novembre 2014).

Monseigneur François même vous y invite avec ces paroles de Saint Paul, « soyez toujours dans la joie du Seigneur.… Soyez dans la joie. Que votre sérénité soit connue de tous les hommes…. Ne soyez inquiets de rien, mais, en toute circonstance, dans l’action de grâce priez et suppliez pour faire connaître à Dieu vos demandes. Et la paix de Dieu, qui dépasse tout ce qu’on peut imaginer, gardera votre cœur et votre intelligence dans le Christ Jésus ».

Cette invitation à la joie est un appel au salut qui part du renouvellement intérieur, qui devrait être partagée avec les autres, en particulier avec ceux qui sont dans la tristesse et privés de la joie. Nous pensons à ceux, dans certaines régions du monde, dont la vie est terrorisée et ceux qui vivent la tragédie de la guerre. Quelle joie peuvent-ils vivre ? Nous pensons également à des personnes malades et solitaires parmi nous, qui, en plus d’avoir le mal physique, souffrent dans l’esprit, aussi souvent qu’ils se sentent abandonnés. Comme l’a dit le Pape Benoît XVI, nous ne pouvons pas partager la joie avec eux, sans nous soucier de leur souffrance (cf. Benoît XVI, Discours avant l’Angelus, 3ème dimanche de l’Avent, Vatican, 17/12/06).

4. Avant de terminer, je voudrais vous donner, cher frère Monseigneur François, un dernier conseil. Comme le disait récemment le Pape François aux Evêques coréens en Visite ad Limina (Vatican, 12 mars 2015), puissiez-vous être proche de vos prêtres : soyez un vrai père, qui cherche non seulement à exhorter et à corriger, mais plus encore à les accompagner dans leurs difficultés et dans leurs joies. Je vous prie de bien vouloir renforcer la sollicitude et la communion avec l’entier peuple de Dieu dans votre charge, commençant par ces premiers collaborateurs, vos prêtres (cf. Presbyterorum Ordinis, n. 7), qui sont à la fois vos fils et vos frères/amis (cf. Jn 15,15 ; Lumen Gentium, n. 28), mais aussi avec les religieux/religieuses, et les fidèles laïcs. Avec une attitude paternelle et accueillante, vous devrez aller « devant le troupeau, pour indiquer la route, au milieu du troupeau, pour le garder uni, derrière le troupeau pour éviter que quelqu’un ne reste en arrière… » (cf. Cardinal Marc Ouellet, Préfet de la Congrégation pour les Evêques, L’Osservatore Romano, 23 Juliet 2014).

Et à vous chers Fils et Filles de l’Eglise de Dassa-Zoumé, au nom du Saint-Père, je vous prie d’accueillir et de soutenir votre nouvel Evêque pour qu’il puisse vous nourrir avec paroles, actes et exemples de vie. Priez afin qu’il soit un pasteur fidèle, sage et prudent, selon le cœur de Jésus, le Bon Pasteur, qui a donné sa vie pour ses brebis.

Je profite de cette occasion pour exprimer publiquement gratitude à Mgr. Ganyé, premier Evêque de Dassa-Zoumé, pour son soin pastoral de ce Diocèse pendant quinze ans, soin qu’il a continué à apporter depuis Cotonou après son transfert, jusqu’à la nomination du nouvel Administrateur Apostolique.

C’est aussi l’occasion de dire merci, au nom du Saint Père, à Monseigneur Goudoté, qui a dû faire des sacrifices, mettant à l’écart des projets personnels, pour assumer la charge d’Administrateur Apostolique depuis août 2013. Cher Monseigneur, le Seigneur vous récompensera abondamment pour votre service à cette Eglise famille.

Je remercie aussi les Pères SMA pour le don de leur confrère au service de ce Diocèse.

Chers frères et sœurs, que la Vierge Marie, Notre Dame d’Arigbo, intercède pour vous tous ;

Qu’elle vous garde chaque jour sous sa maternelle protection ;

Qu’elle accompagne toujours le ministère de votre Père Evêque François ;

Que le Seigneur vous bénisse tous et toutes.

AMEN Mgr Brian U. Nonce apostolique Bénin / Togo