mardi 12 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > INCENDIE DANS LES

INCENDIE DANS LES LOCAUX DE LA CONFERENCE EPISCOPALE DE MALAWI

Un incendie s’est déclaré dans les locaux de la Conférence épiscopale du Malawi, détruisant les bureaux des évêques et les logements des prêtres. Il n’est pas exclu, selon le secrétaire général de l’épiscopat, le père Geoge Buloya, qu’il s’agisse d’un acte criminel.

Selon des détails fournis à l’association internationale Aide à l’Eglise en détresse (AED), le feu se serait déclaré, le 9 décembre dernier, dans la chambre d’un prêtre, se propageant ensuite dans les bureaux, déserts à ce moment-là et donc sans faire de victime. Le Père Buleya a souligné qu’à l’heure actuelle, il ne peut être donné aucune précision sur la cause de cet incendie, mais il pourrait cependant s’agir d’un acte criminel. Ces derniers temps, rapporte l’AED, il arrive que de plus en plus souvent des personnes ayant critiqué le gouvernement soient victimes d’incendies suspects.

L’Église catholique aurait récemment exprimé, et à plusieurs reprises, des critiques à l’encontre du gouvernement. Par ailleurs, la conférence épiscopale aurait publié l’année dernière une lettre pastorale dans laquelle elle reprocherait au gouvernement « de ne pas œuvrer pour le bien des hommes ». Depuis, a commenté le Père Buloya, « le rayon d’action de l’Église se serrait resserré ».

L’AED dit également disposer d’informations selon lesquelles la dernière assemblée plénière de la Conférence épiscopale du Malawi aurait été infiltrée par des « indicateurs » chargés de sonder l’Eglise. Situé au sud-est de l’Afrique, le Malawi compte près de 15 millions d’habitants, dont environ 4,6 millions de catholiques. Au total, presque 80 % de la population est chrétienne. Environ 13% des croyants sont musulmans, et quelque 7% se réclament des religions traditionnelles africaines.

Source : (ZENIT.org)