lundi 23 octobre 2017



A c t u a l i t é s
samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)


En vrac !
mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Autres articles > Invitation à prier

Invitation à prier pour le Burkina Faso

Vendredi 8 novembre sera une journée de jeûne et de prière en faveur des victimes des manifestations du 30 octobre 2014, annonce le cardinal Philippe Ouédraogo.

Il propose de prier, à la fin de chaque Eucharistie, un Pater, un Ave Maria et un Gloire au Père, puis réciter la prière pour le Burkina Faso que voici :

"Dieu notre Père, ce qu’il y a de meilleur dans ta création, c’est l’homme.

Tu l’as créé à ton image, afin qu’après le temps de sa vie terrestre, il jouisse d’un bonheur éternel auprès de toi.

Pour que notre pays soit le milieu de vie où nous obtenions cet unique nécessaire qu’est la vie éternelle, nous t’adressons cette prière :

accorde à notre pays du Burkina Faso les institutions qui lui garantissent le bien-être, la liberté et la paix :

accorde-lui avant tout des autorités religieuses et civiles qui se laissent guider par l’Esprit Saint ; afin qu’elles exercent leurs charges selon la justice et dans le seul souci du bien de tous.

Nous te le demandons par ton Fils, Jésus-Christ notre Seigneur.

Très Sainte Vierge Marie, priez pour nous.

Notre-Dame de Yagma, protégez notre pays.

Anges gardiens du Burkina Faso, veuillez sur lui."