dimanche 24 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Pastorale de la > Jeunes > Journées Mondiale > JDJ 2013 : ADJOHOUN

JDJ 2013 : ADJOHOUN VIBRE AU RYTHME DE LA JEUNESSE

Du 22 au 24 mars dernier, c’est plus de deux milles (2000) jeunes gens et jeunes filles qui, comme chaque année, ont répondu au rendez-vous des manifestations diocésaines marquant la journée mondiale de la jeunesse. En cette année de la foi c’est tout providentiel que les jeunes se soient retrouvés sur la paroisse d’Adjohoun dont le nom du saint patron est très suggestif : Etienne, un confesseur de la foi chrétienne, un martyr.

D’un martyr à d’autres

Il n’y avait pas mieux pour éveiller la foi des jeunes que de leur proposer des exemples de vie de foi authentique, surtout des modèles proches d’eux par la vie et la culture. C’est pourquoi, la projection cinématographique qui a suivi la caravane qui marquait notre présence dans la localité portait sur Les martyrs de l’Ouganda. Ils ont pu admirer des noirs comme eux, des jeunes comme eux, saisis par le Christ, fidèles serviteurs du roi, confessant leur foi jusqu’au bucher, intrépides devant la mort. Et le petit Kisito ne peut laisser personne indifférent ! L’exemple de ces jeunes gens nous interroge sur notre foi.

Jeune, ta foi pour la mission

Après la messe d’ouverture présidée ce samedi 23 par le Curé doyen d’Azowlissè, le Père Dieudonné ALANTEKPO, c’est sur ce thème que le Père Nicolas HAZOUME aida les jeunes à réfléchir.

JPEG - 20.7 ko
Messe d’ouverture
JPEG - 22.1 ko
Vue partielle
JPEG - 18 ko
Père Nicolas HAZOUME

Le cadre de l’Année la foi et le message du pape Benoit XVI pour la XXVIIIème Journée Mondiale de la Jeunesse, basé sur le précepte missionnaire (Mt 28,19) offrait les éléments nécessaires à la compréhension d’un tel thème. Avec Benoît XVI, nous aurons appris que la foi constitue l’adhésion personnelle à la révélation de l’amour gratuit et passionné que Dieu a pour nous et qui se manifeste pleinement en Jésus-Christ. Lorsqu’elle prend conscience de l’amour de Dieu qui s’est révélé dans le cœur transpercé de Jésus sur la croix, elle suscite à son tour l’amour... Quand nous laissons place à l’amour de Dieu, nous devenons semblables à lui, nous participons de sa charité même. Or la plus grande œuvre de charité est justement l’évangélisation, c’est-à-dire le service de la Parole. Il n’y a pas d’action plus bénéfique, et donc charitable, envers le prochain que rompre le pain de la Parole de Dieu, le faire participer de la Bonne Nouvelle de l’Evangile, l’introduire dans la relation avec Dieu… Ainsi il ne peut avoir de véritable croyant qui ne soit missionnaire.

La compréhension de la foi et de ses implications dans l’existence chrétienne a ensuite poussé les jeunes vers les panels prévus pour eux autour des thèmes : Foi et vocation, Foi et sexualité, Foi et mariage, Foi et emploi, Foi et sectes, Foi et prières, Foi et politique. Les riches débats ont dû être prolongés d’une heure de temps et pourtant les jeunes ne voulaient pas arrêter tant ils étaient intéressés.

JPEG - 18.6 ko
Panel FOI ET VOCATION
JPEG - 18.8 ko
Panel FOI ET SEXUALITE
JPEG - 20.2 ko
Panel FOI ET SECTES

Après la pause de la mi journée prière du chapelet et chemin de croix disposaient les cœurs à l’écoute de l’Administrateur apostolique, le Père Jean-Benoît GNAMBODE.

JPEG - 15.5 ko
Père Jean-Benoît GNAMBODE

Par un exercice de questions-réponses, il les a encore instruits sur des sujets divers : le contre témoignage du clergé, la peur des jeunes face au mariage, Banamè et le Père Mathias Vigan etc. Les angoisses et espoirs de la jeunesse ainsi exprimés ont été présentés au Seigneur dans la prière qui a suivi. Le Saint Sacrement fut exposé pour recevoir une louange d’adoration puis être le témoin de nos chants des vêpres solennelles. Le Saint Sacrement reposé offrait la transition du repas avant la soirée récréatives où les paroisses choisies ont rivalisé de talents pour égayer leurs frères.

Hosanna, béni soit celui qui vient au nom du Seigneur !

La liturgie des Rameaux et de la Passion devait être le point culminant de ces journées. Après la bénédiction des Rameaux, le cortège allègre, parti du calvaire à l’entrée de la localité, est venu échouer dans l’enceinte de la paroisse pour la messe.

JPEG - 18.2 ko
Bénédiction des rameaux
JPEG - 20.5 ko
Procession
JPEG - 16.4 ko
Messe solennelle

Tout s’est bien déroulé avec la note particulière d’un zindo pour un projet d’acquisition en vue de l’installation d’un siège de l’aumônerie diocésaine de la jeunesse. Cette première collecte à laquelle a répondu la majorité des paroisses a généré plus de 600 000 frs CFA. Puis l’Administrateur a donné rendez-vous à la jeunesse pour la prochaine édition à Sakété dans le cadre de ses 70 ans de création.

JPEG - 19.4 ko
Sans oublier...
JPEG - 18.2 ko
...les autres...
JPEG - 19.1 ko
...ambiances

Au total ces journées auront permis de toucher une fois encore du doigt la vitalité de l’avenir de l’Eglise. Le feu est sous la cendre : il suffit de l’attiser pour qu’il prenne et de le canaliser pour qu’il ne déborde.

Et maintenant « Allez, de toutes les nations faites des disciples.. »

Père Aurel AVOCETIEN