mardi 12 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > JEC-DANGBO : JOURNEE

JEC-DANGBO : JOURNEE D’ECHANGE ET DE PARTAGE

Pour clôturer ses activités de l’année 2011 et se raffermir à l’orée de la nouvelle année, les jeunes étudiants catholiques de Dangbo réunis au sein de la JEC Dangbo (Jeunesse Estudiantine Catholique), sous la direction de Mlle Rose FASSINOU en collaboration avec les Pères de la Paroisse Notre Dame de Lourdes de Dangbo ont organisé le Jeudi 29 Décembre dernier une journée d’échange et de partage à l’intention des jeunes de la paroisse.

Ouverte avec la messe paroissiale à 6h45min, cette journée ainsi bénie par le Seigneur portait elle le germe de la réussite. Après l’accueil et l’installation des participants, Marie fut associée à la journée par la récitation du chapelet.

Le premier enseignement avait pour thème : « L’engagement social du jeune : entre survie spirituelle et survie matérielle ». En charge de cet enseignement, le Père Edmond AVOCEFOHOUN, bien installé dans son rôle d’enseignant débute avec le constat fait chaque jour sur la réussite professionnelle. D’abord, il a catégorisé les jeunes selon qu’ils réussissent ou pas leur vie et comment ils y arrivent. Certains se font aider de moyens occultes alors que d’autres y arrivent simplement parce qu’ils se laissent conduire par la Providence divine. Les causes de cet état de fait se retrouvent, d’une part, dans notre culture où le divin est au centre de tout, ce qui entraine une dépréciation des capacités et potentialités personnelles. D’autre part, la corruption généralisée et toujours grandissante avec son corollaire de perte des valeurs et l’absence de modèles justifie également la situation. Les conséquences, course effrénée vers la richesse instantanée, la prolifération des messies-sauveurs et la culture des pensées négatives n’augurent pas d’un bon avenir pour la jeunesse. Mais en Jésus-Christ, nous avons la réponse car, il nous dit : « Mon frère, ma sœur, à quoi te sert-il de gagner l’univers si tu en venais à perdre ton âme ». Pour finir comme solution, il nous invite à un sens de l’effort, à concevoir l’emploi aussi hors des bureaux, mais surtout à une bonne vie de prière et à la fréquentation des sacrements. Les questions des intervenants ont permis de mieux comprendre le thème.

Après une pause-café, le second enseignement démarre vers 11h15min et reçu en bons maitres la Bergère diocésaine du Renouveau Charismatique Catholique, Mme Pierrette HOUNSINOU d’une part et le couple KINDOZANDJI Marius et Hélène d’autre part. L’enseignement porta sur l’importance de la prière pour réussir dans la vie. D’entrée de jeu, l’exposante émet ceci « Si tu n’as pas envie de prier, fait le sacrifice de prier » et déclare solennellement « il n’y a même pas d’antithèse quand on dit qu’il faut prier pour réussir » Après des explications, au moyen de témoignages et de passages bibliques les présentateurs ont confirmé le sujet pour amener les jeunes à y adhérer : avec la prière, on réussit dans la vie !

Avançant dans le temps, l’heure fut ensuite au repas-repos-jeux. Dans une ambiance on ne plus conviviale, chacun put assouvir sa faim et sa soif. Une preuve cette ambiance fut donnée quand le Père Aurel s’est mis à servir le bissap à chacun de nous. Divers jeux ont suivi auxquels tous prirent part. Mais déjà il faut s’arrêter pour répondre à l’activité suivante : A bâtons rompus.

Cette fois, ce fut un véritable moment d’échanges sur des questions tous azimuts. Toute l’équipe des formateurs était au complet pour y répondre. Les échanges ont porté sur divers sujets : la liturgie de l’Eucharistie, la nature et la fonction du prêtre, la prolifération des mystiques. Les réponses ont été apportées, des apports ont été faits par les participants et tous les visages rayonnaient de satisfaction à l’arrivée.

Une joyeuse chaine d’amitié clôtura la journée qui fut une belle réussite avec un programme simple et souple bien respecté, une organisation au-delà des capacités d’un non initié, une implication totale de l’Abbé Aurel et des divers invités.

S’il y a bien une chose vraiment déplorable, c’est la faible représentativité des jeunes de la communauté. On note là un manque crucial de dialogue entre les jeunes, élèves, étudiants, et autres. Regrettable n’est pas trop dire pour qualifier le fait que de telles organisations ne reçoivent pas la participation effective de tous les jeunes. Vivement que cela ne se reproduise plus.

Bravo JEC-Dangbo ! L’intention et l’action sont louables et que les bonnes résolutions prises à l’issue de telles initiatives fassent école auprès des sceptiques.

James ATTOLOU et Rose FASSINOU