lundi 16 octobre 2017



A c t u a l i t é s
lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)

mardi 26 septembre 2017
Créée en 1932, la communauté catholique de Zian, (...)

jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > JOUR DU SEIGNEUR > JEUDI SAINT

JEUDI SAINT

- Ex : 12, 1-14

- Ps : 115

- 1Co 11, 23-26

- Jn. 13, 1-15

chers amis, Fils et filles de Dieu

la célébration de ce soir marque de façon officielle le début des célébrations préparant à la Résurection du Seigneur. la Messe du Jeudi Saint communément appelés la Sainte Cène est très nécessaire dans la compréhension du mystère de la mort et la résurrection du Christ. c’est par amour que le Christ a pris l’irremplaçable risque de prendre la voie de la croix pour nous ouvrir la porte de la résurrection. Cet amour se manifeste déjà dans l’acte du dernier repas partagé avec les disciples.

L’évangile de ce jour nous montre cet esprit d’amour dans le simple mais combien grand geste du lavement des pieds. Contrairement aux synoptiques qui présentent le récit de l’institution de l’Eucharistie et par extension celle du sacerdoce, l’évangile de Jean nous présente un récit tout à fait différent : le lavement des pieds. Mais comment ne pas comprendre que le sacerdoce et même l’eucharistie est le signe visible d’un service incomparable dans la vie de l’homme.

Le lavement des pieds bien connu dans la culture juive est un service lié à la fonction d’un esclave et ne peut être exercé par un homme libre encore moins un maître. vous comprenez donc qu’en quittant ses vêtements, en se mettant à laver les pieds de ses disciples, Jésus se fait esclave de l’homme afin que l’homme puisse retrouver la dignité de fils de Dieu. Comme tout juif convaincu, Pierre a eu une réaction pertinente en s’opposant à l’acte de son maître mais cet exemple que Jésus donne devrait être le signal fort qu’il a donné à tous ceux qui se mettent aux service de son Eglise. Il déclare lui-même ceci : "c’est un exemple que je vous ai donné afin que vous fassiez vous aussi comme j’ai fait pour vous" . le testament que le Christ laisse à la veille de sa mort n’est donc pas seulement une parole qui se limiterait dans le "faites ceci en mémoire de moi" mais une parole et geste qui se traduit par le service des autres.

Nous voyons donc chers frères et sœurs que le service et l’Eucharistie sont les deux éléments qui tiennent et soutiennent les prêtres de Jésus Christ. le sacerdoce institué ence jour pourrait donc être défini comme eucharistie et service. François Xavier DURWELL n’a donc pas tort en définissant l’Eucharistie comme service. le prêtre comme tout chrétien d’ailleurs doit trouver dans le corps et le sang du Christ que nous partageons chaque jour le signe de l’amour insondable d’un Dieu qui se fait humble au milieu des hommes.

Nous devons donc à la suite du Christ être des hommes qui se mettent au service des autres dans un abandon et un désintéressement total afin de faire de chaque le serviteur des serviteurs. cet appel que le Christ nous lance cette nuit nous sera plus visible dans le sacrifice de sa vie par la mort et la mort sur la croix. puissions-nous profiter de ce temps de préparation à pâques pour revoir notre manière de servir les autres afin de nous préparer aux fêtes pascales qui sont là.

Que Jésus lui-même nous en donne la grâce.

Père Benoît-Olatoundji ODOUNSI, POBE