mardi 17 juillet 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > JOURNEE PORTES (...)

JOURNEE PORTES OUVERTES A L’EVECHE DE PORTO-NOVO

Le mercredi 23 Novembre 2011, juste après la visite du Pape Benoît XVI, qui a clôturé le jubilé des 150 ans d’évangélisation de du Bénin, le Renouveau charismatique du diocèse de Porto-Novo a initié une journée porte ouverte à l’intention des prêtres et des religieuses du diocèse dans l’enceinte même de l’évêché à l’occasion de ses noces de perles, 30 ans de vie renouvelée, qui se dérouleront le samedi 3 décembre prochain sur son site de Vakon.

Après le mot d’accueil du Père Nestor ATTOMATOUN, aumônier diocésain du mouvement, Monseigneur l’évêque lui-même, en Pasteur attentif, a donné une communication qui se voulait surtout comme un témoignage.

JPEG - 32.3 ko
Frère Jean PLIYA
Père Jacob AFFOGNON

Affirmant à la suite du Pape Paul VI que le Renouveau charismatique demeure un mouvement opportun pour l’Eglise d’aujourd’hui, Monseigneur a d’abord félicité le groupe pour avoir été au service de notre mission commune depuis trente années. Il a exprimé également sa reconnaissance pour la caravane d’évangélisation dont il a eu l’initiative et que le Renouveau Charismatique conduit avec un zèle remarquable. Et pour pérenniser cette heureuse pratique, chaque année, la caravane devra être opérante de l’Ascension à la Pentecôte. Monseigneur a commencé par exhorter les bergers à l’enracinement dans l’Eglise, à la collaboration avec les curés et à un vigilant discernement des esprits dont le critère essentiel d’identification est l’obéissance. « Mes bien-aimés, ne croyez pas à n’importe quel esprit. Voyez donc si les esprits viennent de Dieu, car un bon nombre de faux prophètes se sont présentés dans ce bas monde. Comment reconnaîtrez-vous l’Esprit de Dieu ? Tout esprit qui reconnaît Jésus comme le Christ venu dans la chair est de Dieu, et tout esprit qui ne reconnaît pas Jésus n’est pas de Dieu. Cet esprit est celui de l’antichrist dont on vous a dit qu’il va venir : il est déjà dans le monde. Vous, mes enfants, vous êtes de Dieu et vous avez vaincu ces gens-là, car celui qui est en vous est plus fort que celui qui est dans le monde. Eux, ils sont du monde, leur langage est celui du monde et le monde les écoute. Mais nous, nous sommes de Dieu. Celui qui connaît Dieu nous écoute, celui qui n’est pas de Dieu ne nous écoute pas. Voilà donc comment reconnaître l’esprit de la vérité et l’esprit de l’erreur. » (1 Jn 4, 1-6)

JPEG - 31 ko
Equipe d’animation
JPEG - 34.1 ko
Vue partielle des participants
JPEG - 29.7 ko
Vue partielle des participants
JPEG - 31.2 ko
Vue partielle des participants

Plutôt qu’un mouvement de l’Eglise, le renouveau est le signe même de ce mouvement. Fort de son expérience personnelle, Monseigneur invita alors tous ses prêtres à faire bon accueil à ce mouvement authentiquement ecclésial qu’il qualifie d’instrument pastoral précieux pour contrer les ravages des sectes. Il recommanda aussi aux prêtres de se rendre disponibles pour aider ce groupe à une bonne interprétation de la Parole de Dieu. Une relecture de ‘’Institutions et charismes’’ du Pape Benoît XVI, serait fort utile à la bonne collaboration entre prêtres et le Renouveau charismatique.

Vient ensuite le tour du frère Jean PLIYA qui entretint l’assemblée sur le thème qui suit : « Le Renouveau Charismatique et la mission paroissiale » Jean PLIYA a, pour commencer, rappelé que la mission première de la paroisse est et demeure l’évangélisation dont le premier protagoniste est l’Esprit Saint. La paroisse est le lieu où l’on donne ou reçoit et entretient la vie de Dieu à travers les Sacrements. Le chrétien ne saurait donc se définir en dehors de cette structure qui le constitue et lui offre le cadre de son épanouissement. Et une vie chrétienne épanouie se conjugue avec les charismes qui sont des dons du Saint-Esprit au profit de toute la communauté. Aucun charisme ne se déploie en autarcie, si ce cadre communautaire venait à manquer, le charisme s’estompe. Le Renouveau, comme mouvement ecclésial, offre l’opportunité d’exercer ces dons que l’Esprit ne cesse de faire à son Eglise en appelant les chrétiens à la vie en plénitude de l’Evangile, condition d’épanouissement de tout charisme. C’est un appel à sortir de notre tiédeur, c’est une résurrection de la vie pentecôtale. Etant le premier responsable de la mission paroissiale, le Curé est du coup le premier responsable du renouveau charismatique de sa paroisse. Il devrait aider à libérer les charismes pour la vitalité de sa paroisse. Il sera toujours utile de le voir prier et louer le Seigneur avec ses fidèles. Jésus a promis que des signes accompagneraient la prédication de ceux qui croiront en Lui. Ces promesses demeurent et Il fait toujours le bien partout où il passe à travers son Saint-Sacrement. Aussi convient-il de le promener à travers les fidèles afin que se déploie souvent sur eux la puissance de guérison de Jésus Eucharistie. De telles prières portent beaucoup plus de fruits, confie le conférencier, quand elles suivent une célébration de la Passion ; car c’est par ses blessures que nous sommes guéris. L’adoration ne s’improvise pas, elle s’apprend. Il faut donc apprendre aux fidèles à adorer dans le silence, sans remplir tout le temps par la récitation du chapelet qui est certes une véritable arme de combat. Le Seigneur nous demande de le suivre avec radicalité pour lui permettre d’agir à travers nous. Ceci suppose une vie sacramentelle assidue, principalement à travers une fréquentation régulière de la Pénitence et de l’Eucharistie. Car le péché contriste l’Esprit et empêche son jaillissement bienfaisant. La fécondité de la vie en Esprit suppose alors une triple fidélité : à la foi, à la Croix et à l’amour. La pratique du Baptême dans l’Esprit n’est pas un 8ème sacrement, rassure Jean PLIYA. Il est cependant important pour réveiller les charismes qui sommeillent en nous. Il s’obtient au terme de plusieurs séminaires sur la vie dans l’Esprit. Le Renouveau réactualise également certains usages qui ont permis aux vielles chrétientés d’assumer les charges de la Mission, la dîme en particulier qui a une triple destination : les ouvriers de l’Evangile, les œuvres de la mission et des œuvres de miséricorde.

JPEG - 30.6 ko
Vue partielle des participants

Après l’entretien du frère PLIYA, le Père AFFOGNON Jacob est passé lui aussi partager avec l’assemblée son expérience avec le Renouveau qu’il a initié lui-même sur la Paroisse d’Avrankou. Il se chargeait lui-même des enseignements auxquels tous ses agents pastoraux étaient conviés. La plupart de ses collaborateurs faisaient d’ailleurs partie du Renouveau. Il signale cependant qu’il s’en trouvait parfois qui cherchaient plus à diriger qu’à servir et qui ne se gênaient pas de désobéir au curé. Il ne faut alors pas hésiter à les suspendre.

Attendu pour témoigner aussi, le Père Romain AHOLOU, s’est fait siens tous les propos du Père Jacob et a sollicité l’effusion du Saint-Esprit pour les prêtres présents. Ce à quoi le frère Jean n’a opposé aucune résistance. Il fit même avec eux un exercice du parler ou chanter en langue, le langage de l’enfance qui est aussi un puissant moyen d’intercession.

Une exposition de livres a agrémenter la journée. Ce sont diverses parutions dont il faut prendre connaissance.

JPEG - 27.4 ko
Eposition de livres religieux
JPEG - 31.3 ko
Exposition de livres religieux

La journée s’acheva par les agapes fraternelles que les frères du Renouveau avaient apprêtées pour la circonstance. Père Philippe HANTO, Djèrègbé