jeudi 14 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > JUBILE DES 150 (...)

JUBILE DES 150 ANS DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE : ETAPE DE PARAKOU

Après les étapes de Ouidah (le vendredi 10 février 2012) et celle de Porto-Novo (le samedi 11 février 2012), c’est à Parakou dans le septentrion, que tout le gotha de l’enseignement catholique s’est donné rendez-vous les 08, et 09 mai 2012 pour marquer d’un autre sceau particulier le jubilé des 150 ans de l’enseignement catholique.

JPEG - 38.9 ko
Au 1er plan le Père Epiphane A. Directeur national
JPEG - 30.2 ko
Abbé Hyacinthe K, Directeur diocésain de l’enseignement à Parakou

Écoliers et élèves, religieux, religieuses et prêtres, étudiants et parents d’élèves, enseignants catholiques de tous ordres, délégations venues des divers diocèses du Bénin… personne ne voulait se laisser conter un événement dont il est contemporain. Et le diocèse de Parakou avait mis les petits plats dans les grands pour mériter la confiance à lui faite pour mériter accueillir un tel événement.

Qui parle d’enseignement doit aussi parler de science. Et l’aspect festif du jubilé n’a pas occulté les sciences et le savoir. Mardi 08 mai : la matinée est consacrée aux compétitions de dictée et de dessin. Après les étapes préliminaires dans les diocèses et les provinces ecclésiastiques, c’est la phase finale. Ce sont 18 et 08 candidats qui ont compéti respectivement en dictée et en dessin.

Le déjeuner servi et la sieste qui suivit devaient donner force physique conséquente pour l’après-midi. C’est le carnaval. Il faut que tout Parakou le sache et que ses fibres en vibrent.

C’est à la cathédrale Saint Pierre et Saint Paul que toutes les délégations se sont donné rendez-vous pour que démarre le carnaval, que dis-je ? le géant carnaval. Combien pouvaient-ils être à y prendre part ? Deux milliers ? Ou plus ? En tête le véhicule du groupement national des sapeurs pompiers, puis suivent les délégations au rythme de la fanfare et d’autres instruments de musique. Itinéraire à emprunter : cathédrale, carrefour des trois banques, carrefour Tabera, carrefour Marché Arzéké, Imprimerie Whannou, bref, pour échouer à la résidence du 1er président du Dahomey, instituteur de carrière. Résidence où il repose désormais et qu’il a léguée au diocèse de Parakou. Et celui-ci en a fait la direction diocésaine de l’enseignement catholique. Hasard ou coïncidence ? Ce 08 mai est l’anniversaire du rappel à Dieu de cet illustre homme. J’ai nommé Hubert Maga Koutoukou.

La canicule avait fait transpirer les uns et les autres. La marche et les animations ont failli avoir raison de plus d’un. Mais il y avait de l’eau en quantité suffisante pour se désaltérer et reprendre les forces. Le directeur diocésain de l’enseignement catholique de Parakou accueillit les caravaniers par un bref speech et commencèrent les ballets et sketchs. On rivalisa d’ardeur et de souplesse, d’ingéniosité et de talents pour être le meilleur ainsi que l’exprime d’ailleurs la devise de l’enseignement catholique : excelsior, semper excelsior. La soirée de du 08 mai sera consacrée à la visualisation d’un documentaire sur la vie et l’œuvre de Mr Hubert MAGA.

le 09 mai on célèbrera la journée internationale de l’enseignement catholique.

BONNE FÊTE AU MONDE DE L’ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE DANS TOUTES SES COMPOSANTES.

JPEG - 31.9 ko
Ci git Hubert Maga Koutoukou

Père V. Frumence