lundi 18 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Jeudi Saint

Jeudi Saint

JEUDI SAINT : La Cène du Seigneur

Textes du jour :
- 1ère lecture : Ex 12, 1-8.11-14
- Psaume : 115, 12-13, 15-16bc, 17-18
- 2ème lecture : 1 Co 11, 23-26
- Évangile : Jn13, 1-15

Thème du jour : L’Eucharistie, sacrement de miséricorde.

Parole du jour  : « Le Christ ayant les siens qui étaient dans le monde, Il les aima jusqu’au bout … » Jn 13, 1.

Méditation : La Communion nous donne la grâce de l’amour. Pour aimer Notre-Seigneur d’un amour d’amitié, il faut une grâce spéciale : JESUS, en venant en nous, apporte cette grâce en même temps qu’il en met l’objet en notre âme, c’est-à-dire lui-même. Notre-Seigneur de demande pas avant la Cène à ses disciples d’aimer comme il les avait aimés ; il ne leur dit pas encore : "Demeurez dans mon amour". C’était trop fort pour eux ; ils n’auraient pas compris. Mais après la Cène il ne dit plus seulement : "Aimez Dieu, aimez votre prochain" ; mais : "Aimez-moi d’un amour de frère, de familiarité ; d’un amour qui soit votre vie et la loi de votre vie."

[...]Après la Cène, Notre-Seigneur le dit à ses Apôtres : "Je ne vous appellerai plus mes serviteurs. - "Comment donc les appellerez-vous, Seigneur ? Gloire de Dieu, Force de Dieu, Médecine de Dieu, comme les Archanges ? - Non, plus que tout cela : je vous appellerai mes amis. Vous êtes mes amis, parce que tout ce que j’ai reçu de mon Père je vous l’ai donné ; vous êtes mes amis, parce que je vous ai confié mon secret royal.[...]

Plus vous communierez, plus votre amour s’enflammera, plus vous aurez le coeur large, plus votre affection deviendra tendre et brûlante parce que son foyer sera plus intense. JESUS dépose en nous sa grâce d’amour : il vient lui-même allumer en nos coeurs le foyer de l’incendie, il l’entretient par ses fréquentes visites, il fait l’expansion de cette flamme dévorante ; c’est vraiment le charbon ardent qui nous embrase (S. Jean Chrysostome). Et ce feu ne s’éteindra pas si nous le voulons ; car son foyer, ce n’est pas nous qui l’entretenons, c’est JESUS-CHRIST lui-même qui lui donne sa force et son action : ne l’étouffez pas volontairement par le péché, il brûlera sans s’éteindre jamais.

Pauvres chrétiens qui communiez une fois par an, qu’attendez-vous de là ? Mettez donc plus souvent votre petite flamme en contact avec cette fournaise ; faites-le tous les jours s’il le faut. Croyez-vous pouvoir brûler si vous n’entretenez pas votre foyer ? » Saint Pierre-Julien Eymard, La divine Eucharistie

Heure Sainte : Jn 13, 21-38.