lundi 25 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > Jeudi de la 1ère (...)

Jeudi de la 1ère semaine de Carême

Jeudi : Sainte Bernadette

Textes du jour :
- 1ère lecture : Est 4, 17
- Psaume : 137, 1-2a, 2bc-3, 7c-8
- Évangile : Mt 7, 7-12

Thème du jour : miséricorde et demande

Parole du jour : "Demandez, on vous donnera ; cherchez, vous trouverez ; frappez, on vous ouvrira. En effet, quiconque demande reçoit ; qui cherche trouve ; à qui frappe, on ouvrira." (Mt 7, 7-8)

Méditation : « Celui qui a aimé le monde au point de lui donner son Fils unique, que pourrait-il nous refuser ? Il sait bien mieux que nous de quoi nous avons besoin pour le corps et pour l’âme : il veut être prié, mais il nous reprochera seulement de ne pas demander assez, et il ne donnera pas une pierre à son fils qui lui demande du pain. Et s’il faut qu’il sévisse pour nous empêcher de courir à notre à notre perte, c’est son cœur qui arme son bras : il mesure les coups, et dès qu’il le jugera bon, il essuiera nos larmes et versera le baume sur la blessure. Croyons à l’amour de Dieu pour nous, et ne doutons jamais du cœur de notre Père.

C’est notre Rédempteur qui veille sur nous, il est plus qu’un frère, plus qu’un incomparable ami, c’est le médecin de nos âmes, notre sauveur par état. Il est venu sauver le monde de ses péchés, guérir les maladies spirituelles, nous apporter la vie et une vie plus abondante, allumer sur la terre le feu du ciel. Nous sauver, voilà son rôle, sa mission sa raison d’être ; réussir dans cette mission, voilà sa gloire et son bonheur. Pourrait se désintéresser de nous ? » Vital Lehodey, Le Saint de l’Abandon, I, III-IV

Petite décision : Rendre grâce au Seigneur pour toutes les demandes exaucées et demander une vie de famille plus miséricordieuse.