mardi 21 novembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)

samedi 21 octobre 2017
Le missionnaire n’est jamais seul et la (...)

lundi 16 octobre 2017
Le weekend des 07 et 08 octobre 2017 restera (...)


En vrac !
vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > L’ASSOCIATION SAINTE

L’ASSOCIATION SAINTE FACE AU CENTRE DES MALADES MENTAUX D’AVRANKOU

La poussière et le vent sec de l’harmattan n’ont pas pu avoir raison de l’association de la Sainte Face ce samedi 17 décembre 2011. Une quarantaine environ, partis de Lokossa, de Ouidah, de Cotonou et de Porto-Novo ce sont rendus au centre Padre Pio d’Avrankou pour un pèlerinage de foi et de charité. Ils ont prié avec et pour les malades mentaux. Mais ils leur ont aussi tendu une main douce et fort secourable. Ce sont des habits, des vivres et une enveloppe de 100.000F CFA. Leur pélerinage a été aussi marqué par une célébration eucharistie présidée par le curé de la paroisse Saint Michel d’Avrankou, le Père V. Frumence.

Dans son homélie, le célébrant a surtout salué et apprécié leur initiative. Adorer ; contempler et servir la sainte Face, ce n’est pas seulement se réfugier dans les églises, les temples et les cathédrales, mais c’est aussi et surtout aller à la rencontre des blessés et méprisés de la société. La véritable sainte Face se retrouve aujourd’hui dans les rues, les marchés et même dans certains lieux de cultes et couvents, défigurée et maltraitée.

Il faut travailler alors sans cesse et sans tambour ni trompette pour consoler ces blessés et restaurer en eux l’effigie divine que la méchanceté humaine dégrade. Après la remise des dons, le responsable du centre et les malades n’ont pas tari de remerciements à l’endroit de leurs bienfaiteurs.

V. Frumence