vendredi 22 septembre 2017



A c t u a l i t é s
jeudi 7 septembre 2017
Le rêve devient une réalité. Les 270 prêtres de (...)

mardi 22 août 2017
Le mardi 22 août 2017, en la mémoire de la (...)

mercredi 2 août 2017
Après un temps d’hivernage d’environ trois ans (...)

jeudi 20 juillet 2017
Le Collège Catholique Notre Dame de Lourdes de (...)


En vrac !
mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et

jeudi 2 février 2017
Chers frères et sœurs, bonjour ! Dans les (...)

lundi 2 janvier 2017
Cher frère, Aujourd’hui, jour des Saints (...)

dimanche 25 décembre 2016
« La grâce de Dieu s’est manifestée pour le (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > LA FAMILLE RELIGIEUS

LA FAMILLE RELIGIEUSE DES SOEURS DE LA PROVIDENCE DE GAP S’AGRANDIT

Encore de nouvelles profès béninoises dans la famille religieuse des Sœurs de la Providence de Gap. Ce sont Pélagie KPOVIESSI de la paroisse saint Michel d’Avrankou, Christine VLAVONOU de la Paroisse Saint Etienne d’Adjohoun et Perpétue HOUETO de la paroisse saint François-Xavier de Porto-Novo.

En la fête des Archanges Michel, Gabriel et Raphael, elles ont émis leurs premiers vœux. La cérémonie s’est déroulée dans l’intimité familiale dans la maison mère à Zogbo, à Cotonou. Elle a été présidée par l’archevêque de Cotonou, Mgr Antoine Ganye, entouré de 5 prêtres. Quelques parents et connaissances des nouvelles profès étaient aussi présents pour s’unir à elles dans leur acte d’offrande. Et c’est à juste titre qu’après l’émission des vœux elles ont toutes les trois entonnée ; « Seigneur, tu m’associes à ton œuvre d’amour ; je me consacre à toi pour le monde ; accueille-moi. Que je sois une offrande parfaite. »

L’homélie de l’archevêque est essentiellement basée sur l’amour dans son double sens d’eros et d’agapè ainsi que l’a si bien présenté le pape Benoit XVI dans son encyclique Deus caritas est. Ce que Dieu cherche dans l’homme pour le bonheur de ce dernier, c’est un oui total qu’il donne et comble d’ailleurs lui-même et c’est Marie, la mère de Jésus qui a su correspondre parfaitement à ce dessein d’amour. En cela, elle est le modèle de l’écoute de la parole de Dieu et de son intériorisation.

Marie, témoins d’une espérance… tu me fais signe d’avancer toujours plus loin, toujours plus loin, ont chanté les sœurs Pélagie, Perpétue et Christine dans leur acte de consécration à Marie avant que le prélat ne donne la bénédiction finale et ne renvoie l’assemblée.

V. Frumence