jeudi 21 juin 2018



A c t u a l i t é s
vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji

dimanche 20 mai 2018
La paroisse Saint Antoine de Padoue d’Ekpè a (...)

mardi 15 mai 2018
Réunis autour de son Excellence Mgr Aristide (...)


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > LA FÊTE DU SAINT (...)

LA FÊTE DU SAINT SACREMENT : SES ORIGINES

Après la Sainte Trinité, l’Église fête le Saint Sacrement qui commémore la présence réelle du Corps et du Sang de Jésus sous les espèces du pain et du vin. cette fête à une histoire.

Le dimanche qui suit la Trinité, l’Eglise universelle célèbre la Fête-Dieu appelée Fête du Saint Sacrement c’est-à-dire la solennité du Corps et du Sang de Jésus. Cette fête commémore la présence réelle de Jésus-Christ dans le sacrement de l’Eucharistie, c’est-à-dire sous les espèces (apparences sensibles) du pain et du vin consacrés au cours du sacrifice eucharistique (Messe). Selon l’histoire, le désir de consacrer spécialement une fête au Corps et au Sang du Christ fut ressenti par sainte Julienne de Comillon et la bienheureuse Eve de Liège, et la fête telle que célébrée dans l’Eglise Universelle fut officiellement instituée le 8 septembre 1264 par la bulle "Transiturus de hoc mundo" du Pape Urbain IV. Il la fixa au jeudi après l’octave de la Pentecôte et confia la rédaction des textes liturgiques à saint Thomas d’Aquin. Elle (la Fête-Dieu) ne fut reçue dans toutes les églises latines qu’au temps de Clément V, à l’époque du Concile de Vienne (1311 - 1312) où il renouvela la constitution d’Urbain IV.

En effet l’origine de la Fête-Dieu appelée fête du Saint Sacrement est due à un miracle qui a eu lieu au XIIIe siècle à Bolsena en 1263. Ce miracle est relaté par les fresques de la Cathédrale d’Orvieto. Un prêtre de Bohême, Pierre de Prague, avait fait un pèlerinage et avait de grands doutes spirituels notamment sur la présence du Christ dans l’Eucharistie. Lors d’une messe célébrée par le prêtre, lors de la consécration, l’hostie pris une couleur rosée et des gouttes de sang tombèrent sur le corporal et sur le pavement. Le prêtre interrompit la messe pour porter à la sacristie les saintes espèces. Le Pape Urbain IV vint alors constater ce qui était survenu.

De part le monde entier, plusieurs miracles eucharistiques confirment la présence réelle du Corps et du Sang du christ sous les espèces du pain et du vin. C’est dire qu’après la consécration de ces espèces, nous n’avons plus le pain ni le vin mais le Corps et le Sang de Jésus. Il faut y croire. Le miracle eucharistique le plus connu est celui de Lanciano au début du VIIè siècle.

Père Georges Willibrord GAYET, gayetleparisien@yahoo.fr