mardi 12 décembre 2017



A c t u a l i t é s
mardi 5 décembre 2017
C’est au sanctuaire marial à Dassa que la (...)

mercredi 29 novembre 2017
« Rendez grâce au Seigneur, éternel est son (...)

mardi 21 novembre 2017
Le pape nomme un rapporteur et deux secrétaires

vendredi 3 novembre 2017
Après la rentrée pastorale au plan diocésain, (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > LA GRACE DE DIEU

LA GRACE DE DIEU

Pour nous, chrétiens d’Afrique, l’invitation du Pape sonne comme un prolongement de l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus où le Saint Père nous engageait à une authentique conversion lorsqu’il affirmait que, « par la grâce de leur baptême, les chrétiens sont invités à renoncer aux tendances nocives dominantes de leur époque et de leur milieu et à aller à contre-courant » . Nous nous souvenons également que, sur la même problématique, Mgr Antoine GANYE, archevêque de Cotonou et Président de la Conférence Episcopale du Bénin, dans sa lettre pastorale « l’amour du Christ nous presse » a peint la situation de la foi dans notre pays en ces termes : « Le peuple auquel notre message de la foi est destiné est pris souvent dans des épreuves de vie où il ne semble pas trouver du côté de l’Église un langage approprié à sa situation. Désemparé, il se tourne souvent vers les pratiques traditionnelles ou il se laisse prendre au piège des nombreux marchands d’illusion qui lui proposent leurs recettes miracles. »

Pour nous, chrétiens d’Afrique, l’invitation du Pape sonne comme un prolongement de l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus où le Saint Père nous engageait à une authentique conversion lorsqu’il affirmait que, « par la grâce de leur baptême, les chrétiens sont invités à renoncer aux tendances nocives dominantes de leur époque et de leur milieu et à aller à contre-courant » . Nous nous souvenons également que, sur la même problématique, Mgr Antoine GANYE, archevêque de Cotonou et Président de la Conférence Episcopale du Bénin, dans sa lettre pastorale « l’amour du Christ nous presse » a peint la situation de la foi dans notre pays en ces termes : « Le peuple auquel notre message de la foi est destiné est pris souvent dans des épreuves de vie où il ne semble pas trouver du côté de l’Église un langage approprié à sa situation. Désemparé, il se tourne souvent vers les pratiques traditionnelles ou il se laisse prendre au piège des nombreux marchands d’illusion qui lui proposent leurs recettes miracles. »