lundi 18 juin 2018



A c t u a l i t é s
vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji

dimanche 20 mai 2018
La paroisse Saint Antoine de Padoue d’Ekpè a (...)

mardi 15 mai 2018
Réunis autour de son Excellence Mgr Aristide (...)


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > LA GRACE DE DIEU

LA GRACE DE DIEU

Pour nous, chrétiens d’Afrique, l’invitation du Pape sonne comme un prolongement de l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus où le Saint Père nous engageait à une authentique conversion lorsqu’il affirmait que, « par la grâce de leur baptême, les chrétiens sont invités à renoncer aux tendances nocives dominantes de leur époque et de leur milieu et à aller à contre-courant » . Nous nous souvenons également que, sur la même problématique, Mgr Antoine GANYE, archevêque de Cotonou et Président de la Conférence Episcopale du Bénin, dans sa lettre pastorale « l’amour du Christ nous presse » a peint la situation de la foi dans notre pays en ces termes : « Le peuple auquel notre message de la foi est destiné est pris souvent dans des épreuves de vie où il ne semble pas trouver du côté de l’Église un langage approprié à sa situation. Désemparé, il se tourne souvent vers les pratiques traditionnelles ou il se laisse prendre au piège des nombreux marchands d’illusion qui lui proposent leurs recettes miracles. »

Pour nous, chrétiens d’Afrique, l’invitation du Pape sonne comme un prolongement de l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus où le Saint Père nous engageait à une authentique conversion lorsqu’il affirmait que, « par la grâce de leur baptême, les chrétiens sont invités à renoncer aux tendances nocives dominantes de leur époque et de leur milieu et à aller à contre-courant » . Nous nous souvenons également que, sur la même problématique, Mgr Antoine GANYE, archevêque de Cotonou et Président de la Conférence Episcopale du Bénin, dans sa lettre pastorale « l’amour du Christ nous presse » a peint la situation de la foi dans notre pays en ces termes : « Le peuple auquel notre message de la foi est destiné est pris souvent dans des épreuves de vie où il ne semble pas trouver du côté de l’Église un langage approprié à sa situation. Désemparé, il se tourne souvent vers les pratiques traditionnelles ou il se laisse prendre au piège des nombreux marchands d’illusion qui lui proposent leurs recettes miracles. »