lundi 16 juillet 2018



A c t u a l i t é s
samedi 30 juin 2018
La sœur Elisabeth Etèdjihounkpé TOSSE, le (...)

vendredi 22 juin 2018
Ce mardi 19 juin 2018, les populations (...)

vendredi 15 juin 2018
Son Excellence Monseigneur Aristide GONSALLO (...)

dimanche 3 juin 2018
Pèlerinage du clergé de Porto-Novo à Gbékandji


En vrac !
dimanche 3 juin 2018
Je me surprends à rêver ce matin ! Paraphrasant (...)

mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > DOUBLE JUBILE > LA GRACE DE DIEU

LA GRACE DE DIEU

Et la véritable prière qui guérit est celle-là qui fait du pardon reçu de Dieu et du pardon offert au prochain le chemin de la purification et de la sanctification C’est pourquoi Jésus peut nous enseigner solennellement : « Quand donc tu vas présenter ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; viens alors présenter ton offrande. » Dans l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus , le Pape Benoît XVI a souligné à propos du pardon et de la réconciliation que « c’est la grâce de Dieu qui nous donne un cœur nouveau et qui nous réconcilie avec lui et avec nos frères » .C’est Lui l’origine de la force qui nous porte vers le prochain pour faire de nous, comme le dit admirablement Saint Paul, des « ambassadeurs de la réconciliation » de Dieu. Je souhaite que les sacrements de réconciliation qu’organiseront les doyennés, en ce temps de l’Avent 2012, soient aussi des temps de grâce, pour notre renouvellement à la source intarissable de la Miséricorde de Dieu, afin que nos familles, nos communautés sacerdotales, religieuses et ecclésiales, nos associations et aumôneries vivent Noël et en éprouvent une joie profonde et durable.

Et la véritable prière qui guérit est celle-là qui fait du pardon reçu de Dieu et du pardon offert au prochain le chemin de la purification et de la sanctification C’est pourquoi Jésus peut nous enseigner solennellement : « Quand donc tu vas présenter ton offrande à l’autel, si là tu te souviens que ton frère a quelque chose contre toi, laisse-là ton offrande, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère ; viens alors présenter ton offrande. » Dans l’Exhortation Apostolique post-synodale Africae munus , le Pape Benoît XVI a souligné à propos du pardon et de la réconciliation que « c’est la grâce de Dieu qui nous donne un cœur nouveau et qui nous réconcilie avec lui et avec nos frères » .C’est Lui l’origine de la force qui nous porte vers le prochain pour faire de nous, comme le dit admirablement Saint Paul, des « ambassadeurs de la réconciliation » de Dieu. Je souhaite que les sacrements de réconciliation qu’organiseront les doyennés, en ce temps de l’Avent 2012, soient aussi des temps de grâce, pour notre renouvellement à la source intarissable de la Miséricorde de Dieu, afin que nos familles, nos communautés sacerdotales, religieuses et ecclésiales, nos associations et aumôneries vivent Noël et en éprouvent une joie profonde et durable.