dimanche 20 mai 2018



A c t u a l i t é s
mardi 15 mai 2018
Réunis autour de son Excellence Mgr Aristide (...)

mardi 24 avril 2018
"Tous unis ! Tous frères ! Toutes unies ! (...)

vendredi 6 avril 2018
« Gaudete et exsultate », « Réjouissez-vous et (...)

mercredi 28 mars 2018
Si la fête de Pâques a un sens religieux pour (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > LA VIRGINITE DE (...)

LA VIRGINITE DE MARIE CONCERNE CHAQUE CHRETIEN

La virginité de Marie « est unique » mais elle concerne chaque chrétien ; elle invite à s’en remettre à l’amour de Dieu, dans la foi, « pour accueillir Jésus », explique Benoît XVI.

Pour le quatrième dimanche de l’Avent, le pape a donc invité à contempler « l’icône magnifique de la Sainte Vierge » quand elle « reçoit le message divin et donne sa réponse » à l’ange Gabriel, dans l’Evangile du jour.

Benoît XVI a tenu à s’arrêter « en particulier », sur « l’importance de la virginité de Marie » c’est-à-dire « le fait qu’elle a conçu Jésus en restant vierge ».

« La virginité de Marie est absolument unique » a-t-il rappelé, « mais sa signification spirituelle concerne chaque chrétien » : « en effet, celui qui s’en remet profondément à l’amour de Dieu, accueille en lui Jésus, sa vie divine, par l’action du saint Esprit. ». Et « c’est cela le mystère de Noël ! », a affirmé le pape.

Le fait que Marie conçoive en restant vierge, a insisté le pape, est « essentiel pour notre foi », parce que cela « témoigne que l’initiative vient de Dieu et surtout révèle qui est le géniteur » : la Vierge Marie a conçu, mais elle l’a fait « par l’opération du Saint-Esprit, c’est-à-dire Dieu lui-même ».

« L’être humain qui commence à vivre dans son sein, a-t-il poursuivi, prend chair de Marie, mais son existence découle totalement de Dieu. Il est pleinement homme, fait de glaise – pour utiliser le symbole biblique – mais il vient d’en-haut, du Ciel. »

En ce sens, a ajouté le pape, « la virginité de Marie et la divinité de Jésus se garantissent réciproquement ».


Benoît XVI a fait remarquer par ailleurs que la demande de Marie à l’ange : "Comment cela se fera-t-il, puisque je ne connais pas d’homme ?" (Lc 1,34) « est pleine de sagesse » : en effet, Marie « ne doute pas de la puissance de Dieu », mais elle veut « mieux comprendre sa volonté, pour se conformer entièrement à cette volonté ».

ROME, dimanche 18 décembre 2011 (ZENIT.org)