mardi 22 mai 2018



A c t u a l i t é s
mardi 15 mai 2018
Réunis autour de son Excellence Mgr Aristide (...)

mardi 24 avril 2018
"Tous unis ! Tous frères ! Toutes unies ! (...)

vendredi 6 avril 2018
« Gaudete et exsultate », « Réjouissez-vous et (...)

mercredi 28 mars 2018
Si la fête de Pâques a un sens religieux pour (...)


En vrac !
mercredi 22 novembre 2017
Dans l’eucharistie, le Christ « communique » (...)

vendredi 17 novembre 2017
C’est la seconde catéchèse sur la messe

mardi 17 octobre 2017
Monsieur le Directeur Général, Mesdames et (...)

mercredi 9 août 2017
L’euthanasie est le « meurtre délibéré moralement

vendredi 4 août 2017
Le pape François invite les religions à « prier (...)

mercredi 2 août 2017
Radio Vatican en français salue le 100e (...)

lundi 31 juillet 2017
A l’occasion de la « Journée mondiale de la (...)

lundi 31 juillet 2017
L’engagement de l’Eglise pour la promotion des (...)

mercredi 14 juin 2017
N’aimons pas en paroles, mais par des actes (...)

mardi 21 février 2017
Ils étaient tous au rendez-vous, les mouvements et


V a c a n c e s
vendredi 11 juillet 2014
La communauté des sœurs Salésiennes Missionnaires de

jeudi 27 juin 2013
Pour marquer l’Année de la foi, l’aumônerie (...)

Aller à : Accueil du site > Actualités > LE CHAMP DE FOIRE A

LE CHAMP DE FOIRE A COTONOU DEVIENT PLACE CARDINAL GANTIN.

Après l’aéroport international de Cadjèhoun, après la fondation Cardinal Gantin, après le timbre poste, voici encore un autre acte non moins important pour immortaliser la mémoire de ce digne fils du pays, un prince serviteur de l’Eglise servante. L’érection d’une statue de l’illustre prélat et l’attribution de son nom au champ de foire de Cotonou. L’inauguration a eu lieu ce 15 novembre 2011, à 4 jours de l’arrivée de sa Sainteté Benoit XVI au Bénin pour son 2nd voyage en Afrique.

Le chef de l’Etat, le maire de Cotonou, le Nonce apostolique près le Bénin, l’archevêque de Cotonou et président de la Conference épiscopale du Bénin ont harmonisé leurs voix pour parvenir à cette fin. C’était un homme de Dieu, un citoyen béninois qui savait se mettre en tout temps au service de son pays » a déclaré le maire de Cotonou, Nicéphore Dieudonné Soglo. « Il faut que le rayonnement national qu’incarnait le Bernardin Cardinal Gantin fasse tâche d’huile dans tous les départements du Bénin » a-t-il laissé entendre le président Yayi Boni dans son allocution. Cet ouvrage de sculpture grandeur nature posée sur un socle de 1,5m de hauteur garni de pierres ornementales, est d’une hauteur de 3 mètres. Il est l’œuvre de l’artiste bénino-nigérian Benjamin Mafort. Une croix fixée sur chacune des quatre faces latérales du socle symbolise la souffrance, et la victoire de la vie sur la mort.

Père V. Frumence